Loom
Ce test a été écrit par Turlut.

Si vous souhaitez en écrire un, vous pouvez aller sur le forum.
Ce nom déjà incompréhensible a l'époque, fera chantonner l'amateur de jeux d'aventure.......

Sorti en 90, c'est un des premiers jeux de Lucasarts et bizarrement l'un des moins connu. On incarne Bobbin Threadbare, jeune membre de la guilde des tisserands qui après avoir vu sa mentor transformée en canard, devra apprendre a se servir de la magie pour sauver son monde et comprendre son origine mystérieuse et pour cela il devra suivre les signes(hahahah). L'histoire peut sembler simple mais il n'en est rien, on a un vrai univers dans le jeu(je recommande de jouer a une version française car en anglais, c'est assez incompréhensible). Le héros est assez original et mystérieux avec sa robe capuchonnée dont on ne voit jamais le visage dans le jeu(sinon c'est la mort assurée). Le graphisme est joli et on peut voir dans les dialogues la tête des personnages en grand plan comme dans le 1er monkey island.

Ce qui fait l'originalité de ce jeu, c'est qu'il n'utilise pas le célèbre SCUMM (a la place des verbes d'actions, on a le bâton magique avec ses différentes notes). Avec la quenouille vous pourrez apprendre des trames(ensemble de 4 notes qui produiront différents pouvoirs magiques comme l'ouverture, l'invisibilité, la lumière, la transformation,etc......
Au début vous ne possèderez que 3 notes qui correspondent au pouvoir de base, mais en progressant dans l'aventure, vous apprendrez les autres notes pour acquérir des pouvoirs plus puissants. Autre originalité du système en composant les trames a l'envers, vous produirez l'effet inverse de la magie. N'oubliez pas de noter les différentes trames car elles changent a toute nouvelle partie.(vous voila prévenus,n'allez pas criez au Loom après......)

On peut faire des actions qui n'auront aucune incidence sur le jeu et résoudre des énigmes de plusieurs façons différentes(cf le dragon). Autre point fort du jeu et ce qui a fait sa renommée c'est sa superbe bande son: le Lac des Cygnes de Tchaikovski, qui vient renforcer magistralement l'aspect féérique, poétique et émotionnelle du titre car il faut le dire l'aventure n'est pas très longue et se finit assez rapidement et les interactions sont souvent limitées vu qu'on a que les notes et pas d'inventaire mais qu'importe, Loom est une expérience unique qui se vit et se parcourt comme un bon conte pour (vieux)enfants car le sang est quand même présent....

notes globales:do ré mi fa sol la si do










Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure