Krazy Ivan
Année
1996 (Sortie US)
Genre
Développement
Conversion (PC)
Edition
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
705 votes


titre Ivan le Terrible réincarné dans Goldorak

L'histoire se déroule en 2018. Une civilisation extraterrestre a développé cinq têtes de pont autour de générateurs pour envahir le monde. L'armée Russe a mis au point un Mecha / Robot Humanoïde de 14 mètres de haut, que seul Ivan Popovitch, soldat aguerri mais aussi schizophrène et dénué de sentiments de pitié, peut piloter pour combattre les Mechs Aliens. 
De Moscou à Tokyo, en passant par les Etats-Unis, Ryad et Paris, vous allez affronter cinq armées constituées de Robots de plus en plus terrifiants, libérer les Humains capturés par les extraterrestres et qui constituent des boucliers humains à l'intérieur des véhicules Aliens, et détruire les générateurs qui agissent comme des portails interstellaires en donnant l'énergie à ces Monstres mécaniques venus de galaxies lointaines.

titre Un shooter nerveux et des graphismes dépouillés

Il vaut mieux jouer à «Krazy Ivan» avec une manette qu'avec le clavier. Cela dit, les touches sont assez faciles à mémoriser, et accessibles depuis l'écran du menu, et même au cours du jeu. Ce qui est relativement complexe, c'est que le tir de missile, de mitrailleuse ou de roquettes ne se déclenchent pas avec les mêmes touches. De même, votre angle de tir peut devoir être ajusté avec la touche A ou Z pour tirer vers le haut ou vers le bas.
Ce n'est pas un jeu d'exploration, mais un jeu de combat qui situe l'action dans une arène. Pour réussir votre round, il faut détruire chaque Mech une fois. Et sachant qu'à chaque round vous avez trois à cinq types de robots à affronter, ne restez pas inerte (devenant une cible idéale pour vos ennemis) mais utilisez le radar pour aller vers les points bleus, qui signalent l'ennemi, et repérez-vous en lisant le type de Mechs qui vous attend dans telle ou telle direction.
Lorsque vous avez détruit un ennemi, des Bonus apparaissent, sous la forme de triangles jaunes ou de figures géométriques couleur pétard, et vous réarmez vos missiles ou canons, reprenez de l'énergie et réparez votre blindage. Vous allez voir aussi des humains apparaître à côté des carcasses de Robots ennemis, et en passant à proximité, vous les récupérez et marquez des points. Vous l'avez compris, on score en détruisant des Mechs et en récupérant des humains et des Power-up.
A chaque fois que vous détruisez un nouveau type d'ennemi, votre Commandante en chef vous honore d'une apparition en FMV et vous félicite chaleureusement. Et vous met en garde contre les prochaines cibles.
Quand vous avez détruit au moins un type de chaque Mech du Round, vous vous trouvez devant un générateur défendu par des murs puissants, et vous devez abattre les morceaux de mur pour atteindre le générateur, tout en détruisant les Robots qui surgissent de nulle part pour vous empêcher d'anéantir ce portail.
Puis une cinématique vous dévoile un peu de la personnalité d'Ivan le Fou, et vous en apprenez plus sur le lieu suivant où les services secrets russes ont identifié un générateur.
Pour quelqu'un de costaud, le jeu peut se finir en une heure environ en mode Medium. Mais cela nécessitera pas mal d'entraînement et de Game Over !

titre Conclusion

Le jeu est une conversion de la Playstation, et les graphismes du jeu sont bien plus jolis sous la console de Sony. En mode conversion PC, on trouvera les graphismes pixelisés, le son saccadé et les couleurs un peu fadasses.
Le jeu a davantage été développé pour un gameplay avec une manette, et si vous avez la mauvaise idée d'y jouer avec votre clavier, vous allez avoir du mal à dépasser le niveau de la Russie (le premier et le plus facile, en théorie).
Cela dit, bien que répétitif, c'est un jeu qui regorge de trouvailles, avec des Méchas colorés et de plus en plus coriaces, sous la forme de serpents ou de tigres, de méduses ou d'humanoïdes façon Golgoths. Replongez dans le Goldorak de votre enfance et incarnez un Actarus défoncé à l'adrénaline, et vous allez trouver ce soft jouissif, sous les incantations électroniques de la musique nerveuse de CoLD SToRAGE. Un vrai bonheur !

titre Lancement

Jeu testé sous VPC avec Win 98. Pas de bugs apparents, mais les cinématiques sont pixelisées et saccadées. Mode à deux joueurs en écran splitté possible par modem. Mode à un joueur testé, mais pas en mode à deux joueurs.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure