World Sports Cars
Année
Genre
Développement
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
17 votes


Modifier


titre Présentation

Derrière «World Sports Cars», on trouve les frères jumeaux Chris et Tony West, respectivement programmeur et graphiste, qui, après avoir roulé leur bosse dans le monde du C64 chez The Edge, Domark et Digital Integration, ont connu leur plus gros succès avec «Street Racer» sur Super NES - succès d'autant plus étonnant que le jeu marchait sur les plates-bandes très bien gardées de «Super Mario Kart». Ils travaillèrent ensuite sur un autre jeu de rally pour Virgin Interactive qui fut abandonné aux alentours de 1997. C'est en 2000 qu'ils refirent leur apparition avec un autre jeu de course, «World Sports Cars», qui était développé pour le compte d'Empire Interactive. Pour un jeu conçu en duo, «World Sports Cars» était pour le moins impressionnant, il rivalisait sans peine avec les grosses productions d'Electronic Arts ou Papyrus. Les frères West étaient très exigeants sur le réalisme de leur simulation, leur modèle était «Grand Prix Legends», une référence en la matière. Les réglages étaient très nombreux et avaient tous des conséquences perceptibles sur le pilotage. Les pièces ou morceaux de carroseries pouvaient s'abîmer plus ou moins vite et même se détacher. Le passage aux stands était l'objet de plus d'attention que dans les jeux concurrents, on pouvait y vérifier, régler ou réparer tout et n'importe quoi et y passer un temps conséquent. Au total, 12 modèles de bolides étaient pilotables, parmi lesquelles une Ferrari 333, une McLaren GTR, une Mercedes Sauber C9, une Lister Storm, une Panoz LMP-1, une Sintura S99, une Lotus Esprit et une Honda NSX. Les avant-premières ne montraient que le circuit de Monza, mais le jeu final était censé contenir 12 circuits.

Il est difficile de comprendre exactement ce qui est arrivé à «World Sports Cars», mais on peut retracer facilement ses dernières apparitions sur le web :
- Jusqu'en juin 2001, peu après l'E3, où il était une nouvelle fois présenté, le jeu est en cours de développement. Plusieurs sites spécialisés le suivent de près et proposent captures d'écran et interviews en texte ou en vidéo : High Gear (avant la migration sur GameSpy), High Gear (après la migration), SimRacingWorld, Simracing Mag... Leurs mises à jour cessent entre 2001 et début 2002, on peut les retrouver sur Internet Archive.
- Le jeu est présent sur le site d'Empire (www.empireinteractive.com) jusqu'en février 2002. Le mois suivant, date de la refonte du site, il disparaît.
- En juillet 2002, lorsque West Racing rouvre enfin son site web après des mois des travaux, les frères West annoncent travailler sur un tout nouveau jeu, «Racing Legends», basé sur des courses plus anciennes (exactement comme «Grand Prix Legends»). La FAQ signale que pour avoir des nouvelles de «World Sports Cars», il faut s'adresser à Empire.
- En 2002, Empire sort «Total Immersion Racing», un jeu développé par son studio Razorworks, qui ressemble sur bien des points à «World Sports Cars» et qui pourrait être basé sur le moteur des frères West, mais ces derniers ne sont crédités nulle part.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure