Formula One Grand Prix
Titre américain
World Circuit
Titre provisoire
Grand Prix
Série
Année
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
437 votes


Modifier
C'est le premier opus de la trilogie «Grand Prix» (série en cours) par le génial programmeur Geoff Crammond. «Formula One Grand Prix» débarque en 1991 dans un secteur des jeux de voiture de course envahi par des jeux assez quelconques («Test Drive», «Stunts») ou anciens («Grand Prix Circuit») - et c'est une révolution. «Formula One Grand Prix» est la première simulation de F1 moderne. Tout y est novateur ou sans équivalent : la fidélité du tracé des circuits officiels du championnat de F1 1991, la qualité graphique globale, la météo, le comportement des voitures, les réglages et le plus important : un gameplay de rêve qui fait de ce jeu la meilleure simulation, tout en étant la plus accessible grâce à son système d'assistances au pilotage activables à volonté (freinage automatique, boite de vitesses, dégâts, trajectoire, etc..). Dans sa version ultime, on peut même y jouer à deux via un câble null-modem. «Formula One Grand Prix» va faire le vide autour de lui dans les bacs des magasins où il va rester plus de quatre années. Il ne sera détrôné que par son propre fils, «Grand Prix 2», qui connaîtra une carrière aussi brillante.


titre Présentation

Geoff Crammond (déja connu pour ses hits sur Amiga et ST : «Stunt Car Racer», «The Sentinel») nous offre en 1991 «Formula One Grand Prix». Cette simulation a fait date dans l'histoire des jeux de courses car c'est une des premières en 3D faces pleines (pas de textures à l'époque, ni de lissage des ombre) à être aussi immersive.
Bien que n'ayant pas la licence officielle de la FIA (ni d'aucune écurie, ni d'aucun pilote), le jeu reprend les circuits du championnat 1991 (tracés officiels et temps records), les écuries et les pilotes sont imaginaires.
Ce qui est impressionnant, c'est que les aides (activables ou non) permettent d'aborder le jeu comme une simulation assez poussée (dépassée depuis, mais une des plus réalistes à l'époque), ou comme un jeu assez simple (voire trop simple avec toutes les aides activées). La plus impressionnante est l'aide au freinage: le véhicule freine de lui-même en entrant dans les courbes. On peut citer aussi l'indication de la trajectoire optimale, la boîte de vitesse automatique, la prise en charge des dégâts, l'indication du meilleur rapport si vous êtes en boîte manuelle. Si vous jouez au clavier au au joystick digital vous pouvez activer l'aide à la direction qui "émule" un comportement de joystick analogique.

Avec toutes les options d'aide, le jeu est relativement facile mais reste une simulation avec un moteur physique et non un jeu d'arcade. Vous pouvez éditer (et aussi les sauvegarder pour les réutiliser) les réglages de la voiture : angle des ailerons avant et arrière, balance des freins, dureté des pneus, longueur des rapports de vitesse. Chacun de ces éléments influe sur la conduite et le comportement de la voiture.

Vous l'aurez compris, «Formula One Grand Prix» est un jeu qui a marqué un tournant dans les jeux de simulation, il a quand même quelques défaut: il ne prend en compte pour les dégâts que les chocs horizontaux, on peut donc faire des sauts avec la voiture sans subir le moindre dommage. Ensuite, le moteur 3D utilisé règle un framerate automatiquement suivant la puissance du PC : 15 FPS sur un 486, sur un 386 c'est 10 FPS et les détails sont activés mais pas les textures, sur un 286 c'est 8 FPS sans textures. Le problème, c'est que le moteur ne sait pas faire de "frameskip" ce qui veut dire que quand le processeur est utilisé à 100%, l'ordinateur calcule quand même ses 15 images (par exemple), ce qui donne un effet de "ralenti" très désagréable. De plus, bien que le jeu soit prévu pour être joué en multi-joueurs sur 2 machines (connection modem ou null-modem), ces ralentis font qu'entre 2 machines de différentes puissances le jeu se synchronise mal.

BB


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier GP.EXE. INSTALL.EXE permet de configurer le jeu.

Astuces :
- Pour accéder au menu "réglages de la voiture", appuyez sur "freiner" quand on vous propose de choisir votre type de pneus (n'est pas accessible en "Quick Race").
- Pour changer le framerate (on peut monter jusqu'à 25 FPS), il faut aller dans "game option menu", puis dans "game".
- Pour activer / désactiver les textures, appuyer sur "T" pendant le jeu.
- Pour voir l'occupation processeur, appuyer sur "o".



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure