Les news de LTF

Actualité

Nous avons rencontré Eric Chahi, Pierre Gilhodes et DotEmu...

Par Wokie 13/05/2011 2 commentaires

28 avril 2011, 19h27, en bas des locaux de Dotemu.
Nous nous apprêtons à entrer chez DotEmu, pour fêter leurs 4 ans d'existence, la première année de leur boutique, et donc, notre première année de partenariat. Nous ? Victor, Muet d'hiver et moi même. Mais certains se demandent ce que nous faisons, nous, "les pirates", chez les légaux ? vous pensez que nous allons torpiller leur soirée. Non, pas du tout, 3 semaines auparavant, nous recevions une invitation en bonne et due forme. Avec de nombreuses promesses : des stars du jeu vidéo, la possibilité de faire du networking, et surtout, nous retrouver entre passionnés du retrogaming...

Alors, c'est non sans appréhension que nous montons au 3ème étage pour découvrir une salle avec beaucoup de monde. Nous ne sommes pas les premiers et heureusement, pas les derniers. Mais comment va se dérouler cette soirée, quel sera l'accueil, allons nous rencontrer les stars et allons nous jouer les "fanboys" ?

Promesses...
Nous sommes tout de suite accueilli par Romain Tisserand, de DotEmu, et ce les bras ouverts. L'ambiance est festive, joyeuse, et nous voyons déjà que de nombreuses personnalités sont là : Xavier Liard, Romain Tisserand et l'équipe de DoteEmu, Eric Chahi (Another World, From Dust...), Pierre Gilhodes (Goblins, Woodruff...), Louis-Marie Rocques(Silmarils), Florent Georges (Pix'n'Love), backintoysTV, et j'en oublie... Tout de suite, on nous propose de boire ou manger un petit morceau. On nous avait promis un cocktail dinatoire, mais derrière ce mot pompeux, se cachait un repas bien geek : bière, cola, jus de fruits, pizza et bien entendu, champagne (oui, c'est fête que diable !)

Bien entendu, je ne vous cacherai pas que mon désir numéro un était d'avoir une photo avec Eric Chahi. Cet homme est pour moi le développeur qui m'a influencé et c'est grâce à (ou à cause de ^^) son travail que je suis devenu informaticien (oui oui oui, je suis un vrai fan !). Mais je voulais absolument rencontrer aussi l'équipe de DotEmu, Pierre Gilhodes et Louis-Marie Rocques. Je n'aurais pas eu le temps de rencontrer tout le monde, car j'ai passé du temps avec certains, et surtout parce que tous étaient très sollicités.

Petit scarabée
Un petit moment magique de cette soirée : lorsqu'un des convives s'essaye à Another World sur l'un des ordinateurs mis à disposition de tous . Il bloquait sur un passage, il faut bien le dire, un peu tordu quand tout à coup, Eric Chahi vient à son secours et le conseille. Cela a fait sourire beaucoup de monde, de voir ce jeune homme recevoir une leçon du papa de ce jeu. Et le plus incroyable, c'est que ce grand monsieur avait vraiment des étoiles dans les yeux quand il lui prodiguait ses conseils. Epique !

Le choc des Titans
Nous avons donc été accueilli par Romain, co-fondateur de DotEmu. Et nous avons discuté avec un très grand plaisir durant un long moment. Cela peut être bizarre de voir le légal et le moins légal (oui, nous essayons de garder une certaine honnêteté, car les jeux que nous mettons en ligne ne sont plus en vente, donc pas de perte ou de manque à gagner... et nous les retirons de suite dès leur mise à la revente... ce qui est apprécié par DotEmu ^^ ) se rencontrer mais au contraire, plus on discutait, plus on s'apercevait que nous étions complémentaires. Nous ressortons les vieilleries de nos placards et eux légalisent les échanges.

D'ailleurs, Romain nous a parlé des difficultés pour récupérer les droits. Car maintenant, les éditeurs ont compris qu'ils avaient des trésors et réclament des droits parfois à la limite de l'acceptable, ou des conditions très difficiles à mettre en place. GOG.com paie cher pour avoir certains jeux mais derrière, ils savent qu'ils vont faire du volume (chose que DotEmu fait difficilement pour le moment). Parfois, ils paient pour ne rien gagner, mais juste pour avoir le jeu dans leur catalogue (la tête de gondole autrement dit). Et quand ce n'est pas les droits qu'il faut payer, c'est la part des bénéfices que réclament l'éditeur qui parfois poussent les sociétés comme DotEmu a refusé. Bref, on pourrait dire que les éditeurs abusent de leur droit : ils ne distribuent pas, n'adaptent pas, ne communiquent pas (laissant tout cela à ces jeunes sociétés), mais récupèrent les bénéfices et les droits... cela peut paraitre choquant quand on voit le boulot effectué par GOG et DotEmu. Et le client ? et bien il repaie... mais c'est un autre débat ;-) Autre détail concernant la négociation des droits : leur adresse. En effet, DotEmu a choisi de s'installer en plein coeur de Paris, pour faciliter les échanges... oui, cela peut paraitre curieux mais DotEmu - Paris, c'est plus classe que DotEmu - Montcuq... un petit détail qui a son importance mine de rien...

Romain nous a confirmé que DotEmu arrive enfin à sortir la tête de l'eau. Ils sont actuellement moins d'une dizaine à s'occuper de tout : développement des adaptations, graphismes pour les versions iPhone/iPad, commercial, marketing, recherche des ayants droits et négociations. La plupart ont d'ailleurs connu ces vieux jeux lors de leurs sorties, donc ils savent parfaitement de quoi ils parlent, et ils nous ont prouvé qu'ils étaient de grands passionnés. Beaucoup d'implications donc.
Si les ventes sur leur boutique étaient faibles au début, maintenant, cela commence à décoller, en France mais aussi en Allemagne nous confirme Romain.

J'ai posé la question qui me trottait depuis un moment : Quelle est la cible de DotEmu ? le retrogamer qui veut retrouver ses anciens jeux (mais qui a déjà payé une fois, et qui préfèrent les boites ?) ou le jeune joueur (mais qui ne fait que tester les anciens jeux et qui au bout de 15 minutes relancent leurs PS3 ou autres XBOX360...). Romain avoue qu'au début, c'était pas clair mais qu'on a oublié une cible : les joueuses ! En effet, elles retrouvent des gameplay simples mais profonds, des jeux à scénario ou des jeux de réflexion. Ce qui est surprenant, ce n'est pas que les femmes jouent (ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit), c'est qu'ils ont touché une cible qui n'allait pas vers l'abandonware.

J'ai aussi demandé pourquoi adapter des jeux fait pour la souris ou le clavier sur des appareils tactiles ? R-Type est un excellent portage (peut être l'un des meilleurs) mais difficile à jouer (ou je ne suis vraiment pas doué !) Romain confirme qu'il est difficile de jouer mais que certains apprécient.

J'ai bien entendu essayé de savoir ce qui allait sortir prochainement chez DotEmu. Mais pas d'annonce. On a parlé Another World sur iPhone et iPad mais rien de plus... Ils auraient une centaine de jeux à venir, mais pas de titre n'a été donné.

A la recherche du Schnibble
Romain nous a quitté pour s'occuper des autres convives (il nous a accordé beaucoup de son temps, ce qui est déjà très sympathique). Et nous sommes face à Pierre Gilhodes. Son dessin, son humour, très particulier, il l'avoue, a amusé de nombreux joueurs. Il est le graphiste et scénariste des Goblins, de Woodruff, il a travaillé sur Geisha, Fascination avec Muriel Tramis. Bref, nous avions devant nous un grand monsieur du jeu vidéo. Bien entendu, nous nous empressons de déclarer notre passion pour ses jeux... Et lui nous félicite pour notre travail, et nous déclare que c'est grâce à nous entre autres que ses jeux sont toujours d'actualité. Il nous demande s'ils étaient très téléchargés à l'époque où nous le proposions. Nous parlons aussi de ses autres jeux que nous proposons toujours, et il est surpris que les gens téléchargent autant ses œuvres. J'étais sur un petit nuage, recevoir de tels compliments alors que je n'ai pas l'impression de faire autant. En tout cas, ça fait du bien au moral.

Le jeu favori de Pierre Gilhodes est sans conteste Woodruff. Il avait une liberté de ton. Il aimait à ajouter des petits éléments dans les décors, même s'il ne pouvait les animer. Les contraintes techniques de l'époque ne le gênait pas, au contraire. Cela le forçait à imaginer des solutions et à optimiser les programmes.

Nous échangeons quelques mots sur le Goblins 4. On lui dit que nous n'avions pas trop aimé le coté graphique, cette 3D un peu terne. Il ne s'en défend pas trop, mais le fait d'avoir été seul quasiment pour tout faire ne l'a pas aidé, ce qu'on comprend bien. Il aimerait faire un 5ème épisode plus abouti. Pierre Gilhodes nous parle du jeu So Blonde, pour lequel il a animé certains personnages, mais sans entrain, on sent le boulot alimentaire. Mais clairement, dès qu'on parle de Goblins et Woodruff, on revit.

J'ai rencontré Eric Chahi !
Alors que la soirée est bien avancée, la salle se vide un peu après un petit concours sur un jeu à la Street Fighter sur une borne d'arcade. Alors que Victor et moi même avons essayé de l'approcher toute la soirée, nous arrivons enfin à nous présenter à Monsieur Chahi. Que dire face à cette légende, que faire... Ahhh, je lui serre la main ! Sérieusement, je suis honoré d'être en face de cette personnalité ! Je me sens petit, et pourtant, cet homme est tout sauf inaccessible, et on s'en rend compte rapidement. Nous commençons par les "je suis fan, j'adore ce que vous faites, vous êtes un véritable génie" d'usage. Quand c'est mérité, c'est loin d'être ridicule. Nous parlons du coté cinématique de ses jeux. Bien entendu qu'on parle de ses vieux jeux comme les voyageurs du temps, Another World ou même ses débuts chez Loriciel comme freelance notamment. Mais je sens qu'il est bien transporté par ses projets actuels : Another World sur iPhone et iPad et From Dust (PC, PS3 et Xbox360).

D'ailleurs, pour Another World, il nous dit qu'il y aura bien une version plus facile (tout en gardant la version normale, ne mordez pas !), plus casual donc. Mais il nous dit aussi qu'il a bien envie de faire une version hardcore, pour les retrogamers purs et durs. Déjà qu'Another World n'était pas simple, en ajouter une couche serait un véritable défi, c'est sur.

Ensuite, concernant From Dust, son futur jeu, il en parle avec passion. Il nous décrit le moteur physique réalisé à la base par deux développeurs assez ingénieux. Quand je lui demande si c'est bien un mélange de Populous et Lemmings, il fait une petite moue en précisant que ce n'est pas que cela. Je me doute que c'est réducteur mais j'ose croire qu'il nous prépare quelques petites surprises de gameplay très intéressantes. J'avoue avoir envie de l'acheter, et il me conseille la version Xbox ou PS3. Il a vraiment optimisé le gameplay au pad. Parfait, Eric Chahi me donne un conseil, je vais l'écouter bien entendu.

Oh, j'oubliais, lorsque nous nous sommes présentés, Monsieur Chahi me dit qu'il connait bien LTF, et nous encourage à continuer, qu'on fait du bon boulot... oui, comme pour Pierre Gilhodes, cela me surprend... Inutile de préciser que durant cette soirée, mes pieds ne touchaient plus terre ^^ On rencontre ses idoles videoludiques qui nous apprennent qu'elles nous connaissent et apprécient notre travail... ouah...

Il est 23h23, nous quittons la soirée heureux. Nous avons nos photos, nous avons échangé avec les plus grands. Que dire de plus... ben, qu'on doit retourner au travail, continuer à améliorer ce que nous faisons, partager notre passion, échanger le plus d'informations possible. Mais à chaque fois que je coderai, que j'ajouterai un élément au site, j'aurai cette image dans ma tête de Pierre Gilhodes et Eric Chahi nous félicitant et nous disant qu'ils apprécient notre travail.

Merci à DotEmu pour nous avoir invités, et bien entendu, bon anniversaire à eux, et merci à Pierre Gilhodes et Eric Chahi de nous avoir consacrer quelques instants.
Les commentaires

Darkseid
le 16/05/2011 11:59
Eh oui on n'a pas toujours conscience de l'importance du travail qu'on fournit, Wokie. C'est agréable de constater que certains créateurs et distributeurs aient l'intelligence de le reconnaitre. Cette soirée est pour toi, un juste retour des choses.
Groovykid
le 09/06/2011 16:15
wow canon la rouquine !
Ajouter un commentaire
Pour ajouter un commentaire, vous devez être connecté, ou vous inscrire à la zone membres.
> Connexion / Inscription








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :







Partenaires : Hébergement web - WoW - 2001jeux.com - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure