MATT FURNISS

Composition, Arrangements, InterprétationPuceRoyaume-UniMatt Furniss commence à jouer de l'orgue électrique à quatre ans. Ensuite, tout s'enchaîne rapidement : il se met au clavier Bontempi, puis au Technics SXK-200. A l'école, il découvre l'Acorn BBC et s'en sert pour programmer un logiciel d'édition musicale et des routines de son en BASIC. Pour l'étape suivante, il se procure un Atari ST et un clavier MIDI Yamaha PSS, mais cette combinaison ne donne pas les résultats espérés. Il passe donc à l'Amiga, équipé du célèbre Soundtracker, et rachète à une connaissance un Yamaha SY77 à l'état neuf pour une bouchée de pain. Il compose jour et nuit, fait circuler ses disquettes de musiques chez les demo-makers, et reçoit enfin un coup de fil de l'éditeur Magnetic Fields, qui veut diffuser certains de ses morceaux sur leurs disquettes de démos musicales Sound Atax. Matt Furniss contacte également plusieurs éditeurs renommés pour vendre ses services, et après avoir essuyé les refus d'U.S. Gold, Ocean, Argonaut et Vektor Grafix, il commence à travailler principalement pour Domark (Toobin', Cyberball, Hard Drivin') à partir de 1989, alors qu'il a à peine seize ans. Grâce à une petite annonce parue dans le "Sheffield Star", il décroche le poste de musicien à plein temps chez Krisalis en 1990 et écrit par conséquent les bandes-sons de Manchester United, Revelation, Hill Street Blues et bien d'autres jeux. D'abord focalisé sur l'Amiga et le ST, il compose progressivement sur PC, puis sur consoles Sega, avec l'aide d'outils écrits par Shaun Hollingsworth (programmeur chez Krisalis, ex-Gremlin Graphics). Il poursuit toujours actuellement sa carrière de musicien vidéo-ludique en Californie, après de très nombreuses collaborations avec différents éditeurs.
MATT FURNISS

Retrouvez cet auteur sur le net

Magazines
ASMNumero [01/06/1991]ArticlePage 72
Sites web
Amiga Music PreservationInterviewlien