Cyber Gladiators
Année
1996 (Sortie FR)
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
517 votes


titre Bienvenue en Enfer

L'ambition de l'équipe de Dynamix était de rivaliser avec les jeux de combat sur consoles. C'est pourquoi le scénario que je vais décrire dans ces quelques lignes est presque trop dense par rapport au Gameplay.
Dans ce jeu d'action futuriste, tout commence après une guerre menée par un clan de terroristes, les Gy Djins, pour détruire l'harmonie universelle. Le clan a été stoppé Par l'Alliance Quaaflax, mais a semé la désolation, notamment sur la planète D.I. (Décharge Industrielle) qui porte les stigmates radioactifs de la guerre.
Les terroristes sont conduits dans une prison de haute sécurité sur la planète DungeonStar, et sont incarcérés, pour ne plus nuire à quiconque.
Un beau jour, un orage cosmique s'abat sur le lieu de l'antique bataille entre les terroristes et les héros. Les restes des combattants reprennent vie, hybrides d'êtres robotiques à moitié humains. L'onde de l'orage cosmique se répand jusqu'à DungeonStar, et les terroristes subissent les mêmes transformations que leurs ennemis, puis parviennent à s'enfuir.
Ainsi, la guerre reprend entre le clan Gy Djin que dirige Master Pain ("le Maître de la souffrance") et l'Alliance dirigée par le Sergent Mayhem. Seul contre l'ordi ou à deux sur le même écran, vous allez combattre en incarnant un de ces monstres de chair et d'acier, avec des gladiateurs qui mesurent plus de trois mètres et pèsent plus d'une tonne. Des combats à mort dans des arènes désolées de cette planète hostile, avec des décors sinistres et fantomatiques. Bienvenue en Enfer!

titre Les commandes

Pour éviter de trop galérer, l'idéal est de jouer avec un Gamepad. Et pour les masos, il y a le clavier. J'ai testé l'option Maso.
Autant vous dire que je n'ai pas réussi à accomplir les cinquante mouvements vantés par le manuel et la boîte du jeu. Mais commençons par l'essentiel: les options de jeu.
Dans la page de menu, l'option par défaut est le jeu à deux adversaires. Le joueur 1 a l'écran de gauche qui lui est réservé, et l'écran de droite est assigné au joueur 2.
Chaque joueur a des commandes affichées sur l'écran, pour sélectionner le lutteur. Et comme les deux groupes ont cloné leurs ennemis, vous pouvez très bien jouer contre votre double. Mais si le mode Bataille (deux joueurs) ne vous emballe pas, tout simplement parce que vous êtes seul (ce qui a été mon cas), une pression sur la barre espace après avoir sélectionné votre guerrier, et vous jouez contre le gladiateur contrôlé par l'ordinateur. C'est l'option Guerre.
Dans le menu des options, vous pouvez choisir de vous attribuer beaucoup de force, et choisir d'affaiblir votre adversaire. Vous avez aussi le choix de l'arène, avec des décors variés où vous pouvez interagir avec certains éléments du décor pour les utiliser contre votre adversaire. Pour gagner la guerre, vous allez affronter tous les gladiateurs du camp adverse, et terminer par le maître, qui est particulièrement difficile à battre.
Un aspect stratégie existe avec le choix du lutteur, qui vous impose de comparer les points forts et les points faibles de chaque guerrier.Par exemple, si vous choisissez d'incarner Psyclopps, lutteur de l'Alliance, vous le prenez car il mesure 2,90 mètres, et qu'il pèse 997 kilos. Sa fiche, présente sur le manuel page 19, (chaque lutteur a une fiche sur la notice) précise que ses spécialités sont le psycho Cyclone, le lunakick et le donneur de cerveaux. Chacun des mouvements et chaque spécialité sont commandés par des touches différentes, parfois avec des touches simultanées, ce qui rend le gameplay peu évident. Avant de devenir un familier de ce jeu, il faut avoir le nez collé sur la notice. Et étudier les caractéristiques de chaque guerrier, car en vérité, Psyclopps est peu lourd, donc plus alerte et plus rapide que Death Row Jones, lutteur Gy Djin, qui mesure 3,63 mètres et pèse 3,9 tonnes. Mais ce dernier, en revanche, a des spécialités basées sur sa force, par exemple avec la taule, qui est une targette que je vous recommande d'éviter sous peine de finir le round en position allongée.


titre k.a.a., kézako?

Le jeu est développé par l'équipe de Dynamix. Mais la boîte montre un curieux acronyme, k.a.a.. On a mené l'enquête pour savoir de quoi il s'agissait, puisque ce sigle n'est pas celui d'un studio annexe ou parallèle, ni même d'un sous-traitant de Dynamix. Et pour comprendre, il a fallu cliquer sur le site officiel de ce studio qui a fait la gloire de la ville d'Eugene, dans l'Oregon, entre la fin des années 1980 et 2001. Entre temps, le studio avait été racheté par Sierra, qui avait orienté le développement vers les jeux d'aventure. Et c'est pour protester contre cette privation de liberté de créer que Jeff Tunnel, l'un des fondateurs historiques de la Compagnie, a décidé de créer ce label qui signifie Knot Another Adventure, c'est-à dire Nouer une autre aventure. En d'autres termes, il s'agissait de dire: "Stop! On veut garder notre créativité intacte, et ce n'est pas au Conseil d'administration de Sierra de décider de ce que nos équipes doivent développer!"
Et Ken Williams, le patron de Sierra, a souri, après avoir froncé les sourcils, pour répondre: "Soit! Vous voulez créer des jeux d'action pour montrer que vous avez l'esprit de rebellion ? Et bien allez-y!"
Cette bienveillance a amené Jeff Tunnel, Chris Cole et Randy Thompson, les trois leaders de ce mouvement, à diriger le développement de «Cyber Gladiators», et dans la foulée de «Hunter Hunted». Mais après cette parenthèse, Dynamix est rentré dans le rang et k.a.a. a disparu...et en 2001, le studio a fait faillite, même si Jeff et ses amis ont fondé un nouveau studio pour d'autres projets. Mais ceci est une autre histoire.


titre Conclusion

«Cyber Gladiators» est un jeu très difficile, surtout si vous jouez avec un clavier qui n'appréciera pas d'être martyrisé. Les environnements sont bien réalisés, et la musique, tantôt technoïde, tantôt métalloïde, vous donnera envie de poursuivre vos combats pour terrasser vos ennemis. Mais les touches, assez difficiles à mémoriser au demeurant, risquent de vous amener à n'utiliser qu'une infime partie de vos mouvements. J'ai martelé ma touche k (coup de poing rapide) et ai gagné quelques combats, mais jamais contre le maître. Bref, un jeu qui se dompte et qui demande beaucoup de patience. N'escomptez pas devenir un ninja en quelques minutes, comptez plutôt en heures. Finalement, c'est un jeu qui apprend à devenir patient, et c'est sa principale qualité.

titre Lancement

Le jeu fonctionne bien sur Virtual PC + Windows 1998, à condition de sélectionner un affichage en 16 bits, dans les paramètres des options d'affichage. J'ai eu un souci avec l'écran: sitôt la cinématique d'introduction terminée, l'affichage se fait en mode fenêtré. Pour solutionner ce problème, qui apparaît dans le readme du CD, il faut suivre la procédure suivante:
- Cliquer sur l'icone du jeu puis taper Annuler plutôt que Jouer.
- Double clic sur Poste de Travail.
- Clic droit de votre souris sur l'icone CDROM
- Ouvrir le menu.
- Double clic sur DirectX puis sur DXSETUP.EXE et choisir de Réinstaller.

Autant vous le dire, c'est la procédure indiquée par Sierra, et chez moi, j'ai lancé cette solution sous toutes ses coutures et ça n'a pas fonctionné...Mais ça m'a plus gêné pour faire les screenshots que pour jouer: un petit coup de ALT et Entrée et votre écran virtuel devient grand. Le mode fenêtré devient plus digeste du coup.
Cela dit, en tapant sur la touche ) et/ou =, vous avez la possibilité de régler l'éclairage de l'écran et d'agrandir votre écran de jeu. Du coup, cela estompe l'absence de Full Screen.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure