Evidence
Année
Editeur
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
891 votes


Modifier
titre Scénario

La journaliste d'investigation Sarah Hopkins a été assassinée. Dan Singer, un autre journaliste de la même chaîne avec qui elle venait de rompre, est le suspect idéal. Il a quelques heures pour prouver son innocence.


titre Présentation

«Evidence» a été développé en même temps que «Secret Mission», les deux jeux présentent quelques similitudes. Cette fois, c'est un polar au scénario très conventionnel avec plein de clichés dignes d'un film (la présentatrice de JT qui mène des enquêtes explosives, les policiers qui laissent traîner des indices par terre, le copain flic qui peut donner un coup de main...). La plupart des scènes se présentent sous la forme d'un jeu d'aventure à la souris. Tout est en 3D pré-calculée, et le personnage principal ne se déplace pas librement : il peut se tenir à certains emplacements bien précis de chaque pièce. Plus l'histoire avance, plus il faudra faire attention à ne pas se faire arrêter par la police. Les objets à utiliser ne sont pas très nombreux, tout comme les dialogues. Heureusement, les décors sont absolument splendides, et l'esthétique de film policier américain bien rendue : teintes sombres (un peu trop à mon goût), musique dynamique avec du saxo... Les personnages sont eux assez figés dans leurs expressions, ce qui est hélas habituel avec ce type de graphismes. Les voix digitalisées sont de bonne qualité, et on se prend assez vite au jeu.

Pour éviter que la partie manque de rythme, les programmeurs ont ajouté des phases d'action. Tout d'abord, dans le sous-sol de l'hôpital et dans le métro, des séquences de Doom-like. Là, on est loin de «Duke Nukem 3D». Les ennemis en 3D sont moyennement réussis, leur intelligence artificielle est très limitée, et ils sont difficiles à atteindre, même à bout portant. On trouvera également une scène de course-poursuite, avec des décors qui rappellent beaucoup «Quarantine», c'est plutôt amusant mais l'affichage du tableau de bord de la voiture aurait été appréciable. Ces séquences ne sont donc pas très passionnantes et servent surtout à augmenter la durée de vie du jeu, qui manque un peu de profondeur. C'est toujours le problème avec les jeux en 3D sauce Silicon Graphics ou 3D Studio : superbes, mais superficiels. «Evidence» est heureusement beaucoup moins répétitif que «Cyberia» ou «Wetlands», il y a de quoi s'amuser un moment, surtout si on aime ce genre de scénario.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier INSTALL.EXE de l'image disque. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et exécutez EVIDENCE.BAT.



titre Complétez cette fiche
Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.


titre Liens divers
Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - MO5.com - Megatest.fr - Rom Game - Allgamers - Emu-France