SILICON BEACH SOFTWARE

1984 1990PuceEtats-Unis San Diego (voir sur l'atlas)
La société Silicon Beach Software est pionnière à plus d'un titre. Tout d'abord en raison du nom de la compagnie elle-même : Depuis le milieu des années 2000, les plages du Sud californien sont investies par des dizaines de Start-Up qui ont troqué les greens de la Silicon Valley contre les parasols de la Silicon Beach.

Charlie Jackson et son épouse Hallie ont créé l'entreprise Silicon Beach Software en 1984, soit 20 ans avant l'engouement que suscite la région. (voir Trivia).

Les travaux de la société de Jackson ont entièrement été dévolus aux ordinateurs Macintosh. L'entreprise a prospéré en développant des logiciels utilitaires, mais aussi des jeux utilisant ses propres technologies.

Entouré de personnalités douées et rigoureuses, Charlie Jackson a ouvert des pistes qui laissent entrevoir ce que l'ordinateur permet d'accomplir.

- En matière de son, Eric Zocher a enregistré et digitalisé des sons pour que les jeux à venir puissent être d'un réalisme absolu. Airborne ! est le premier jeu que développe la compagnie, avec un programmeur de 17 ans, Jonathan Gay, qui a su travailler avec Zocher pour proposer un jeu de shoot où les vagues d'assaut constituées de jets et d'hélicoptères sont annoncées par des sons enregistrés au bord de pistes d'aviation des bases aériennes.

- En matière de graphismes, le logiciel SuperPaint préfigure ce que seront les utilitaires du début des années 90, avec des palettes de gris, de noirs, de couleurs qui peuvent donner aux jeux un réalisme saisissant alors que les jeux d'aventure sont pour la plupart des jeux textuels. La gamme est complétée par d'autres utilitaires qui séduisent les cabinets d'architecture ou d'urbanisme.

- En matière d'éditeur de jeux, avec Bill Appleton qui met au point "WorkBuilder", un éditeur qui permet de développer un RPG innovant dès 1984-1985 : Enchanted Scepters.

- En matière de logiciels éducatifs, avec un programme tel que "look, Listen and Learn" où le programme est basé sur les graphismes et les sons pour que l'enfant puisse apprendre correctement la diction.

- Enfin, en matière de moteur de jeu, Mark Pierce crée "VideoWorks", un moteur qui permet de dessiner des décors animés pour Dark Castle, dont le succès est tel que le jeu a été converti pour les joueurs équipés d'Atari ST, d'Amiga, de C64 ou de Dos.
Le jeu propose une exploration à travers 13 chambres (ou donjons) infestées de créatures à combattre et d'objets à collecter, avec un souci du détail inédit au milieu des années 80.

Le succès de l'entreprise est grandissant, mais la politique des prix de Charlie Jackson explique peut-être les difficultés de sa société : les logiciels sont proposés à des prix élevés, et la concurrence finit par mettre l'entreprise de San Diego en difficulté. En 1990, Aldus rachète la compagnie. Mais Jackson n'en a pas fini avec l'innovation. Pionnier un jour, pionnier toujours. On lui devra au milieu des années 90 une technologie qui a fini par s'appeler "Flash" et que la société Macromédia acquerra en rachetant le brevet de Jackson.

Adresse de la société :

Silicon Beach Software, Inc.
P.O. Box 261430
San Diego, California 92126

Trivia : Charlie Jackson a fondé une nouvelle entrprise multimédia en 2010, qu'il a localisée dans des bureaux flambants neufs à San Diego. Le nom de sa compagnie ? Je vous le donne en mille : Silicon Beach Software, évidemment !
Minifier le texte
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.