RunAway, le test définitif du jeu.
LTF vous permet de retrouver différents dossiers. Pour que cette liste augmente, n'hésitez pas à nous contacter et à nous envoyer vos propres écrits.
Note globale : 18/20
Prix en France : environ 45 euros.
Editeur : Focus
Site officiel : www.runaway-lejeu.com

La grande aventure est de retour. C’est ce qu’on lit de partout. Effet d'annonce ou réel retour ? Franchement, que le premier qui n'ait pas douté me jette la première pierre. En plus, on nous présente Runaway avec les bonnes notes qui lui ont été attribuées à l'étranger, comme si on voulait nous convaincre que ce jeu est réellement bien ... pour ma part, j'avais un doute. Et pourtant ...

1 - Essayer, c'est l'adopter.
Tout a commencé avec la sortie de la première démo, en anglais. Je décidais de la télécharger car je souhaitais me faire ma propre opinion. Sans préjugé, je commençais et je jouais... mouais, graphismes sympas, énigmes faciles ... Quelques jours plus tard, on nous proposait la deuxième démo, en français cette fois et avec une ambiance sonore et des voix. Je la téléchargeais également, et idem, graphismes sympas, énigmes faciles ... Pas de quoi crier au génie pour le moment ... mais franchement, ça m'avait l'air assez bien fait, et donc, je m’était dit, les jeux d'aventure sont rares, je l'achèterai à sa sortie.

2 - Alors, ce jeu ?
Le jeudi 20 mars, direction le centre commercial, et hop, j'achète le jeu, pour un prix raisonnable. Très raisonnable. Je déballe le jeu de sa protection plastique, et je lis le manuel (c'est assez rare mais celui ci est bien réalisé, et assez drôle, cela vous met dans l'ambiance.)

Je met le CD 1, et hop, j'installe ... 500 Mo sur le disque ... bon, ça va ... et hop je lance le jeu. Une intro de 10 minutes. Notre grande référence qu'est Joystick dira que c'est long et inutile, qu'on n’a pas acheté ce jeu pour regarder mais pour jouer ... mais je vous rappelle que c'est un jeu d'aventure, donc, une intro pose l'histoire. Et ici, c'est du grand art : animation fluide, personnages avec du caractère, et surtout, une musique qui rappelle les Cranberries. Franchement, on entre dans l'aventure avec grand plaisir.



Le chapitre 1 commence. Je suis Brian, 23 ans, étudiant en physique, et j'habite New York. Un célèbre professeur de la côte Ouest me propose un poste dans son université, alors j'accepte, mais avant, je vais chercher un bouquin dans une petite librairie ouverte 24 heures sur 24 ... Erreur fatale ! Mon destin change avec cette décision. Je heurte en voiture une belle et jeune femme que j’emmène vite à l'hôpital. Mais je suis suivi par des hommes qui ont tué le père de la belle (oui, je me répète) femme afin de récupérer un objet assez ancien et assez curieux, un crucifix ... Quel intro ! J'ai la main et l'interface de jeu est classique. On promène la souris à l'écran et dès qu'on survole un objet particulier, on peut l'examiner, le prendre ou l'actionner. Un inventaire nous permet de faire des interactions entre les objets que l'on possède et ceux qu'on trouve à l'écran. Bref, comme je vous dis, une interface vraiment classique mais efficace.
Les énigmes nous font comprendre le principe de fonctionnement de RunAway, et sont donc assez simples. On enchaîne les actions assez rapidement. Il faut dire qu'on est enfermé dans une chambre d'hôpital donc les actions sont limitées.

Le deuxième chapitre est plus complexe, on rencontre des personnages aussi sympas que bizarres, les énigmes restent simples, nous avons simplement accès à plus de lieux ... L'histoire se met en place et je commence à réellement accrocher. Les dialogues peuvent choquer, car en effet, les persos ne tournent pas autour du pot et leur langage est cru ! Ce n'est pas pour me déplaire car ils parlent comme vous et moi.



Le troisième chapitre est pour moi le chapitre qui me convaincra définitivement. Le scénario s'emballe, les personnages rencontrés sont encore plus amusants (3 drag queens en mal de mâles). Il faut souligner à ce niveau la localisation du jeu. Elle est assez admirable. Les voix professionnelles sont très bien choisies, l'humour est très gaulois (avec une allusion au sketch de Chevalier et Laspalès). Les références à divers films sont aussi très nombreuses ... et le jeu continue dans un délire complet : demander à un drag queen de draguer un macho convaincu, transformer des bâtons de rouge à lèvre en munitions, demandez à des fourmis particulièrement dangereuses de détruire un cabanon en bois ... et les chapitres s'enchaînent ... la difficulté est particulièrement bien dosée.

Techniquement, le jeu utilise la 2D, vous savez, ce coté un peu Oldschool comme dirait certains journalistes snobes. Le graphisme est très bon. Un style bien particulier et bien dessiné. Je reprocherais peut être un coté un peu obscure mais cela vient peut être de mon écran ; heureusement, ils ont tout prévu les bougres et on peut changer la luminosité. Les animations sont correctes, bien qu'elles accrochent parfois un peu, mais pour du 1024x768, c'est excellent. Les vidéos ponctuent l'action à merveille et sont particulièrement bien réalisées. On peut tout de même regretter un petit coté flou mais bon ... La musique est agréable, et le thème principal est très réussi. Les sons sont plus que corrects, et la stéréo bien exploitée.



Alors, allez vous me dire, que reprocher à ce jeu, est il parfait ?
Non, dire qu'il est parfait serait vous mentir. Car certains joueurs n'aiment pas voir les objets apparaîtrent seulement après avoir fait une action particulière ou après avoir parler à un personnage. Cela les oblige à revisiter plusieurs fois le même lieu pour vérifier qu'ils n'oublient rien. Oui, en effet, cela peut être une gêne. Sinon, ben, il n’y a rien à lui reprocher réellement. Le plaisir de jouer est bien là. Un jeu d'aventure avec les technologies de maintenant, un bon jeu quoi !

3 - Pour résumer
Un graphisme sympa, des vidéos de qualité, des musiques excellentes, une intrigue bien ficelée, un jeu qui fait plaisir à voir. Les habitués des jeux d'aventure seront très heureux de pouvoir y jouer, bien que pour eux, le début sera assez enfantin. Et les petits jeunes, ceux qui n'ont pas connu la grande époque des jeux LucasArts ou Sierra, pourront découvrir un jeu où il faut réfléchir un peu ^^.

Graphismes 17/20
on aime ou on aime pas le style, mais on ne peut rien lui reprocher.
Animation 16/20
De qualité, les personnages bougent bien et les vidéos sont excellentes.
Sons : 19/20
un grand bravo à l'équipe, ils ont assuré.
Scénario : 19/20
Tout est réfléchi et logique, et l'histoire nous promet de nombreux retournements de situation.
Note globale : 18/20
On retrouve le plaisir de chercher, de réfléchir, de vivre une aventure, de jouer quoi !




Ecrit par Wokie, avec l'aide de l'équipe de LTF













Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure