Sub Culture
Année
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
221 votes


Modifier
titre Mercenaires de toutes les mers, unissez-vous !


L'histoire est plutôt simple : alors que les Humains continuent de dégrader la planète bleue, les océans se trouvent affectés par la pollution, avec des peuplades qui en colonisent les fonds, mais qui ont une taille de Lilliputiens. Deux peuples se disputent la suprématie, les Procha et les Bohine, avec des villes sous-marines où ils cherchent à se ravitailler en thorium, un minerai qui permet de fournir de l'oxygène et de l'énergie. Et tandis que cette guerre les oppose, des mercenaires écument les fonds à la recherche de ce minerai convoité, qu'ils apportent dans les raffineries tenues par des confréries neutres, et que des pirates cherchent à faire main basse sur tout ce que les honnêtes prospecteurs récoltent.
Bubba Kosh est l'un de ces mercenaires, avec son air débonnaire et ses dreadlocks en bataille. Il vient d'investir dans une maison pleine de confort, mais un déchet jeté par les Humains depuis le pont d'un navire a détruit sa maison. Il ne lui reste que son petit sous-marin jaune et son couteau pour survivre. A deux brasses de sa maison détruite, il y a la ville de Touka Reef. C'est ici que débute sa première mission, pour gagner un peu d'argent, troquer du matériel plus élaboré et gagner en notoriété. Dans les profondeurs des océans comme sur les terres émergées, la survie a un prix, et les amis sont ceux qui paient le plus cher pour atteindre ce prix.


titre Une aventure entre gestion et stratégie


Peut-on concilier stratégie, gestion et aventure? C'est cette équation que l'équipe de Criterion a cherché à résoudre en développant ce projet servi par le moteur RenderWare.
Pour réussir à évoluer dans ce monde aquatique de toute beauté, vous aurez besoin du manuel, avec son guide des commandes et ses astuces fondamentales.
Commandes assez simplifiées, avec les touches directionnelles pour orienter votre aéronef, et le Q et W pour avancer et reculer, X et S pour monter et descendre pour aller au bout de vos manoeuvres.
Pour sauvegarder votre partie, il faudra nécessairement avoir accosté dans une ville, et c'est à partir du menu que vous pourrez charger et/ou sauvegarder (8 slots de sauvegarde).
Vous allez également devoir apprendre à utiliser les touches F pour manier votre caméra et pour changer d'angle. Sur le haut de l'écran, vous avez des écrans qui indiquent la direction, l'outil présélectionné, le radar qui vous situe sur la carte, l'arme présélectionnée, et l'état de votre blindage (ce qui correspond peu ou prou à votre "niveau de santé").
La première mission permet de se familiariser avec les commandes, mais au fil du jeu, vous allez upgrader votre aéronef et votre cote de popularité va croître, relayée par les médias qui vous font l'écho de vos performances.
Entre l'Empire Procha et celui des Bohine, vous allez agir en parfait mercenaire motivé par l'appât du gain et par la hausse de notoriété. Les ventes de Thorium raffiné, de perles, de détritus divers ramenés à la déchetterie, vont vous ramener des points, et vous en profiterez pour réparer les pièces endommagées ou détruites, tout en achetant le matériel nécessaire à vos missions.
Les pirates et les poissons mutants se mettront en travers de votre route, et il faudra veiller à les éviter ou à les éliminer. La couleur orange correspond à celle des Bohine et le bleu est l'étendard des Pricha. Sur la carte, vous pourrez observer un ballet de vaisseaux de couleur blueu ou orange, et saurez qui sont vos amis et ennemis, au gré de vos choix tactiques, de vos missions, de vos décisions.


titre Premiers pas dans l'aventure: la première mission pas à pas

Votre toute première mission démarre lorsque vous accostez dans la ville de Touka Reef. En survolant cette drôle de ville, un message de bienvenue vous incitera à accepter d'accoster en tapant O (pour "oui"). Après la cinématique, un écran vous permet de connaître le matériel présent par défaut dans vos cales. Vous possédez une torche, un zappeur (arme qui envoie des décharges électriques) et un Suck-o-Matic, c'est-à dire une sorte d'aspirateur chargé de faire le ménage. Et comme vous affichez un zéro pointé en matière de crédit, vous ne pouvez rien acheter. Seule chose à faire, accepter une mission. Et il n'y en a qu'une de disponible: Prospecter du Thorium.
Vous appuyez sur "Lancer" pour repartir dans le mode exploration, et vous partez vers la droite, afin de survoler la ville de Velcova. Près de la sortie de la ville, sur le versant abrupt d'une roche, vous apercevrez un bau specimen de ce minerai.
Vous allez utiliser le zappeur, en appuyant sur la barre espace, pour le fragmenter. Et après avoir sélectionné votre Suck-o-Matic, vous allez positionner votre sous-marin au-dessus des deux fragments nécessaires, en appuyant sur Ctrl pour aspirer le minerai.
Avec le thorium, vous allez sortir de Velcova et chercher la raffinerie la plus proche. En arrivant sur cette zone, vous devrez vous méfier du vaisseau pirate qui se fait passer pour inoffensif. Un bon coup de zappeur, puis vous chercherez l'entrée du bâtiment et accepterez d'accoster.
A l'intérieur, vous allez vendre vos deux fragments bruts de thorium pour pouvoir en acheter un seul de qualité raffinée. 
Retour à Touka Reef, et mission complète. Une mission que les joueurs chevronnés peuvent faire en moins de cinq minutes, mais que le joueur néophyte réussira en plusieurs tentatives et après une belle séquence d'exploration.
Vous l'avez compris, «Sub Culture» est un vrai «Elite» des mers, et démontre que la gestion et l'aventure savent tutoyer la stratégie en temps réel.



titre Conclusion



Un jeu magnifique, qui vous permet de faire un peu de STR, d'exploration, et de la gestion. Le pari du studio Criterion est parfaitement réussi et surtout, parfaitement maîtrisé.
S'il fallait mentionner un seul défaut, je mettrais en avant des commandes de jeu un peu récalcitrantes, une maniabilité hasardeuse au démarrage.
Et, à en croire les tests de l'époque, un autre défaut pointe le bout de son nez: une carte pas assez vaste. Pour ma part, le test ne m'a pas donné l'occasion de vérifier cette exigüité. Au contraire, le jeu m'a paru non seulement très très beau, mais en plus très très prometteur en terme d'exploration et de diversité des missions. On a frôlé l'abandonware d'Or,tant les idées sont innovantes, et tant le jeu donne à rêver. Les Beatles ont inventé le Sous-Marin jaune, et chez Criterion, on vous permet de le piloter.


titre Lancement


«Sub Culture» a été conçu pour fonctionner avec Win 95. Avec VPC et Win 98, j'ai eu un écran coupé en deux, mais sous XP, le jeu fonctionne sans bugs, à condition:

-De choisir le Setup "Win 95" à partir de l'onglet "Compatibilité".

-De ne pas cocher d'autres cases (écran 640X480,etc...) sous peine de message d'erreur: CD non trouvé.

-D'accepter que les cinématiques s'affichent en format "timbre-poste": je n'ai pu remédier à cela, mais le jeu se déroule en plein écran, ce qui est le principal.
Bon jeu!



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure