Nuclear Strike
Série
Année
Développement
Conversion (PC)
Systèmes
systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
151 votes


Modifier
titre Qui chatouille le Diable se retrouve en Enfer

Si vous connaissez la saga Strike, cet épisode ne vous apprendra rien, mais risque bien de vous surprendre en raison de graphismes soignés et d'une profondeur des missions qui incitent à multiplier la rejouabilité.
Après vous être frottés à un dictateur moyen-oriental dans «Desert Strike», et avoir traqué les narcotrafiquants de tout poil dans «Jungle Strike», la saga a connu deux épisodes pour les joueurs de console (Urban Strike et Soviet Strike), et c'est en 1997 que se situe ce cinquième opus, mais le troisième sur pc, qui vous emmène aux confins de la mer de Chine, entre Pyongyang et l'Indocine (un territoire inventé) pour des missions variées et nombreuses.

Au démarrage du jeu, le Général de votre escouade vous avise qu'une ogive nucléaire a été volée au Bélarus, dans un centre de retraitement nucléaire, et que les traces de cette arme de destruction massive ont été détectées à Bangkok grâce à Interpol. Nick Arnold, un des gars de notre organisation, a été envoyé sur place pour vérifier les infos collectées ici et là, mais sa trace est perdue. Apparemment, c'est le colonel LeMonde, un barjot d'origine française, qui est l'auteur ou le commanditaire du vol de cette ogive. Justement, il y a en Indocine une guerilla menée contre lui par Naja Hana : Aller soutenir cette guerilla et retrouver Nick, voilà l'objectif de départ d'une mission terrible, où vous allez cotoyer les dangers les plus grands. Entrez dans l'engrenage et vérifiez l'adage : "Qui chatouille LeMonde se retrouve en Enfer". Un Enfer vert entre marécages et rizières, c'est par ici !

titre Un shooter aussi beau que difficile

Pour qui est habitué aux "shoot'em up", la série Strike constitue une référence. Ce dernier épisode reprend les mécanismes des précédents et repousse les limites du genre.
L'écran menu vous permet de choisir votre résolution d'écran, d'opter pour le clavier/ souris ou une manette, et surtout de déterminer le niveau de difficulté. Ne commencez pas trop haut, laissez-donc votre amour-propre aux vestiaires et débutez en mode facile.
En effet, dès la première mission - Opération Delta -, vous allez essuyer des tirs tous azimuts des troupes du rebelle LeMonde. Les touches F vous permettent d'accéder à la map, et de vous familiariser avec les détails d'une mission annoncée par une vidéo un poil épileptique. Vous remarquerez que chaque élément de la mission (qui? Où? Pourquoi?) est assorti d'une vidéo, et même les pièges et armes dans chaque mission, bénéficient d'une vidéo qui permet de vous glisser des astuces tactiques pour vous en débarrasser. Une prouesse, quand on s'aperçoit que l'ISO de l'unique CD ne dépasse pas 600 mo !

Au démarrage de votre mission, vous quittez votre porte-hélicoptère (le "Sea Shadow") et vous survolez un territoire hostile. Mais attention, hein ! Il ne s'agit pas de tout détruire (un peu tout de même !) : des éléments amis, des villageois et des otages peuvent être l'objectif de votre mission et il faudra les hélitreuiller. Dans la tout première mission, vous devrez même chercher un treuil plus puissant pour embarquer jusqu'à six villageois à la fois, que vous allez ramener au Sea Shadow. Attention, certains personnages semblent des innocents, mais quand vous vous approchez, c'est une salve de missile sol-air qui vous accueillera. Et les générateurs de fumée vous empêchent de tout discerner. Vous pouvez mitrailler les ponts qui alimentent la route des renforts, détruire des casemates, des chars, des transports de troupes, des AMX ou des vedettes équipées de lance-grenades : c'est une sacrée foire d'empoigne qui vous attend !
Parfois, vous devrez aller récupérer un commando infiltré et le conduire à un point de sabotage, les missions sont variées et multiples.
Le point négatif, c'est le système de sauvegarde : il faut avoir terminé la mission pour accéder au code de la suivante. Du coup, vous mémorisez votre progression au début de la mission, mais jamais au milieu. Et comme vous ne disposez que de trois "vies" (en réalité, vous avez un Apache équipé d'un blindage "autorégénérant" qui vous permet deux crashes. Au troisiéme, la mission est kaputt ), vous comprendrez vite l'intérêt de jouer en mode facile, car la zone à balayer est vaste, et l'arsenal de l'ennemi très puissant !
 
Par souci de réalisme, les développeurs ont repris les règles des précédents épisodes : vous avez des caisses de munitions et du carburant à récupérer, les petits gars de la logistique de Strike ont pensé à tout. Mais ne vous avisez pas de tout prendre d'un coup : vous pouvez récupérer du carburant pour un plein, le reste est perdu. Idem pour les canons et les mitrailleuses : si vous récupérez une caisse de munitions alors que vous avez le maximum de missiles et de roquettes, c'est perdu.
Et si vous avez assez de carburant, vous pouvez retourner au Sea Shadow pour refaire le plein de munitions, de carburant et de blindage. Le mieux est de télécharger le jeu et d'apprendre à déjouer les embûches de ce soft particulièrement relevé, bien plus tactique que stratégique.

titre Les commandes

Jeu testé au clavier. Voici les commandes de base, que vous pouvez reconfigurer dans le menu.
  • Déplacements : Les touches 8,2,6 et 4 permettent d'aller vers l'avant, reculer, à droite et à gauche. Les touches 7 et 9 permettent un déplacement latéral idéal en position de mise à feu et autre mitraillage.
  • Tatata Boumboum : le clavier est configuré en Qwerty. La touche A correspond à notre Q et vice versa. Bref le Q pour tirer au canon, le X pour les roquettes, le Z pour les missiles et la barre espace pour mitrailler. Les missiles sont rares, utilisez-les sur des cibles coriaces.
  • Action : D active le treuil, C pour l'emport. Cela peut aussi se faire en appuyant sur le 5 à condition de positionner votre apache sur la cible à emporter.
  • Raccourcis : Les touches F vous font accéder à toute une gamme d'écrans de menus, de rappels de missions, et c'est en les activant que vous allez prendre le jeu en main.

titre Conclusion

Inspirée directement par les événements de la guerre du Golfe, la série Strike explore toute la géopolitique des années 1990.
Du clone de Saddam Hussein au spectre d'Eltsine, nous suivons les aventures des "gendarmes du monde" à l'époque où Bill Clinton se veut l'incarnation du Bien.
Ce dernier épisode nous emmène du Bélarus à l'Extrême-Orient contre des ennemis qui ressemblent à s'y méprendre à des Nord-Coréens, des membres de la Triade Chinoise, et un zeste de "Viêts" restés en travers de la gorge des Américains depuis 1973. 
Et c'est vous qui êtes investi(e) du rôle d'acteur principal chargé d'empêcher un cataclysme nucléaire mondial. Les graphismes sont soignés, les détails des reliefs et des décors sont agréables et soulignés par des musiques discrètes mais plaisantes, les explosions et autres effets pyrotechniques sont jouissifs. Vous pilotez tour à tour un Apache bourré de munitions, un char aussi puissant qu'une armée de Panzers, un hors-bord, et vous changez vos véhicules au gré de vos missions. La série atteint son sommet et semble réinventer le jeu d'action en trouvant un compromis entre James Bond et Apocalypse Now.
Entrez dans la légende !


titre Lancement

Le jeu a été conçu pour tourner sous Win 98. Avec nGlide, vous pouvez lancer cette version en 3Dfx sous les OS les plus récents et en plein écran. A été testé sous Win 7 et 64 bits sans aucun souci: installez le jeu, et lancez l'application "Launcher.exe". Chez moi, le jeu met quelques secondes à se lancer, mais restez patients, même si vous avez l'impression que le jeu ne démarre pas; en effet, si vous cliquez plusieurs fois sur "Launcher", vous bloquez le jeu ! Soyez patients au démarrage, et défoulez-vous sur tout ce qui bouge une fois que le jeu est lancé.

titre Trivia

Si l'on en croit les articles d'époque, une suite a été programmée, intitulée "Future Strike", avec un gameplay similaire, mais avec un scénario d'anticipation. Le projet semble avoir connu un vrai début de développement, mais n'a finalement pas vu le jour.« Nuclear Strike» est donc le tout dernier épisode (le meilleur?) de cette série. Et Future Strike mériterait une place dans notre chambre vaudoue.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure