Bug !
Série
Année
1996 (Sortie US)
Développement
Conversion (PC)
Edition
Systèmes
systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
834 votes


On l’a vu surgir d’on ne sait où, par un beau jour de 1995, alors que la Saturn venait tout juste d‘atterrir dans quelques rares salons. Non content de s’en contenter (ben oui), il s’est dupliqué peu après sur la machine qui semblait bien blanchâtre par là-bas pour la saison : le PC. Voulant redonner un peu de couleurs dans ce monde de pixels qui lui semblait un peu austère, mission réussie ?

titre Pique et pique et colle et bam

C’est donc un peu plus tard, durant l’année 96, que «BUG!» s’est enfin retrouvé sur PC. Vos compagnons se sont fait enlever par la reine à huit pattes : l’infâme Cadavra ! Avant qu’ils ne se retrouvent en purée, pensez donc à aller les délivrer… Mais le voyage qui vous attend ne sera pas simple, et il vous faudra venir à bout de 6 niveaux aux thématiques variées, et affronter chaque gardien.

Très labyrinthiques, les niveaux sont vastes. Découpés en 3 sous-niveaux chacuns, il faudra non seulement trouver son chemin, courir sur les murs, traverser d’innombrables pièges, éclater vos ennemis avec votre dard, et surtout éviter de vous faire occire par le premier venu. Quelques leviers à activer, des bonus à récupérer, tout a été conçu pour faire un jeu de plateformes très classique, avec quelques simples puzzles, mais particulièrement accrocheur par son aspect global.

titre De toutes les couleurs

Ainsi, le jeu est très cartoon : coloré, avec des personnages très expressifs. Le héros n’hésite pas à la ramener régulièrement, et les musiques ne sont pas en reste. Des bruitages rigolos, tout est fait pour plaire. Pour progresser dans les niveaux en 3D, les commandes sont ultra simples : vous aurez simplement à diriger votre personnage, à sauter, piquer vos ennemis… des bonus à foison, des power-ups, la jouabilité est à la hauteur, le jeu est fluide, le tableau semble donc idylllique.

Sauf qu’on se retrouve progressivement face à un jeu qui n’a de familial que l’aspect qu’il en donne : le jeu se révèle plus difficile qu’il n’en a l’air. Certains passages sont bien retors. Les niveaux sont très longs. Assez vite, on se retrouve même face à ce qu’on n’aurait peut-être pas soupçonné : un tantinet de lassitude. Rien de très grave, mais tout devient finalement très répétitif, et le titre, malgré ses excellentes idées, a un peu de mal à se renouveler sur la longueur.

titre Et donc

«BUG!» est un bon jeu. Il propose sa dose de challenge. Malgré ses longueurs et sa répétitivité, il est très dynamique, et sympathique. Le héros est charismatique, les ennemis sont rigolos, et l’ambiance sonore, bien qu’elle puisse parfois devenir prise de tête, arrive à habiller l‘ensemble dans une atmosphère cohérente. Si le jeu est un peu moins impressionnant que sur Saturn dans sa réalisation globale, il est fort apprécié de pouvoir en profiter sur son ordi. Pour peu qu’on ait la volonté de s’accrocher, qu’on apprécie ce genre de jeu typique du monde des consoles, on reviendra souvent avec grand plaisir sur «BUG!»… et pourquoi pas : s’attaquer un jour à son excellente suite.

titre Pour lancer le jeu

Sous Windows 95, lancer simplement BUG!.EXE.

Sous XP et Vista, faites un clic droit sur BUG!.EXE, puis, dans l'onglet Compatibilité, cochez "Exécutez en 256 couleurs" et "Exécutez avec une résolution 640x480", choisissez la compatibilité "Windows 95". Puis lancez le jeu.

Mettez-vous en plein écran.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure