Star Wars : Knights of the Old Republic II - The Sith Lords
Date de sortie
Édition
Systèmes
systeme systeme




#adaptfilm #creatperso #curseur #decors3dtext #equipe #femme #objets3dtext #scrollmulti #sf

titre Bis Repetita

Cela aurait du être terminé. Tout aurait du être clos. La menace avait été écartée ou le chaos s'était installé. Mais enfin, il n'aurait pas du y avoir autre chose. En 2003 était sorti un des jeux majeurs parmi les jeux de rôle : «Star Wars : Knights of the Old Republic» alias Kotor. Le jeu avait eu un impact considérable et avait fait vibrer les fans de la saga Star Wars. Il vous proposait de renouer avec ce qui avait fait le sel de la saga : vous incarniez un avatar amnésique à la recherche de son passé.Et en fonction de vos choix, vous permettiez au côté obscur ou lumineux de l'emporter. Si l'on ajouter une bande son de premier choix et une modélisation 3D immersive, vous pouvez comprendre l'engouement d'alors. Face à ce succès, LucasArts n'allait pas en rester là. Sauf que ce n'est pas la meilleure entreprise créatrice de jeux de rôle du moment qui est chargée de produire cette suite mais Obsidian Entertainement. Obsidian venait de se créer mais ce sont bien des vétérans de l'industrie vidéo-ludique qui étaient à la manoeuvre. Sur le papier, Feagus Urquhart, Chris Avellone («IceWindale», «Planescape Torment») semblaient tout à fait aptes à relever le défi. Anciens de chez Black Isle, ils avaient travaillé à des jeux de rôle particulièrement bien accueillis. La suite, les fans l'espéraient, ne devait être qu'une formalité. Après tout, le scénario était balisé : d'un côté les Jedi, de l'autre les Siths. D'un côté les gentils, de l'autre les méchants. Des extraterrestres pour un soupçon d'exotisme, un peu de bande-son de John Williams... presque une routine que de nombreux programmateurs et concepteurs auraient aimé avoir...!

titre Le jeu

Oui mais voilà, vous sentez bien au style de cette fiche les réserves qui s'annoncent et les nuages qui s'amoncellent... Vous repartez sur les mêmes bases que le premier opus : vous vous réveillez en ne sachant pas où vous êtes et vous allez être guidé par une femme bien mystérieuse. La suite vous apprendra que nous sommes 5 années après que les Jedi ou les Siths (suivant le choix que vous avez fait à la fin du premier épisode) ont gagné. Ceux qui ont aimé (voire adulé), le gameplay du premier opus pourront rapidement trouver leur marque : il n'y a pas d'énormes changements.

La tonalité graphique est également la même sauf que le moteur de jeu était dépassé. Passons sur les limites graphiques et concentrons-nous sur le parti pris jeu de rôle très orienté action. Votre avatar est un Jedi et en plus ce ne sont pas 20 mais 50 niveaux qui s'annoncent pour la nouvelle recrue ! Sur le papier, voilà qui est alléchant !

L'histoire démarre mal pour vous. Revan a disparu : l'équilibre entre le bien et le mal est une nouvelle fois rompu. Vous êtes le seul espoir qui ferait basculer le sort de la galaxie soit du côté obscur ou lumineux suivant votre bon vouloir. Seulement voilà, vous vous êtes coupé de la force et il va vous falloir retrouver vos pouvoirs ! Dépêchez-vous : le sort de la galaxie en dépend...

titre On prend les mêmes et on recommence

Face à l'urgence du développement, Obsidian a réutilisé ce qu'il pouvait du premier opus : le gameplay, l'utilisation des caractéristiques (identiques comme la force, la dextérité...), le fait de faire l'aventure avec des compagnons rencontrés ça et là et non personnalisables... Des talents et des dons ont été rajoutés mais ils n'apportent pas grande chose à l'ensemble. En bref, c'est le service minimum d'une suite. Bien plus tard, Chris Avellone avait avoué à quel point Obsidian était en retard (car par dimensionné pour un projet de cette taille) et à quel point les choix des mini-jeux notamment avaient plombé le développement narratif. Ainsi, le scénario va osciller entre plusieurs parti pris hésitant à assumer pleinement les choix radicaux qui se profilent en conclusion.

titre 15 mois et puis basta

Obsidian avait tenté un pari fou : reprendre le flambeau de Bioware et produire une suite attendue en moins de 15 mois. Le moins que l'on puisse dire est que le manque de temps s'est vu : bugs, parties du jeu bâclées ou trop vides, combats inutiles pour rajouter du temps de jeu (et ne pas aller trop vite au but), et une fin des plus polémiques...Voilà qui ne pouvait pas plaire à tout le monde. Si Obsidian y a gagné une belle visibilité, la firme américaine a bien trahi l'esprit de la licence naissante Kotor. Exit les suites scénaristiques convaincantes, place à un jeu mal calibré et pas pleinement convaincant. On est ici dans une philosophie totalement différente et passablement nihiliste. La chose en soit est certes très intéressante mais pas du tout exploitée comme cela aurait pu l'être. Si l'on ajoute les limites techniques et la comparaison inévitable avec le premier Kotor, le manque de charisme du héros face à Dark Revan, cela fait beaucoup.

titre Spoiler Alert !

Il est difficile de commenter ici sans spoiler mais disons simplement que l'on ne pourra faire gagner aucun des deux camps, ou, pour le dire autrement, la philosophie développée dans les tous derniers Star Wars était déjà ici développée. Les Jedi ou les Siths ne sont pas un problème : ils sont LE problème. Et si on se débarrassait de la force, on ne s'en porterait que mieux ? Et toc pour Luke Skywalker qui va se retrouver sans emploi pour son académie Jedi ! C'est ce qui a valu à Obsidian beaucoup de clémence de la part d'une minorité de fans qui ont utilisé les mods pour donner jour à la version initiale des programmeurs. C'est mieux mais pas encore assez pour se hisser au niveau de Bioware qui travaillait entre temps sur une trilogie à la hauteur de Kotor 1 : «Mass Effect».

titre Un jeu non abandonware

Comme tous les jeux Lucasarts, le titre est non abandonware. Vous pouvez le trouver en vente sur plusieurs plateformes dont notre partenaire GOG.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure