Rome AD 92
LTF vous permet de retrouver différents dossiers. Pour que cette liste augmente, n'hésitez pas à nous contacter et à nous envoyer vos propres écrits.
La solution, la seule disponible en français sur le net, est traduite d'une soluce disponible sur le site Gamesover, tenu par Bert Jamin et sa communauté de passionnés.

NIVEAU 1: HERCULANEUM

Le but est de s'enfuir de la Cité d'Herculaneum avant l'éruption du Vésuve, et l'arrivée de la lave qui vous engloutira. L'intrigue est simple à comprendre, et sert d'introduction à l'ensemble du jeu.

Traversez la Cité jusqu'au bord de la Carte, à l'Ouest, en utilisant les touches du pavé directionnel, et délivrez le message en votre possession au Consul Fellonius.Attendez qu'il vous donne un pourboire. Allez aux Thermes, qui se situent à mi-chemin entre la villa du Consul et votre point de départ, et attendez qu'un baigneur se déshabille sur le bord du bassin. Volez-lui sa toge ( DO:STEAL: toga). Eloignez-vous vers l'Est des Thermes, en restant près du bassin, et habillez-vous avec la toge (USE:toga). Vous voici vêtu comme un authentique citoyen. De cette façon, rendez-vous sur le quai et achetez une dague au marchand en plein air (DO: PAY: STALLHOLDER).

Baladez-vous dans les rues pour voler les habitants (DO: THREATEN= MENACER). N'essayez surtout pas de voler le vendeur de couteaux, ni le Consul Fellonius, ni encore l'esclave du Consul sous peine de Game Over.Le montant des sommes détenues par les gens dépend de leur rang social. Si vous vous aventurez à détrousser plus de trois personnes à la fois, ils se ligueront contre vous et vous attaqueront, ce qui entraînera un autre Game Over.

Quand vous aurez assez d'argent, allez à l'extrémité Ouest du quai, et achetez un "dé de la chance" à l'étalagiste. Puis menacez-le immédiatement pour retrouver l'argent que vous venez de dépenser!

Si vous en avez les moyens et si la lave ne menace pas encore la Cité, c'est une bonne idée que de vous rendre au Temple et de payer le prêtre pour qu'il fasse un sacrifice et invoque les Dieux pour vous venir en aide, plus tard dans le cours du jeu.

Quand vous êtes prêt ( et avant que votre personnage ne panique et ne s'enfuie dans tous les sens), rendez-vous au quai et payez le batelier (DO:PAY:BOATMAN), qui vous conduira à Rome à bord de son navire.

NIVEAU 2:ROME...

A votre arrivée à Rome, vous notez que le Consul Fellonius se trouve là aussi, et semble plutôt préoccupé. Suivez-le si vous le voulez, pour vous apercevoir qu'il complote quelque chose (si vous attendez assez longtemps, soit trente minutes, vous découvrirez que Fellonius projette d'assassiner l'Empereur pour prendre le pouvoir à sa place).

L'objectif principal de ce niveau est d'avertir l'Empereur du complot qui se trame contre lui. pour y parvenir, il faudra vous introduire dans le Palais. Cela requiert de passer les gardes, qui vous mettront dehors à coups de pieds dans le derrière si vous essayez de tromper leur vigilance. Le seul moyen de réussir sera de les soudoyer avec au moins 80 sesterces. Ainsi, amasser suffisamment d'argent sera votre principale motivation au cours de ce niveau. Certains joueurs ont réussi à franchir les gardes en détournant leur attention à l'aide d'un de vos esclaves, employé comme appât que les gardes expulsent, vous laissant la voie libre. Cette solution, beaucoup plus morale et parfaitement respectable, est très difficile à mettre en oeuvre.

Il n'y a aucun moyen de gagner de l'argent si vous n'en détenez pas pour investir, et les voleurs ne restent pas longtemps en vie dans la Ville Eternelle, donc n'essayez pas de vous en procurer de cette façon.

Si vous arrivez à Rome sans un sou, après avoir payé le batelier, il vous faudra en emprunter. Pour ce faire, rendez-vous au Nord de la Cité, où vous trouverez le prêteur assis à l'entrée d'une ruelle. Si vous n'arrivez pas à lui directement, dans les deux premières minutes du jeu, il se lèvera et ira se promener. Il vous faudra le trouver quelque part dans les alentours. En vous approchant de lui, sélectionner: DO:INQUIRE, et il vous proposera un prêt à fort taux d'intérêt. Choisissez le montant de votre emprunt (DO:NONE, DO:10 SESTERCES, etc). Il vous faudra lui restituer ce prêt au niveau 4, si vous ne voulez pas risquer d'être publiquement calomnié.

Tout près de la Maison de Prêt se trouve aussi un Hôtel. A raison d'un sesterce dépensé auprès de l'hôtelier, vous aurez la garantie de passer une nuit qui sera plus rapide, et vous serez protégé contre les assassins qui rôdent dans les sombres rues de la Ville endormie.

L'endroit où vous commencerez à gagner de l'argent se situe dans la taverne, au Sud de la Ville, en jouant aux dés ( où se tiennent frèquemment des jeux d'argent). Sélectionnez: DO:AGREE quand l'aubergiste vous sollicite, puis DO:PAY:INNKEEPER ou bien USE:DIE pour jouer avec votre dé de tricheur. Vous avez la certitude de gagner à la première partie, mais ensuite, ce sont de normales probabilités qui s'appliquent. Le dé pipé vous augmente vos chances de gagner dans de plus grandes probabilités, mais si vous l'utilisez plus de trois fois, vous serez démasqué et perdrez tout votre argent. Si vous avez payé un sacrifice, précédemment à Herculaneum, vos chances de réussite s'en trouvent augmentées également, mais rien ne vous empêche de chercher un Prêtre à Rome pour invoquer les Dieux avec une prière. Insistez avec les jeux de dés jusqu'à ce que vous gagniez au moins 20 sesterces, et plus si possible.

A l'annonce de la vente d'esclaves aux enchères, rendez-vous au Forum et investissez votre argent sur un bon gladiateur (ignorez les esclaves "femelles" tant que vous n'avez pas suffisamment d'argent, elles ne sont pas utiles dans ce niveau). Les gladiateurs ont des prix variables, en fonction de la qualité du combattant, et il faudra en choisir un bon (Lecherus est le meilleur de tous, mais évidemment le plus cher. Utilisez WHO pour obtenir les informations relatives à chaque esclave en vente). Pour faire une offre aux enchères, sélectionnez DO:BID quand vous avez trouvé l'esclave que vous voulez acheter. Attention, tenez bien compte de l'argent que vous posssédez, sachant que les enchères augmentent par paliers de cinq sesterces. Si votre estimation de départ correspond à la somme que vous détenez, c'est presque inutile de lancer l'enchère, sachant que le prix sera enchéri. La façon dont va dépendre l'enchère dépend de votre estimation du prix de l'esclave, de son identité et de sa santé.

Votre esclave, une fois acquis, vous suivra partout pour un temps, puis il se peut qu'il(s) aille(nt) se promener n'importe où. Mais de toute façon, ils reviendront chaque fois que vous aurez besoin d'eux.

Les esclaves peuvent être employés à des combats à chaque fois que des Jeux s'y déroulent (il y a deux sessions avant que ne décède l'Empereur). Allez à l'arène lorsque l'événement est annoncé et choisissez le moment où vous allez faire combattre votre esclave (sélectionnez USE: NOM DE L'ESCLAVE QUE VOUS VOULEZ UTILISER) quand le centurion demande un nouveau candidat). Les chances de sortir vainqueur de votre gladiateur dépendent de la force respective des deux combattants, du nombre de combats qu'ils ont à leur actif, et des armes en opposition (les dagues courtes sortent rarement victorieuses d'un combat face à un trident, par exemple). Le combat est géré automatiquement, et si votre esclave perd, il meurt et vous perdez votre bien (cela dit, tous les esclaves sont réincarnés afin de garder leur nombre intact). Vos victoires pourront être suffisamment nombreuses, avec optimisme, pour avoir assez d'argent pour corrompre les gardes (DO:PAY:GUARD), et vous parviendrez jusqu'à l'Empereur avant que cela se gâte. Sélectionnez DO:WARN afin de finir le niveau.

NIVEAU 3: LA GRANDE- BRETAGNE...Ici, l'objectif du niveau est de capturer la bannière des Bretons, que vos ennemis gardent dans le village qui se trouve au Nord de la carte. Mourir signifie la fin de la partie, ainsi que la capture de la bannière des Romains par les Bretons, qui est transportée avec vous et vos soldats.

Il n'y a pas qu'une seule façon de réussir ce niveau, mais voici quelques conseils utiles:
  • Prenez garde à la force de vos hommes (sélectionnez WHO) qui ont tendance à se fatiguer assez vite, surtout au cours d'une marche forcée (ORDERS:ADVANCE).
  • Il se peut que vous puissiez gagner avec un simple assaut, mais une campagne prudente est beaucoup plus sûre d'être couronnée de succès.
  • Assurez-vous que vos hommes aient eu assez de repos en les faisant dormir.
  • Ne les exposez pas à des dangers qui ne sont pas nécessaires.
Tout d'abord, les Bretons ne savent pas que vous arrivez, mais tôt ou tard, vous tomberez par hasard sur une sentinelle, et l'alarme sera donnée. Tirez profit de ce répit pour mettre vos hommes en position, ou éliminez un petit contingent de Bretons.

L'armée ennemie comprend quatre unités de soldats, trois mobiles et une autre pour défendre la place forte. Si les ennemis se sentent menacés, leur principale position défensive se trouve juste au Nord du pont qui surplombe la rivière ( à l'Ouest de la carte).

S'ils perçoivent un faible niveau de menace et qu'ils se sentent en confiance, ils peuvent utiliser plusieurs stratégies, allant jusqu'à se ruer contre votre propre corps de troupes (surtout si vos soldats ne sont pas prêts à combattre), éliminant vos unités isolées, assiègeant vos positions défensives, et capturant votre bannière sous-protégée.

Initialement, plusieurs Bretons sont blottis dans les deux petits villages à l'Est et à l'Ouest de la carte, et un stratagème très utile et de les prendre au dépourvu en les attaquant, tôt dans la partie. Dans les villages, visitez les huttes dont certaines contiennent des objets de valeur, que votre personnage, Hector, peut convertir en somme d'argent à son retour à Rome.

La bonne stratégie est de construire un fort, de préférence près du pont. Les hommes construiront le fort à l'endroit où vous vous tenez quand vous leur en donnez l'ordre. Ainsi, choisissez une aire dégagée, afin de ne pas couper la ligne de retraite de vos troupes. Les hommes utilisés pour construire le fort ne sont pas préparés au combat, aussi n'hésitez pas à laisser une unité, ou davantage, pour garder le fort. Cependant, plus vous utilisez d'hommes à la construction du fort, plus vite il est bâti. Quand est fort est construit, plantez votre bannière à cet endroit. C'est le lieu le plus sûr, et vous pouvez l'utiliser pour rassembler vos hommes rapidement et en toute sécurité. (ORDERS:RALLY provoque le retour de vos hommes à l'endroit où se trouve votre bannière). Donnez du repos à vos hommes, mais pour empêcher de vous retrouver assiègé, gardez une unité éveillée pour surveiller l'extérieur (ORDERS:WATCH).

Pendant que la ou les unités sont en observation, la vue sur la carte montrera des échos de radar pour chaque ennemi à une distance raisonnable des observateurs. Le fait de poster une unité de surveillance aux abords du pont est risqué, mais c'est aussi un bon moyen de garder un oeil sur les mouvements des adversaires. Notez que la zone couverte sur la carte rétrécit ou évolue en fonction des mouvements que vous opérez à l'intérieur de la zone.

Si vous voulez améliorer la vue d'ensemble, traversez par le côté oriental en direction du point le plus septentrional, ce qui agrandira la zone d'observation tout en vous plaçant en sécurité.

Lorsque vous décidez d'attaquer (ORDERS:ATTACK), les unités choisies courront en direction des ennemis qui leur font généralement face pour combattre les tout premiers Bretons qu'elles voient. Il est ainsi très important de garder vos hommes correctement rassemblés et rangés en formation (FORM) avant une attaque, ou bien vous les verrez courir inutilement dans la mauvaise direction.

NIVEAU 4: ROME ENCORE...

L'objectif de ce niveau apparaît assez tôt, avec le bref discours de l'Empereur annonçant une élection pour remplacer le Consul Fellonius. Votre première tâche consistera à vous faire reconnaître comme candidat officiel. Il vous suffit simplement de sélectionner DO:PAY auprès d'un Citoyen qui s'empressera d'aller vous désigner comme candidat en se rendant au Sénat (à moins qu'il ne soit sérieusement corrompu ou qu'il ait déjà porté son choix sur un autre candidat). Les autres candidats sont Laborius, le marchand d'esclaves et Unscrupulus le prêteur d'argent. En fait, Laborius n'a aucune chance d'être élu, il faudra porter votre attention à votre vrai rival, Laborius.

Le reste du niveau repose sur les moyens de s'attacher les bonnes grâces des Citoyens. Pour ce faire, il y a plusieurs possibilités.
  • Donner de l'argent aux gens est un procédé utile, mais pas forcèment le plus efficace. Avant de s'engager, il est recommandé de choisir DO:INQUIRE car il n'y a pas de raison de distribuer de l'argent à quelqu'un qui vous est déjà acquis et qui votera pour vous. La corruptibilité des gens dépend de qui ils sont, de leur rang social par exemple. Il se peut que vous ayez plus à payer pour l'un que pour l'autre, et devoir payer encore plus tard si leur allégeance s'éloigne de vous au gré des promesses de votre rival.
  • Retrouvez l'écrivain satirique qui se tient à l'entrée Nord du forum, et qui tient des discours qui vous sont défavorables. Quiconque entend ses paroles risque de changer d'opinion à votre égard. Payez-le, et il commencera à tenir un discours hostile contre vos adversaires, arrêtant de vous calomnier, mais seulement pour un temps.
  • Si vous possèdez une Esclave "femelle", l'utiliser comme un cadeau à distribuer (USE:NOM DE L'ESCLAVE) contribuera certainement à gagner un allié.
  • Sponsoriser/Financer un divertissement aura également une influence positive sur ceux qui veulent s'amuser. Trouvez un poéte et payez-le. Faîtes bien attention de ne pas organiser ces divertissements au cours d'une vente aux enchères ou de Jeux du Cirque sous peine d'avoir un conflit avec ces autres événements, ce qui pourrait laisser votre artiste dans une salle vide.
  • Payer un Prêtre pour qu'il prie en votre faveur, peut être salutaire, mais il ne faut pas en abuser!
  • Un succès aux Jeux du Cirque, tout spécialement contre l'un des gladiateurs de vos rivaux, est un excellent moyen de capter une partie de l'audience. Mais en revanche, gare à l'échec, ou même le fait de laisser la victoire à l'un des concurrents contre d'autres gladiateurs, ce n'est pas la meilleure chose à faire.
  • Si vous aviez emprunté de l'argent plus tôt dans le jeu, alors le Prêteur d'argent ( qui est un de vos adversaires) vous demandera de le lui rendre. Si vous décidez de ne pas le rembourser, il ira se poster devant les Thermes et vous calomniera auprès de la foule à l'écoute.
En définitive, il vous faudra choisir le bon moment pour aller voir l'Empereur pour que l'élection ait lieu (DO:ELECTION). Si vous laissez cette initiative à Laborius, il le fera à un moment qui lui est opportun. Faîtes en sorte de demander la tenue de l'élection lorsque vous êtes en tête. Pour cela, allez au Sénat et prenez note des intentions de vote.

NIVEAU 5: L'EGYPTE...

Le but de ce niveau est de protéger Cléopatre d'une attaque contre son palais. Beaucoup de conseils donnés lors de l'épisode en Bretagne s'appliquent ici, mais il y a aussi des diffèrences.

Votre armée consiste en une unité d'élite de Romains aguerris et de trois unités Egyptiennes moins efficaces au combat. utilisez les Egyptiens comme chair à canon et gardez les Romains comme troupe d'élite.

L'ennemi est composé de trois unités de troupes, qui arriveront par un ou deux groupes de n'importe où par l'Ouest. Les ennemis sont toujours visibles sur la carte et il n'est pas nécessaire d'envoyer des soldats en observation. Les troupes ennemies suivront une ou plusieurs routes en direction du Palais, tantôt rapides, tantôt lentes, avec des zones de repos et de regroupement. Il se peut qu'ils attaquent sur deux fronts simultanés, donc gardez vos arrières.

Le point le plus essentiel dans votre stratégie sera d'être entreprenant, de sortir pour provoquer l'ennemi aussi loin du palais que possible. Une fois que les ennemis ont pénétré à l'intérieur des murs de la Cité, ils sont difficiles à arrêter, et il leur suffit de quelques secondes pour vous déborder et s'emparer du Palais. Toutefois, vous pouvez placer une unité ou même deux à des points stratégiques dans et autour de la Cité: laissez-les en garde (ORDERS:GUARD) et ils attaqueront l'ennemi dès qu'il sera à portée de vue. Les points stratégiques clé sont constitués par trois ponts qui enjambent le Nil. Vous devez être capable de battre vos ennemis qui traversent le pont correct puis utiliser ce dernier comme lieu défensif, ou bien vous pouvez les rencontrer tandis qu'ils traversent le pont. L'ennemi ne vous attaquera pas tant que vous ne l'aurez pas provoqué. Les soldats adverses marcheront simplement à côté de vos hommes. Essayez de déclencher l'attaque quand vos ennemis sont fatigués ou en train de dormir, ou les deux à la fois. Essayez de deviner la route qu'ils vont emprunter.

Attaquer vos ennemis à l'intérieur des constructions est peu conseillé, car vos hommes ont tendance à se disperser autour des maisons, plutôt que de pénétrer dedans ( ce défaut du système n'a pas de solution). Si vous devez vraiment attaquer à l'intérieur des bâtiments, donnez l'ordre à vos hommes de vous suivre avant de déclencher l'attaque.

Peut-être est-il plus convenable de planter votre bannière à proximité du palais, afin de pouvoir y rassembler vos troupes assez vite pour pouvoir être en mesure de défendre le Palais, si le déroulement des événements tourne mal. Si vous réussissez à décourager vos ennemis, ces derniers auront tendance à battre en retraite vers des positions reculées, et vous aurez plus d efacilité à les abattre un à un.

Ce niveau est particulièrement difficile, et c'est intentionnel.

NIVEAU 6: ROME (ENCORE UNE FOIS)...

Ce niveau est court et sans détours, comme une récompense après avoir traversé le niveau précédent. Tout ce que vous avez à faire est d'assassiner l'Empereur (qui est devenu fou) et de vous emparer du pouvoir. Il y a deux petites nouveautés à voir, comme par exemple le fait que l'Empereur prenne part aux Jeux du Cirque, mais il s'agit tout juste d'une petite sèquence.

Vous pouvez tuer l'Empereur vous-même, en utilisant le poignard que vous aviez acheté au premier niveau du jeu, ou utiliser les services d'un assassin qui le fera à votre place.

Si vous tuez l'Empereur tout de suite, cependant, Gaius, l'autre Consul, entrera en lutte contre vous pour vous disputer le pouvoir, et en sortira vainqueur (vous pouvez essayer cette option pour le fun). Ainsi, il vous faudra d'abord vous débarrasser de Gaius. Soyez vigilant en agissant, car les témoins de votre crime courront chercher les gardes et vous feront arrêter ( tant qu'ils ne seront pas de votre côté). Il sera préférable d'utiliser un tueur pour éliminer gaius, et laisser à Hector le plaisir de tuer l'Empereur lui-même.

Pour utiliser un tueur, il faut en dénicher un (WHO) puis le rétribuer 100 sesterces (DO:PAY:ASSASSIN) et il vous suivra partout. Montrez-lui qui vous voulez qu'il assassine en sélectionnant USE:ASSASSIN: votre cible, puis assistez à la scène en prenant une distance de sécurité.

Lorsque les personnes que vous aviez besoin d'éliminer l'auront été, les gens se rassembleront pour vous porter sur leurs épaules et vous serez proclamé Empereur. Après une petite sèquence d'animation, le jeu se terminera, et vous aurez fini en vainqueur!









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure