Black & White
Année
2001 (Sortie FR)
Développement
Conversion (Mac)
Développement (extension)
Adaptation française
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
41 votes


titre Scénario

Même sur Eden, la souffrance existe... Un appel à l'aide retentit, et une lumière apparaît au loin dans l'Univers. Elle se rapproche soudain juste à temps pour sauver l'enfant. Lui et sa famille la remercient alors de leur adoration éternelle, et l'invite à découvrir leur temple dédié à sa gloire.

Cet être de lumière, c'est vous. Vous êtes l'Esprit Supérieur. Vous détenez le pouvoir de changer le destin. En bien, ou en mal.

titre Gameplay

Expliquer le gameplay d'un God game est toujours périlleux. Heureusement, le tutoriel intégré au jeu explique tout dans le détail. Essentiellement, vous êtes à la tête d'un ensemble de villageois. Vous interagissez avec le monde du jeu à l'aide de votre main (que vous contrôlez à la souris).

Votre but est de conquérir tous les villages de la carte. Ici, "conquérir" signifie les convertir à votre culte en leur montrant à quel point vous êtes un dieu digne d'éloges.

Vous pouvez les convaincre simplement en lançant des cailloux (ou un de vos propres villageois, si vous êtes d'humeur mauvaise !), en déracinant des arbres, en invoquant la pluie, bref toute la divine panoplie est votre.

Plus vous avez d'adeptes occupés à chanter et danser dans votre temple, plus vous disposez de mana. Plus vous disposez de mana, plus vous pouvez invoquer des sorts puissants.

Votre main et vos sorts servent aussi pour venir en aide à vos propres villageois, comme par exemple faire tomber la pluie pour faire pousser les plantations. Ou les aider à ramasser du bois pour aider à la construction d'un bâtiment.

Bien sûr, vos sorts peuvent être dotés d'une meilleure efficacité grâces à des bâtiments spéciaux appelés des merveilles. Et vous en aurez besoin. Ce ne sont pas d'ailleurs les seuls bâtiments disponibles. En effet, vous débloquez de nouveaux sorts aussi en construisant de nouveaux bâtiments.

Vous avez en effet tout un village à faire tourner, et le job de Dieu n'est pas de tout repos. C'est là qu'intervient votre créature.

Au début du jeu, vous aurez le choix entre une vache, un singe, et un tigre. Plus tard, vous pourrez transférer son âme dans n'importe quelle créature, comme une tortue, un ours, un loup, ...

Bref, votre créature est votre représentant auprès des villageois. Pratique quand votre main de Dieu est occupée ailleurs. Comme pour un Tamagochi, elle dispose d'une intelligence propre, et il vous faudra vous en occuper pour qu'elle apprenne les bons gestes, comme faire ses besoins dans les champs (ça fait de l'engrais) plutôt que dans les huttes (ça fait des fidèles qui puent). Son apparence évoluera au fil de sa vie. Non seulement, parce que elle gagnera en force, mais aussi parce que elle sera influencée par votre exemple et l'éducation que vous lui donnerez.

Sa force sera aussi utile dans les combats occasionnels contre une créature d'une divinité adverse. Pour gagner ces combats plus facilement au début, vous pouvez préférer le tigre.

La récompense pour votre dur labeur, sera que votre créature pourra faire tourner votre village une fois bien dressée. Ainsi vous pourrez vous concentrer sur la conquête et l'interaction avec le monde pendant que bobonne la vache fera tourner la boutique.

Un dernier aspect du jeu est celui des quêtes. Ce sont des minis-jeux vous permettant de débloquer des bonus, parmi lesquels de nouveaux sorts. Ils sont tous bien expliqués, et ne devraient pas vous poser de problèmes. Ils se débloquent au fur et à mesure des niveaux du jeu.

titre Technique

Le jeu était très impressionnant à l'époque de sa sortie. Effets météorologiques, bump mapping (une technique relativement nouvelle à l'époque), l'expérience est divine.

Le jeu gère mal les résolutions hautes. Raison pour laquelle la version automatique est pré-réglée en 1024x768.

Le jeu est protégé contre la copie à l'aide de la DRM Safedisc. Laquelle DRM ne fonctionne plus au delà de Windows XP (donc impossible de jouer !). Encore une raison d'utiliser la version automatique.

titre Trivia

Le jeu permettait (voire permet encore ?) à l'époque de se connecter à un serveur météorologique pour avoir le même temps dans le jeu qu'en dehors de votre maison pour plus d'immersion.

Les créatures peuvent (du moins sous XP) danser au son de la musique (au format MP3) présente sur votre disque dur.

Les villageois pouvaient (du moins sous 98 et XP) prendre le nom de vos contacts Outlook, et lever la main quand ledit contact vous avait envoyé un e-mail.

Le patch 1.3 rajout la compatibilité avec le P5 Glove. C'est un gant qui se connecte à votre ordinateur et qui remplace la souris. Vous deveniez ainsi littéralement la Main de Dieu !

D'ailleurs, le jeu prend en charge aussi les souris à retour de force (force feedback en anglais). Si vous en avez une, vous ressentirez la résistance du terrain quand vous arrachez un arbre par exemple. Pas bête !

Des serveurs en ligne permettaient de s'affronter par Internet. Aujourd'hui, seul le multijoueur via le réseau local fonctionne.

Une suite sortira en 2005, qui améliora l'aspect stratégie du jeu. Tout comme ce jeu, cette suite est aujourd'hui introuvable chez les vendeurs de jeux dématérialisés, tels que GOG ou Steam.

titre Commandes

Quelques commandes de base :
- Bouton gauche pour interagir avec la caméra
- Bouton droit pour interagir avec une créature

- Echap : Outrepasser la séquence / Quitter

- Ctrl + Touches fléchées : Bouger la caméra

- F2 : Accéder au jardin des Dieux (tutoriel)

Le tutoriel intégré au jeu les explique bien.

titre Avis du testeur

Un God game bien atypique, même pour Peter Molyneux, qui nous avait déjà donné « Dungeon Keeper» et la série des Populous.

Certains diront que Black & White n'est pas un vrai jeu. Qu'il est trop simpliste. C'est (partiellement) vrai.
Partiellement, car l'aspect stratégie et gestion est bien là, même s'il est peu corsé.

D'un autre côté, il est l'avènement de cette lignée de jeux simulant l'expérience divine. Par exemple, jamais le concept de créature n'avait été poussé aussi loin, à la fois dans ses comportements possibles et dans l'influence que vous aurez sur son apparence et ses habitudes. Et puis, chaque minute de la découverte du jeu vous arrachera un "Ouah !" d'extase face à tous les pouvoirs dont vous disposez et l'attention au détail dont les développeurs ont fait preuve.

Pour ma part, je lui décerne un Abandonware d'Or parce que 17 ans après, il est toujours aussi prenant et innovant, y compris en mode multijoueur.

Cela reste une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie de joueur, un jeu... culte.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure