SPENCER NILSEN

Composition, ArrangementsPuceEtats-UnisDès l'âge de cinq ans, Spencer Nilsen passe ses journées sur le piano offert à son père par un de ses clients. Quelques années plus tard, il fréquente un magasin d'instruments de San Francisco, alors que les premiers synthétiseurs font leur apparition. Sous l'oeil compréhensif du vendeur, Nilsen se familiarise avec les claviers et en fait des démonstrations pour des clients, ce qui lui permet de réaliser des sessions en studio pour des musiciens célèbres, alors qu'il est encore adolescent. Il déménage ensuite à San Diego, où il rencontre John Archer, un des membres du groupe Checkfield. Grâce à cette rencontre, il signe avec American Grammaphone et sort en 1989 son premier album de jazz-fusion, "Architects of Change". De retour à San Francisco, il renoue avec une amie du lycée qui a épousé Walter Afanasieff, un producteur et musicien de session couronné de succès (c'est lui qui a découvert Mariah Carey). Le duo réalise de multiples génériques de pubs et bandes-sons, jusqu'au jour où Spencer Nilsen reçoit un coup de fil d'un responsable de Sega of America qui lui propose de travailler pour eux. Totalement déconnecté du milieu des jeux vidéo depuis le temps passé dans les salles d'arcade pendant son enfance, il accepte; nous en sommes en 1991, cette branche de Sega vient d'être lancée et ne dispose d'aucun équipement sonore digne de ce nom. Spencer Nilsen prend la tête du département audio, transforme un grand placard à balai en studio et s'apprête à travailler sur de grosses productions pour Mega CD. Au cours de son passage chez l'éditeur japonais, il ouvrira au total quatre studios et réalisera plusieurs bandes-sons, dont les plus renommées sont celles d'Ecco the Dolphin et de la version américaine de Sonic CD. Il dirigera ensuite le "Ex'Pression College for Digital Arts", une université privée de Californie.
SPENCER NILSEN

Les Albums de Spencer Nilsen

Sites web
Original Sound Version[26/8/2009]Podcastosvchanlien