BORIS SCHNEIDER

05/07/1966PuceAllemagne
Texte du manuel, Traduction allemande, Traduction allemande du manuel, Direction du contenu (disquette / CD-ROM), Rédaction, Rédaction (indépendants), Rédaction en chef
Boris Schneider fait ses débuts de journaliste avec Heinrich Leinhardt, pour le magazine Power Play, qui deviendra rapidement un des magazines vidéo-ludiques majeurs du pays. Schneider quitte Power Play début 1989 pour travailler chez Rainbow Arts comme producteur, puis dans la branche allemande de Lucasfilm Games. Non seulement il prend en charge le marketing local de l'éditeur, mais - et surtout - il signe les traductions allemandes de tous leurs jeux d'aventure jusqu'à Indiana Jones and the Fate of Atlantis compris. Des traductions d'une qualité certaine si l'on en juge par la popularité exceptionnelle des jeux en question outre-Rhin - Ron Gilbert lui-même a qualifié celle de The Secret of Monkey Island d'"amazing". Boris Schneider fait son retour chez Power Play en 1991 comme rédacteur en chef et y officie jusqu'en 1997, avant d'entrer dans la division jeux de Microsoft Allemagne, où il travaillerait toujours aujourd'hui. Il participe au podcast spieleveteranen de son ex-collègue Heinrich Leinhardt et a été contacté par Ron Gilbert pour s'occuper de la traduction allemande de son dernier jeu, Thimbleweed Park, au plus grand plaisir des nombreux fans allemands de Monkey Island.
BORIS SCHNEIDER
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.

Quelques personnalites rattachees