Montezuma's Return
Année
1997 (Sortie FR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
725 votes


titre Présentation

En 1348, l'Empereur Aztèque Montezuma doit fuir à la suite d'une défaite humiliante. Non seulement il perd un Empire aussi vaste que celui des Habsbourgs, qui englobe le Mexique actuel et une partie de l'Amérique Centrale, mais en plus il doit renoncer à la richesse la plus absolue qu'un souverain puisse rêver.
Avant de disparaître, Montezuma réunit un Conseil composé de ses plus grands Sorciers, et leur demande de jeter une malédiction qui protègera son trésor, enfoui sous la Grande Pyramide, disséminé dans les galeries souterraines.
Les sorciers jettent un funeste sort: quiconque violera le tombeau sera maudit. Et la malédiction court sur 10 000 ans.
Bien des années plus tard, des tas d'aventuriers et de mercenaires ont tenté de défier la malédiction, et tous ont disparu ou péri.
Seul Horace Armstrong Green, qui a formé une troupe avec douze mercenaires en 1932, est revenu vivant de son périple où ont succombé ses compagnons. On croyait alors qu'il avait mis fin à la malédiction, mais Horace fut touché par un mal étrange, qui le fit sombrer dans une folie destructrice. Trois semaines après son retour, l'aventurier décédait. On découvrit des parasites logés dans son cerveau.
En 1998, Max Montezuma semble être le seul mercenaire capable de défier la malédiction. Il s'avère qu'il descend de Montezuma, et annonce son intention de recouvrer la terre de ses ancêtres. A bord d'un avion qui l'emmène vers le Mexique, Max est victime d'un crash. Il s'éjecte et arrive en parachute jusqu'à la Grande Pyramide. En piste! Max est incarné par vous, et c'est à la première personne que débute ce jeu de plate-formes un peu particulier.


titre Le gameplay


Les contrôles sont directement accessibles en naviguant sur le menu du jeu, y compris pendant que vous jouez. Pour faire simple, nous rappellerons que les commandes permettent de se déplacer (flèches directionnelles du clavier), de sauter, de regarder vers le haut et vers le bas, de savater et de donner des coups de poings. Pas d'armes de poing ni d'armes blanches, vous devez vous sortir des situations périlleuses avec vos coups et votre sagacité: il faut résoudre des puzzles, des énigmes, un peu à la façon de «Tomb Raider» ou de «Deathtrap Dungeon».
Les sauvegardes n'interviennent qu'à la fin du niveau: lorsque vous rencontrez le boss de fin du niveau, vous débloquez votre boss, et vous n'aurez plus besoin de refaire le parcours. Si vous voulez tricher, il existe des codes qui permettent de vous rendre invincibles, ou de sauter et nager plus haut. De mon côté, j'ai cherché à visiter tous les niveaux sans les réussir, grâce à un code qui fonctionne très bien, et que vous trouverez sur n'importe quel site de jeux vidéo.
A l'écran, plusieurs jauges apparaissent: santé et punch, mais aussi santé de vos ennemis. Le score s'affiche, ainsi que le nombre de trésors à trouver. Et pour débloquer des niveaux bonus, il faut avoir découvert tous les trésors (sous forme de joyaux ou de perles qui brillent dans les coins les plus improbables).
Dans le menu de base, vous pouvez sélectionner l'option Montezuma's Revenge, pour jouer au jeu initial, celui qui avait lancé la saga en 1983. Pas facile non plus celui-là!

titre Un Pitfall-like dans l'air du temps

«Montezuma's Return» s'inscrit dans cette longue série de jeux hybrides, à la croisée du maze-game, du jeu de plate-formes et d'aventure/action, que la saga Tomb Raider semble avoir popularisé.
Mais à y regarder de plus près, le jeu s'inscrit comme un Pitfall-like, avec un jeu qui emprunte beaucoup à ce monument, et qui permet aux joueurs de retrouver le jeu de l'époque Apple II accessible depuis le menu. A la diffèrence de «Pitfall», qui vous oblige à débloquer le rétro-niveau bonus, ici, vous allez pouvoir jouer à Montezuma's Revenge comme au bon vieux temps de l'Atari. Un jeu aux graphismes minimalistes qui ressemble à Donkey Kong ou à ces premiers jeux vidéo, que l'on appelait les jeux d'échelle, qui ont émaillé les années 80.
Robert Jaeger, le programmeur du premier opus, apparaît comme le vétéran qui officie sur ce jeu, à la production et à la programmation. A ses côtés, Paul Docherty apporte son expérience acquise dans une longue carrière sur C64, avec de nombreux jeux développés entre 1987 («Leviathan») et 1992 («Lure of the Temptress»).
De ce fait, «Montezuma's Return» surfe sur la vague des jeux qui viennent remettre au goût du jour les oldies de l'ère 8 bits, à la veille de l'an 2000.

titre Conclusion

«Montezuma's Return» est un jeu qui a rendu les testeurs perplexes à sa sortie. Face à la pléthore de jeux d'action/aventure qui sortaient à la fin des années 1990, celui-ci a été qualifié de minimaliste, manquant de détails et aux graphismes austères, sauf pour la version 3Dfx (non testée en ce qui me concerne).
Pourtant, ce ne sont pas ni les graphismes ni les effets sonores, ni la variété des décors qui m'ont paru défectueux. J'ai plutôt trouvé le jeu d'une difficulté rebutante. Dès le premier écran, vous vous trouvez dans une salle de la Pyramide, avec deux sorciers rieurs qui vous narguent et cherchent à vous frapper en vous attirant dans les recoins de la pièce. Il ne faut pas chercher à les tuer, mais au contraire lever les yeux vers le haut et comprendre que l'issue est au bout d'un parcours de sauts sur des dalles branlantes. Et après de multiples tentatives, j'ai fini par jeter l'éponge, utilisant la démo et des codes de triche pour atteindre les zones que je voulais montrer dans les screenshots.
Mais si vous êtes des as du jeu de plateformes et que le gameplay de Tomb Raider n'a pas de secret pour vous, vous devriez vous sentir à l'aise dans les souterrains maudits de Tenochtitlan. Peut-être faut-il, tout simplement, disposer d'un joystick, plutôt que de tenter l'aventure avec son clavier et sa vieille souris?

titre Lancement

Après avoir décompressé l'archive, ouvrez le fichier Montezuma's Return Full 1.29w puis le fichier Monter. Montez l'image disque avec Daemon Tools (CUE) et lancez-le avec Virtual PC et Win 98. Vous disposez d'un patch qui est censé permettre de jouer avec 3Dfx, mais aussi sous Windows 7 et 8 en 64 bits. En ce qui concerne votre humble testeur, le jeu n'a fonctionné que sous Win 98, en raison d'une carte graphique pas à jour. Si quelqu'un fait fonctionner le jeu avec le patch, n'hésitez pas à partager vos astuces.





titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure