Lucas, l’histoire d’un créateur de mythes …
LTF vous permet de retrouver différents dossiers. Pour que cette liste augmente, n'hésitez pas à nous contacter et à nous envoyer vos propres écrits.
En 1982, alors que le PC fêtait ses 1 ans, une société du nom de Lucasfilm Games voyait le jour. Créé par la firme de Georges Lucas, cette entreprise va produire les plus grands jeux d’aventure des années 80 et 90. Maintenant connu sous le nom sous le nom de LucasArts (et ce, depuis 1989), elle est plus que jamais présente, grâce notamment à la licence Starwars, Indiana Jones et Monkey Island. Avec la sortie de l’épisode 2, l’attaque des clones, on ne pouvait ne pas revenir en arrière pour comprendre comment cette société a réussi dans ce monde impitoyable qu’est celui du jeu vidéo …

1/ Historique – Toute saga a un commencement ….

2/ Les jeux made in Lucasarts
a – description des jeux à succès
b – accès aux fiches de LTF

3/ Starwars Episode 2
a – fiche de présentation du film
b – les fans attaquent
* interview de l’organisateur de l’avant première pour les fans au Grand Rex (Paris)
* interview d’une fan, Marion, dessinatrice

4/ Liens et références1/ Toute saga a un commencement …

Lucasarts Entertainment LTD, qui s’est appelé à ses débuts Lucasfilm Games, et ce pendant 8 ans, est créé par Georges Lucas en 1982. Elle est une partie intégrante de la société de Georges Lucas, les autres divisions étant Lucas Digital Services (qui comprend ILM et Skywalker Sound qui crée des effets visuels et s’occupe de la post-production audio pour le cinéma) et Lucasfilm LTD (qui regroupe les films et les téléfilms de Lucas, ainsi que le label THX et toutes les licences (jouets, livres, …)

Les premiers jeux Lucas sont PHM Pegasus™ (simulation navale), Koronis Rift™, Labyrinth™, Ballblazer®, Rescue on Fractalus® and Strike Fleet™ … Ces jeux ne laisseront pas un grand souvenir, sauf aux joueurs passionnés peut être.

Mais Lucasarts va faire très fort en 1987… puisqu’ils vont quasiment inventé un nouveau genre : le jeu d’aventure à la souris. Et oui, jusqu'à cette année, dans les jeux d’aventure comme King Quest® de Sierra, les joueurs sont obligés de taper les commandes : « go south », « talk king » … Les programmeurs ont donc l’idée de réaliser une interface plus facile qui utilise des icônes qu’on sélectionne à la souris. Ils vont aussi créer un outil, que LucasArts utilise encore aujourd’hui, le SCUMM™ (Script Creation Utility for Maniac Mansion, autrement dit en français, utilitaire de création de scripts pour Maniac Mansion). Et donc, comme vous pouvez vous en douter, le premier jeu de cette nouvelle génération est donc Maniac Mansion®. Ce jeu aura un succès extraordinaire, et cela pour 2 raisons, l’innovation qu’a fait preuve LucasArts et un scénario bien déjanté, un groupe de jeunes qui entre dans une maison appartenant à un savant fou alors qu’une météorite s’est écrasé à coté …

En 1988, la société californienne améliore le SCUMM™ et sort Zak Mac Kracken®, un scénario encore plus délirant puisque vous jouez le rôle d’un journaliste qui part pour faire un reportage sur un écureuil à 2 têtes. On le voit, Lucasarts aime les scénarios tordus, pour notre plus grand plaisir. L’une des priorités, après les scénarios très travaillés (il travaille comme pour les dessins animés de Disney, avec des storyboards travaillés et dessinés), est bien sûr le gameplay, avec des énigmes difficiles, mais pas impossible à résoudre. En cette année, Lucasarts sortira une simulation de vol, Battlehawks 1942®.

En 1989, 3 jeux sortent et non des moindres … le premier est Indiana Jones and the Last Crusade®, version Action. C’est la première fois que Lucasarts utilise la licence d’un de ses films pour en faire un jeu vidéo … des jeux Starwars avaient bien été réalisé auparavant, mais ce n’est pas LucasArts qui les avaient réalisé. Le 2ème jeu a été Their Finest Hour: The Battle of Britain®, la suite de Battlehawks 1942® et le 3ème, Pipeline, un petit jeu de réflexion qui ne paye pas de mine mais qui est assez prenant.

Loom®, The Secret of Monkey Island®, Night Shift®... ce sont les jeux de l’année 1990. LucasArts entre dans la dernière décennie du 20ème siècle bien armé. 2 jeux d’aventure devenus cultes, un moteur SCUMM toujours en amélioration et un petit jeu d’arcade. Loom, dans une recherche de nouvelles interfaces, change un peu les habituels types de jeux puisque ici, pas de bouton pour définir une action, mais pour agir sur un objet, il faut jouer une mélodie. C’est l’un des jeux le plus beau et le plus enchanteur du catalogue de Lucasarts. Quant à Monkey island, humour et piraterie sont les 2 maîtres mots du jeu.

En 1991, LucasArts continue à amuser les joueurs et lance 3 nouveaux jeux : Secret Weapons of the Luftwaffe®, la suite de Their Finest Hour: The Battle of Britain®, Monkey Island™ 2: LeChuck's Revenge® , une suite qui est simplement excellente, et Star Wars, Pour Nintendo Entertainment System (NES). Mais 1991 verra surtout la naissance d’un nouvel outil pour l’aide à la création des jeux vidéo, c’est le iMUSE™ (Interactive Music and Sound Effects autrement dit Musiques et effets spéciaux interactif). Cet outil permet de mieux gérer les musiques dans les différentes phases de jeu. Exemple, vous êtes sur la plage, vous entendez les vagues, l’eau, puis vous entrez dans le bar. Sur un jeu classique, il y aurait une coupure, et hop, on passe à la musique d’ambiance du bar. Pas ici, les bruits se mêlent dans un fondu enchaîné musical. Cela peut paraître évident maintenant mais à l’époque, c’était une grande nouveauté… iMUSE permet d’autres effets spéciaux comme jouer avec la stéréo … iMUSE est toujours utilisé dans les jeux actuels.

De 1992 à 1995, LucasArts n'arrêtera pas d'améliorer ses jeux, iMUSE, SCUMM, tout en gardant un gameplay et des scénarii drôles, déjantés et intéressants ... C'est aussi l'arrivé du CDRom, des versions Talkie des grands hits (version avec des dialogues enregistrés par de grands acteurs, qui devaient être traduit en français, mais les traductions n'ont jamais vu le jour, ils ne seront que sous titrés en Français).
En 1992, version CD de The Secret of Monkey Island, Secret Weapons of the Luftwaffe et Loom, Indiana Jones and the Fate of Atlantis™. Pour Nintendo, The Empire Strikes Back™ et Defenders of Dynatron City®, Super Star Wars®
En 1993, ce sont les jeux suivants qui naissent : X-Wing® et add on, Rebel Assault®, Sam & Max Hit the Road™, et pour Nintendo, Super Empire Strikes Back™ et Zombies Ate My Neighbors®
En 1994, on verra dans les magasins TIE Fighter® et pour Nintendo, Super Return of the Jedi™, Indiana Jones' Greatest Adventures™ and Ghoul Patrol®.
En 1995, Lucas cède à la mode des dooms (tardivement ^_^) et sort Dark Forces®, mais il y a aussi Full Throttle® et Rebel Assault II: The Hidden Empire™

A partir de 1996, LucasArts ne va pas se faire que des amis. Objectivement, les jeux ne sont pas très originaux, LucasArts va abuser (un peu trop ?) de la licence Starwars avec l’épisode 1, puis l’épisode 2. On retiendra quand même les versions Desktop de Indiana Jones (1996) et Starwars (1997),de petits jeux de bureau, Jedi Knight: Dark Forces 2 (1997), Grim Fandango® (1998), Starwars Rebellion (1998) et les suites de Monkey Island (épisode 3 -1997 et 4 - 2000) et Starwars Racer® (1999), qui aura un beau succès sur PC et en Arcade.

En 2002, LucasArts fait travailler 300 personnes, et développe pour GameCube, Playstation 2, XBox, et PC. Les jeux Episode 2 commencent à arriver mais le jeu le plus attendu est Starwars Galaxies, un jeu massivement multijoueur. Des rumeurs annoncent aussi une suite à Monkey Island.

Lucas Arts a donc développé 43 titres originaux, et 37 jeux utilisant la licence de Starwars et celle de Indiana Jones. Les jeux sont actuellement distribués dans 70 pays. Et ils sont tous traduit de l'anglais dans au moins 8 langues : chinois, français, allemand, italien, japonais, coréen, portugais et espagnol.
2/ Les jeux made in Lucasarts

Nous allons maintenant voir un peu plus en détail les jeux qui ont marqué les consciences. Au départ, nous devions parler que de 3 ou 4 jeux, mais avec LucasArts, le problème est qu'on ne peut pas seulement parler que de 3 ou 4 jeux… les succès sont nombreux…

a - Maniac Mansion et Day of The Tentacle
Ces 2 jeux sont liés, Day of the tentacle étant la suite de Maniac Mansion. Ce dernier fut une petite révolution dans le monde jeu d'aventure : personnages animés, interface à la souris simple, des graphismes sympas. Bref, à sa sortie, il reçut un bel accueil. D'ailleurs, le scénario n'est pas étranger à son succès :
Par une nuit de pleine lune, un météorite incandescent s'écrase à coté du château du docteur Fred. Vingt ans plus tard, ce même docteur kidnappe la jeune Sandy, pour des raisons inconnues. Grossière erreur. Dave, le petit ami de Sandy, décide de prendre d'assaut la maison, avec l'aide de ses deux meilleurs amis. Mais que se passe-t-il dans cette étrange maison ? Hein, on se le demande…
On y rencontre des tentacules, un professeur fou, bref, dès le début, l'humour est omniprésent… D'ailleurs, lorsqu'on regarde le scénario du 2ème épisode, on voit tout de suite qu'il n'est pas en reste :
Pour empêcher l'ignoble tentacule violet de devenir maître du monde, trois adolescents boutonneux grimpent à bord d'une machine a remonter le temps. Malheureusement, celle-ci a été bricolée par un savant fou (le Dr Fred) et ils se retrouvent coincés chacun dans trois époques différentes... Hoagie le hard-rockeux se retrouve ramené deux cents ans en arrière dans le passé tandis que la gentille Laveme (seul élément féminin du groupe atterrit deux cents ans après notre époque et que Bernard, le matheux binoclard. revient à son point de départ, le présent (pas très au point, la machine !).
On continue dans le délire, un tentacule maître du monde, on ne peut le voir que dans un jeu LucasArts : … Les journalistes accueillent cette suite encore mieux que le premier opus, c'est un déluge de superlatif : fabuleux, extra ordinaire, on ne fera pas mieux … Bref, si on les écoutait, le jeu d'aventure se résumerait à DOTT, et ils n'ont peut être pas tord …

Maniac Mansion : http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=106
DOTT : http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=76

b - Loom
Ce jeu est un poème à lui tout seul … Dans un monde imaginaire, peuplé par des Guildes aux pouvoirs magiques, un jeune garçon nommé Bobbin, de la Guilde des Tisserands, part à la recherche des siens, transformés en cygnes et partis vers le lointain...
Mélodies célèbres, décors enchanteurs, personnages charismatiques, voici que recèle le monde magique de Loom.
En 1990, Lucas Arts nous pondait là un petit chef-d'oeuvre d'originalité qui apporta un vent de fraîcheur dans le genre du jeu d'aventure. L'histoire de Loom est sans aucun doute l'une des plus poétiques qu'il aie été donné de voir dans un jeu d'aventure.
Son interface, très accessible et uniquement basée sur les notes sort seulement des sentiers battus. En effet, la musique occupe une place très importante dans le jeu puisqu'il s'agit du fameux "Lac des Cygnes" de Tchakovski.
loom demeure un très beau jeu d'aventure, malheureusement trop court et trop facile...

http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=102


c - La série des Monkey Island
Encore des chefs d'œuvre et encore signés LucasArts ! Ils font forts ! Le spécialiste des jeux d'aventure nous gratifie d'un scénario encore bourré d'humour. Actuellement, il existe 4 épisodes, les 2 premiers étant les plus appréciés. Ils sont aussi connus pour leur difficulté… Voyons plus en détail …
Premier épisode :
Vous êtes Guybrush Threepwood, un jeune homme qui, pour surmonter son handicape patronymique, décide de devenir pirate sur l'île de Mêlée. Mais on ne devient pas aussi facilement un écumeur des mers : la sélection est rigoureuse et il faudra faire preuve de beaucoup d'astuce pour passer les trois épreuves, de manière, il est vrai, un peu. "détournée". Mais ce que le jeune Guybrush semble ignorer, c'est que quand on est corsaire, on ne s'amourache pas de la fille du gouverneur. Ou alors, si elle se fait kidnapper par le fantôme pirate LeChuck, on accourt pour la délivrer sur l'île aux Singes.
The Secret of the Monkey Island est un jeu sublime qui a marqué toute une génération et qui a donné naissance à trois rejetons, de qualité variable. Le système de jeu est très simple ce qui permet de jouir des textes incroyables sans avoir à effectuer des manipulations trop complexes. De l'humour, de la loufoquerie et de l'aventure. N'hésitez pas, vous avez devant les yeux un hit en puissance. Un Abandoneware d'Or, sans hésiter.

Deuxième épisode :
L'histoire commence sur l'île de Scabb où un Guybrush, qui a quelque peu vieillit, raconte pour la centième fois une version. hum. toute "personnelle" de sa dernière rencontre avec le pirate fantôme LeChuck, son ennemi juré. Seulement, on commence à ne plus le croire et il va falloir trouver autre chose pour redorer son blason de pirate free-lance. Trouver le trésor de Big Whoop conviendra parfaitement. Seulement, comme si la tâche n'était pas assez compliqué, une chose en amenant une autre, quelques actions plutôt "irréfléchies" aboutiront à la résurrection de LeChuck, plutôt remonté contre Threepwood...

Monkey Island 2 a su garder le ton qui avait fait le succès du premier : de l'humour, des énigmes, une dose d'humour, du loufoque et surtout, de l'humour à la pelle ! L'interface est toujours aussi intuitive que dans la plupart des jeux de Lucas (Day of the tentacle, Indiana Jones and the Last Crusade, etc), les graphismes ont été nettement améliorés, l'histoire est bien fouillée et il est même proposé au joueur deux modes de difficulté. En gros, les fans retrouveront les personnages sublimes qui les ont fait se tordre de rire et les néophyte prendront vite goût à cette atmosphère inégalable.

Troisième épisode :
Après l'immense succès des deux premiers volets de la série, ce troisième opus était attendu comme le Messie. A sa sortie, la ruée a pourtant été moins importante que prévue. Les joueurs avaient-ils prévu le coup ? Quoi qu'il en soit, la première chose qui choque, c'est les graphismes : fini les petits personnages marrants, le style est devenu cartoon. Second choque, le jeu est parlé. On aime ou on aime pas, le fait est que le succès a été beaucoup moins grand que pour les deux autres prédécesseurs…

L'immortel Guybrush Threepwood se croit déjà perdu en pleine mer, condamné à une mort atroce par manque d'eau et de nourriture. Heureusement, la tragédie dure 3 minutes et se trouve interrompue lorsque Guybrush atterrit au milieu d'un bataille rangée entre Marley et LeChuck, son ennemi juré. D'abord capturé par le fantôme-pirate, il s'échappe pour apprendre que l'amour de sa vie accepte de l'épouser ! Magnifique ! Seule problème, l'alliance, avec son diamant gros comme un poing est quelque peu maudit et transforme Marley en statue. L'unique manière de la sauver passera bien sûr par une nouvelle confrontation avec l'horrible LeChuck.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Curse of the Monkey Island prend les vieux habitués à revers. Le système de jeu "classique" a été abandonné au profit d'un mode d'avantage graphique. On y retrouve les personnages habituels, Guybrush, Marley, ou encore Stan (le vendeur de cercueils d'occasion), mais sous une forme toute nouvelle forme. Reste un humour typique Monkey Island, mais tout de même moins irrésistible que dans les deux précédents épisodes. En définitive, c'est un bon jeu, qui plaira à beaucoup de monde, mais qui reste quand même en deçà de ses deux prédécesseurs.


Monkey Island 1 : http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=124
Monkey Island 1 et 2 : http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=125
Monkey Island 3 : http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=483


d - Starwars, simulation et action
Bon, Starwars a connu, connaît, et connaîtra un succès mondial. Il est donc normal de voir des jeux tirés des films de Georges Lucas. Mais LucasArts ne s'est pas lancé dans l'aventure tout de suite. Il faudra attendre Starwars, en 1991, pour NES. Auparavant, Lucas laissait faire d'autres sociétés, comme Interplay. Les premiers jeux pour PC seront donc X-Wing et Rebel Assault en 1993, Tie Fighter en 1994 et en 1995, l'excellent Dark Forces… Ensuite, LucasArts sortira des jeux bien plats, profitant de la sortie de l'Episode 1 et l'Episode 2. Heureusement, il y a eu quelques jeux sympas, comme Starwars Racer (entre autres). Mais attardons nous sur Dark Forces :

Dark Forces
Le jeu démarre quelques temps avant le film LA GUERRE DES ETOILES. Kyle Katarn, un ex-officier impérial reconverti en mercenaire, travaille maintenant pour le compte de l'Alliance Rebelle. Sa première mission consiste à dérober les plans de l'Etoile Noire, détenus sur une lointaine planète... Rien que ça.

Grâce en partie aux efforts de Katarn, la Rébellion parvient à détruire la Station spatiale impériale, mais une nouvelle menace se profile à l'horizon. Pour venger l'affront subi par la destruction de l'Etoile Noire, le général Mohc envoie une redoutable armée de Cyborgs de son invention à l'assaut d'une base rebelle. Les Dark Troopers sont nés !!!

Quand DOOM rencontre STAR WARS, cela donne cette petite merveille ludique.

Entre le vaisseau de Jabba et la planète Coruscant, vous aurez de quoi faire ! Doté d'un excellent scénario (pour un Doom-like), de cinématiques de qualité et d'un doublage VF plutôt réussi, DARK FORCES fait partie des plus grand jeux de LucasArts (et de l'histoire du Doom-like), et parvient, de part son excellente réalisation, à parfaitement restituer l'ambiance du célèbre univers de George Lucas.

http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=282

e - Sam and Max
Un grand jeu d'aventure comme Lucasarts sait (savait ?) les faire... Sam & Max les célèbres freelances sont encore en route pour sauver le monde... Sam, le chien, est un intellectuel et Max, le lapin est un gros bourrin doté d'une grande force... Seulement, à première vue ça ce voit moins.

Votre mission sera de rassembler un couple : une femme girafe et un yéti... Eh ! C'est du Lucasarts ! Doté de graphismes somptueux et de superbes musiques, une vingtaine d'heures de bonheurs ! Si vous êtes bloqués ou que vous vous emmerdez dans le jeu, rien ne vous empèche de faire une partie de bataille navale avec des voitures, des coloriages, d'habiller les heros avec des tutus, d'utiliser un casque de réalité virtuelle, la liste est longue... Il y a même un jeu pendant le générique de fin...

L'interface a été améliorée par rapport à DOTT, ce n'est plus le mythique "utiliser le feuille sur le crachat" mais elle se rapproche de Monkey Island III : le curseur permet de faire plusieurs actions.

Si vous n'avez jamais joué à ce jeu foncez !
http://www.abandonware-france.org/ltf-jeu.php3?id=114

f - et les autres ….
On pourrait parler pendant des heures des jeux LucasArts, quand on pense qu'ils ont sortis 80 jeux, et que la plupart sont des hits … c'est assez exceptionnel, et vous comprenez pourquoi on se devait de réaliser un tel dossier ! Et les Indiana Jones, et Zac Mac Kracken ... et ... et ... et oui, on pourrait continuer longtemps comme ca ...

Pour avoir la liste entière des jeux traités sur LTF :
http://www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_cie.php?id=92

Pour avoir la liste entière des jeux LucasArts sur toutes les machines (Consoles et micro) :
http://www.theforce.net/games/lec.shtml


3/ Starwars Episode 2

a - fiche de présentation du film

Pour des raisons évidentes, nous n'avons pas voulu faire de fiche, car, nous voulons ne rien connaître du film. Donc, il reste la fiche réalisée par le Lolo's bar, avec de nombreuses infos sur Lucasfilm, Georges Lucas, Starwars Episode 2.
> La fiche pour Starwars Episode 2

b - les fans attaquent

* interview de l'organisateur de l'avant première pour les fans au Grand Rex (Paris)
Propos de Jérôme, 26ans, membre du staff organisateur des soirées avant-première, pour la sortie de l'épisode 2 " L'Attaque des Clones ". Recueillis par Laurence (thelolosbar.com) pour LTF.

1) alors comment as tu connu l'univers Star wars ?
En fait, en 1999, j'ai commencé à surfer sur pas mal de sites web à la recherche d'images sur l'épisode 1. Puis je suis tombé sur des sites communautaires comme SWU (NDLR : Starwars Universe). Je suis ensuite allé à ma 1ère sortie entre fans début 2001. Le fait de rencontrer des personnes ayant les mêmes goûts que moi m'a beaucoup plu ! Depuis ce sont mes meilleurs amis et j'y ai rencontré ma Chère et Tendre ! Je suis ainsi rentré dans le staff SWU tout naturellement en Août 2001 !

2) C'est une histoire toute récente ! Et pourquoi chercher des infos sur le net ?
Avant l'épisode 1, je connaissais très peu Star Wars, d'ailleurs je mélangeais les épisodes 4,5 et 6, ne sachant plus dans lequel se trouvait l'Etoile Noire ! (Au final j'ai re-découvert qu'il y en avait en fait 2!). C'est surtout les livres de l'univers étendu Starwars, qui m'ont fait découvrir un autre aspect de la saga.

3) Mais au départ, tu es un fan de SF ou tu as vu l'épisode 1 par curiosité ?
Je suis fan de SF en général. Même si SW reste quand même un genre à part....Tout ceux qui ont voulu l'imiter ont eu très peu de succès. Pour l'Episode 1, j'étais déjà "fan" dans le sens où j'ai adoré le film, mais pas encore au point de participer à un site web ou d'organiser des sorties entre fans.

4) Parlons des produits dérivés, tu me disais avoir surtout découvert l'univers SW par les livres...
Tout à fait, une cinquantaine de romans ont été édités par Lucas Books, allant chronologiquement d'avant l'épisode 1 jusque bien après le 6. Ces livres ne sont pas très connus, ce qui est dommage d'ailleurs car la plupart sont de qualité. Un nouveau livre sort encore maintenant, environ tous les 2 mois chez " Fleuve Noir " et aux " Presses de la Cité ". Ils donnent une autre vison de Star Wars, développent plus les personnages et l'imaginaire.

5) Qui sont leurs auteurs ?
Ce sont des auteurs de science fiction payés par Lucas, on peut citer : Timothy Zahn ou RA Salvatore.

6) Et le support des jeux vidéos de Lucas ( Lucas Arts), tu t'y es intéressé ?
Effectivement c'est un autre aspect de la saga. Certains sont basés sur les films, d'autres apportent une histoire complémentaire à l'univers étendu des romans. " Jedi Knight " est en bonne place des ventes sur PC et " Rogue Leader ", avec la sortie de la Nintento Gamecube, se vend vraiment bien.

7) Mais retrouves tu la magie Starwars dans ces jeux ?
Oui, bien sûr, se retrouver aux commandes d'un xwing... c'est excellent. Les jeux sont un bon moyen pour entrer dans l'univers de Lucas.

8) Et ... après ?? quels projets ?
Dans un autre style, la soirée d'Halloween fin octobre, mais surtout l'épisode 3 en 2005... Beaucoup de travail encore en perspective ! (rire !).
Que la Force soit avec Nous !

(Pour retrouver l'interview complête, vous pouvez la lire sur le LoLo's Bar.com)

* interview d'une fan, Marion, dessinatrice
Marion, jeune dessinatrice qui monte qui monte (Son premier album : Chaelle, aux éditions Pointe Noir), est une grande fan de Starwars et des jeux vidéos Lucasarts, nous lui avons donc naturellement posé quelques questions. (propos recueillis par Wokie)

1) Marion, tu es une grande fan de Starwars il me semble ?
OUAIS ! :D

2) Jusqu'où va ta passion ? Lis tu les romans ? Montes tu des maquettes ?
Je vis surtout ma passion de manière interne, personnelle... je possède une petite collection de jouets et figurines, mais ce n'est pas grand chose comparé à certains fans qui possèdent pratiquement tout ce qui se fait sur Star Wars ! Ce n'est pas mon cas, j'achète uniquement ce qui me plaît ou ce qui est en rapport avec l'histoire de Shai-la, mon personnage Star-Warsien. J'aime Star Wars parce que c'est un univers riche dans lequel je me plais à imaginer mes propres aventures et nouer des liens avec d'autres personnages. L'avantage c'est que je peux les faire partager avec plein de passionnés ! Sinon oui, j'ai lu des romans et j'ai fait une maquette de podracer, mais bon... je préfère les BD tirées des romans ! ^^ Et puis les maquettes, plus jamais ! beurk ! J'aime mon podracer mais je préfère les jouets tout faits... je suis trop feignante ! ^^
En fait ma passion s'exprime davantage à travers ma propre créativité : fan arts, fan fictions...

3) Quel est ton épisode préféré ? Et pourquoi ? Ton personnage préféré ?
Pour le moment, c'est l'Empire Contre Attaque, mais j'attends de voir l'Episode 2 avant de me prononcer. Je trouve que c'est le meilleur parce que c'est le plus adulte, le plus sombre. Mon perso préféré est Vador, c'est lui le vrai personnage central de la saga : on suit son histoire depuis son enfance (Episode 1) jusqu'à sa mort (le Retour du Jedi) ; d'ailleurs le titre de l'Episode 6 s'applique à Vador et à sa rédemption. Sinon, dans la catégorie Expanded Universes (les histoires développées en-dehors des films), c'est l'Amiral Thrawn, un méchant qui arrive presque au niveau de Vador ! ;) Mara Jade et Qui-Gon Jinn sont également des personnages intéressants.

4) Je pense que, comme tout bon fan, tu attends avec impatience l'épisode 2, quelles sont tes attentes ?
Pour le moment je n'ai entendu que de bonnes critiques sur l'Episode 2 (certains disent même qu'il est meilleur que l'Empire Contre Attaque !) et les bandes-annonces me font espérer un très grand film ! la silhouette d'Anakin commence déjà à ressembler à celle de Vador. Donc, je suis optimiste :)
Et j'espère un cameo de Qui-Gon Jinn en fantôme, comme Obi-Wan dans l'Empire Contre Attaque ! :-p

5) Starwars t'a inspiré le personnage de Shaila, tu peux nous en parler ?
Avant d'être fan de Star Wars, j'étais fan de Dune, le roman de Frank Herbert (surtout le film de David Lynch et le jeu vidéo en fait). Shai-la était le nom de mon premier perso de SF, une Fremen ; j'ai créé ce nom à partir du nom Fremen du ver des sables, Shai-Ulud (j'aime le désert, et Shai signifie, si je ne me trompe pas, Désert). J'ai gardé ce nom quand je me suis intéressée à Star Wars et que ma passion a finalement empiété sur celle de Dune !
Shai-la est donc l'héroïne d'une fan-fiction qui est perpétuellement en cours d'écriture. En gros, c'est une jeune orpheline née sur Tatooine, qui a survécu sur Coruscant en faisant plusieurs petits boulots, avant d'être engagée comme technicienne pour la construction de la première Etoile Noire. Là, elle est repérée par Vador qui sent la Force en elle. Il prend sur lui de la former, et elle va suite à cela entrer dans la Marine Impériale pour mettre ses pouvoirs au profit de l'Empire. S'ensuivent plusieurs aventures qui la font monter en grade et rencontrer plusieurs personnages, dont Mara Jade et l'Amiral Thrawn, avec qui elle va nouer une histoire d'amour. Elle finit par devenir amirale et avoir son propre destroyer, le Destructor. Shai-la est un personnage assez instable psychiquement, car elle est perpétuellement tiraillée entre le côté obscur et l'Empire (son dévouement envers Vador, son amour pour Thrawn) et le côté clair (elle rejette les principes de l'Empire et comprend au travers de l'esprit de Qui-Gon Jinn, qui parle en elle, qu'elle devrait mettre ses pouvoirs au profit de l'Alliance). De plus, elle a une certaine tendance à provoquer ses supérieurs en jouant les sales gosses ! ^^

6) Quel est ton jeu vidéo Starwars préféré et pourquoi ?
Je dirais que c'est Tie Fighter... c'est d'abord un excellent jeu de simulation spatiale, et puis c'est bcp plus amusant de jouer les méchants pour une fois ! :) Voler dans un TIE aux côtés de Vador et obéir aux ordres de Thrawn, quel trip d'enfer ! ^^

7) As tu d'autres choses à dire sur Starwars, sur les jeux vidéo ?
Je voudrais d'abord dire à tous ceux qui crachent sur Star Wars, en disant que c'est qu'une usine à pognon pour Georges Lucas, que c'est avant tout un film d'auteur ! Lucas se fait plaisir, il est comme un gosse à qui on a donné les moyens de réaliser ses rêves, donc forcément y'a du bon et du moins bon dans ses films, mais il fait avant tout ce qui lui plaît ! et le plus important est que sa passion est communicative ! Et puis la plupart des jeux tirés de Star Wars sont excellents !
Pour ce qui est des jeux vidéo en général... eh bien les LucasArts et Lucasfilms Games (Monkey island, Zak Mac Kraken, etc) restent parmi mes préférés, parce qu'on retrouve justement dans ces jeux l'ambiance et le ton des oeuvres de Lucas. Pourtant je les ai aimé bien avant de savoir qu'ils étaient faits par la même compagnie ! ;)

4/ Liens et références

Magazines
Dossier sur LucasArts dans Tilt 116
Dossier sur LucasArts dans Joystick 40

Tests Tilt sur LTF
solution de Maniac Mansion
Test de Day of the tentacle
Test de Indiana Jones 3
Test de Indiana Jones 3 Action
Test de X Wing
Test et Solution de Monkey island
Test et Solution de Monkey island 2
Solution de Monkey Island 3
Test de Full Trottle

Sites internet
http://www.starwars.com
http://www.lucasarts.com
http://www.lucasarts.com/20th/
http://www.starwars-universe.com
http://www.attaquedesfans.com
http://www.thelolosbar.com
http://www.chaelle.net

L’équipe de LTF remercie LoLo, Marion, Jey, 20th Century Fox















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure