Darkstone
Année
Genre
Distribution
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
307 votes


Modifier


titre L'histoire

Après une longue période de tranquilité, les contrées du monde d'Uma sont confrontées au retour du maléfique Draak, un être polymorphe pouvant prendre la forme d'un dragon, et à ses légions de monstres et autres engeances diaboliques.

Face à cette menace, un héros solitaire va se dresser et partir à la recherche des fragments de l'Orbe du Temps, qui une fois réunis permettront au porteur de l'Orbe de combattre Draak. Pour retrouver les fragments, le héros devra se lancer dans l'exploration de divers donjons, avant de pénétrer au final dans celui qui abrite Draak.

Notre héros pourra cependant compter sur l'aide d'un compagnon pour l'aider dans son combat à mort avec le mal, et il pourra aussi faire une pause bien méritée dans les villes, afin de récupérer des forces, et mettre de côté de l'argent, pour pouvoir s'équiper au mieux.


titre Le gameplay

Le principe du jeu est un jeu d'exploration de donjons (mais aussi un peu d'extérieurs) et d'extermination des ennemis que vous rencontrerez. En fait, c'est un bon vieux hack'n slash, dont l'univers rappellera un des plus gros hits du genre, le mythique «Diablo». Mais il existe fort heureusement plusieurs différences qui démarquent «Darkstone» de son célèbre prédécesseur.

A commencer par le fait que le jeu est totalement en 3D, et que cela apporte un confort que parfois on n'avait pas dans le jeu de Blizzard. Effectivement, on peut faire tourner la caméra très librement, et bénéficier toujours d'une vue optimale de son héros et de son acolyte. De plus, les murs ne seront jamais gênants, car ils deviennent transparents lorsqu'ils sont dans l'axe entre votre oeil et le personnage. On peut donc aussi éviter l'antique vue isométrique, et voir l'action selon le point de vue que l'on préfère (et ce n'est pas négligeable du tout !).

Le jeu se contrôle très facilement : tout se fait à la souris, ou presque. Pour déplacer le personnage, il suffit de cliquer sur sa destination. On prend de la même façon les objets à ramasser, et on lance pareillement l'attaque sur un ennemi. Rien de bien sorcier donc.

En plus de la quête principale, vous pourrez prendre des chemins de traverse, et partir faire des quêtes pour les villageois qui comme de bien entendu sont dans la détresse pour certains, ou ont perdu des objets dans des lieux mal famés.

Il faudra aussi penser à reposer le héros (et oui, même les héros se fatiguent), et lui donner à manger : de petits éléments qui rajoutent une dimension supplémentaire par rapport au grand ancien, et qui augmentent l'immersion dans le monde d'Uma.


titre Technique

Le jeu a été testé sous Windows XP, et fonctionne nativement : pas de soucis pour le lancer. Il fonctionne aussi sur Windows 98.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure