Adibou - Accompagnement scolaire 4-7 ans
Titre anglais
A.J.'s World of Discovery
Année
Développement
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
118 votes


Modifier
titre Salut, cousin!

En 1990, la compagnie Coktel Vision lance un ludiciel qui met en scéne un ado extraterrestre de trois millions d'années, chargé de faire réviser les enfants de 8 à 14 ans. Et comme le programme a connu un joli succès, l'équipe de Muriel Tramis et surtout de Roland Oskian lance un autre ludiciel ciblé pour les enfants de 4 à 7 ans. Adibou est donc le cousin d'Adi.
Physique un peu rondouillard, facétieux et enjoué, Adibou vous accueille chez lui, près d'une maison coiffée d'un casque de walk-man (comme on disait à l'époque) avec des animations colorées et attractives.
Comme dans les logiciels éducatifs qui vont se multiplier au cours de la décennie des nineties, chaque clic sur un objet ou personnage provoque une réaction rigolotte. Un clic sur une pomme, et un corbeau surgit pour la manger. Un clic sur un nuage et l'orage se déverse pendant deux secondes; un clic sur le soleil et vous basculez le décor en mode nuit.
Une dizaine d'activités sont à découvrir, dans le standard des jeux éducatifs habituels, à la diffèrence que «Adibou» en est quasi le précurseur.
Parmi les mini-jeux, vous pouvez initier l'enfant à un casse-briques inventif et fantaisiste, créer des pistes de course auto et jouer seul ou à deux; coller des sticks virtuels sur un décor, dessiner, écrire pour maîtriser le clavier, faire des puzzles, semer des fleurs dans un carré de verdure. Chaque succès de l'enfant est salué par un Youpiii répétitif mais stimulant pour les têtes blondes, brunes et rousses. Et pour chaque activité, trois niveaux sont proposés, afin de ne pas laisser le jeune en situation d'échec.
En cliquant sur la porte de la maison, vous accédez à un décor comprenant une quinzaine d'autres activités, basées sur des associations d'objets et de nombres. Peut-être plus de maths que de lettres, c'est vrai, mais beaucoup de couleurs et de clins d'oeil pour donner l'envie de travailler en s'amusant.


titre Le début d'une saga indémodable

Coktel Vision a été un studio éclectique, mais qui a toujours gardé une place de choix pour les plus jeunes. Ainsi, son logiciel «La Bosse des Maths», en 1988, a t-il ouvert une voie à Muriel Tramis et à ses collaborateurs. C'est cette notoriété qui conduit Roland Oskian à créer la licence ADI, en 1990, qui se poursuit avec le lancement d'Adibou en 1992. Et comme le studio est acheté par la machine commerciale qu'est Sierra, le gentil extraterrestre mélomane va devenir une icone de la génération Windows.
Dans ce premier opus de 1992, il n'y a pas encore cette galerie de personnages qui apparaissent dès «Adibou 2» en 1996. Pas de Bouzigouloum ni de kicook. Mais l'entourage de robots est déjà pressenti ici, avec ce robot-jardinier qui évoluera par la suite, sous le nom de Robitoc. On ne trouve pas encore le petit chien Plop, et on entre tout juste dans la maison du petit Adibou, mais l'arbre creux est déjà là. Vous qui découvrez cette toute première aventure du lutin alien, aussi rudimentaire soit elle, vous pouvez mesurer le chemin parcouru en plus de vingt ans (cette fiche est écrite en décembre 2015), alors que la saga Adi, Adibou et Adiboudchou cumule des dizaines de titres plus ou moins réussis. Cliquer sur les animations maladroites de ce premier opus, c'est comme feuilleter un album-photo oublié au fond d'un grenier.


titre Conclusion

Les logiciels à visée éducative se multiplient au cours des années 90. Peu nombreux sont les titres destinés au jeune public. Comme si les titres destinés aux enfants ne pouvaient que cibler l'aspect scolaire et éducatif. La série initiée par «Adi» et poursuivie avec ce premier Adibou assume cet aspect "Accompagnement scolaire", ce qui lui donne un gage de sérieux et contribue à son succés international. Il faudra attendre quatre ans pour voir une suite, déclinée en plusieurs disques (1996-1999), et avec une aventure point and click en 2001, «Adibou et l'Ombre Verte». Preuve supplémentaire du sérieux de l'équipe de développement. Et si nous étions bêtement chauvins, nous dirions que c'est ça aussi, la french touch.


titre Lancement

Version disquette: c'est un jeu à lancer dans DOSBox ou avec D-fend Reloaded. Lancez le fichier Kid pour installer et configurer le jeu, puis goc pour lancer le jeu, et go pour modifier vos paramètres de réglage.
Pour accèder au jeu, il faut réussir le test anti-piratage. Une couleur, associée à un animal, et vous devez cliquer sur la forme que le manuel relie à ce couple-là. Pensez à télécharger les codes mis en page de téléchargement par Hoagie.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure