UMS : The Universal Military Simulator
Année
1987 (Sortie FR)
Distribution (Etats-Unis)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
721 votes


titre Présentation

Ce n'est un secret pour personne, les Américains sont les experts du wargame. La plupart des grandes batailles ont été traitées. Il était donc prévisible qu'on voie arriver des logiciels permettant de se créer des batailles imaginaires ou moins connues. Il y eut d'abord «Wargame Construction Set», puis «Universal Military Simulator», dont le titre est pour le moins prétentieux ! Curieusement, ce jeu a été édité par une compagnie européenne, RainBird. «UMS» permet de concevoir une bataille à partir d'un grand terrain quadrillé. Chaque case peut avoir quatre niveaux d'altitude, ce qui autorise la création de collines et de plaines. On peut aussi poser quelques éléments de décors qui peuvent servir à protéger des unités et donner des noms à certains emplacements. Les unités, puisqu'on en parle, sont nombreuses et couvrent plusieurs siècles de conflits. On trouvera aussi bien des archers et des éléphants que de l'aviation. Six types d'unités supplémentaires peuvent être créés, avec toutes leurs caractéristiques. Il n'y a plus qu'à placer les unités de chaque camp, avant de démarrer les hostilités. La rotation et les zooms sur le terrain facilitent grandement les repérages, et les déplacements des troupes sont représentés par des flèches. Bref, cela a le mérite d'être lisible. «UMS» est fourni avec cinq champs de bataille, dans l'ordre chronologique : Arbela, Hastings, Marston Moor, Waterloo, Gettysburg.

«UMS» est-il vraiment le wargame universel qu'il prétend être ? Pas tout à fait. Première grosse lacune : l'absence de rivières ou tout autre zones qui bloqueraient la progression des soldats, ainsi que des ponts. Les nombreux cours d'eau autour de Gettysburg, comme le fleuve Susquehanna, ont joué un rôle important dans le déroulement de la bataille; on devra s'en passer ici. D'une manière générale, il n'y a pas non plus d'unités marines. Les graphismes monochromes sont assez tristes; au moins, la version ST avait quelques couleurs en plus. Enfin, en se voulant universel, «UMS» rend les conflits uniformes et interchangeables. Chaque bataille est unique par son contexte historique, la géographie de la zone de combat, les effectifs et les stratégies des commandants. Ici, les terrains se ressemblent tous, les unités ne diffèrent principalement que par leur nom. Impressionnant à première vue, «UMS» lasse vite. Les wargamers préfèreront sans nul doute des jeux centrés sur une seule campagne, mais plus fouillés et détaillés.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier UMS.EXE.

Sur la carte :
'CTRL + 'Q' : quitter
'ESC' : passage à la carte



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure