Micro Machines 2 - Turbo Tournament
Année
1995 (Sortie FR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
656 votes


« …les perceuses percent, les scies scient (l’impératrice), la cave est ténébreuse, et les petits pois sont rouges… enfin verts… »

titre Vraoum

Paru à partir de 1994 sur tout un tas de consoles, et PC sous DOS en 1995, Micro Machines 2 devient l’une des nombreuses, et surtout la première, suites de… «Micro Machines»
Pour rappel, le jeu est tiré d'une marque de jouets de type modèles réduits, notamment de véhicules, plutôt connus à partir de la fin des années 80.C'est sur cette base qu'est créé le jeu : mettre en scène ces modèles réduits dans des environnements spécifiques. Des véhicules dites-vous ?

titre Miniaturisation

Le principe génial du jeu : faire participer des véhicules miniatures dans des courses qui ont pour thème des lieux inhabituels, et à la mesure des engins proposés. Les concepteurs ont inclus un bon paquet de modèles jouables au sein de Micro Machines 2. Même si chaque véhicule est indissociable de son décor, il n'est pas rare de conduire quad, F1, en passant par les hélico, les 4x4, les coccinelles, les buggy, les hovercrafts, etc.

Les environnements sont extrêmement variés : le bricolage avec ses clous, ses vis, ses perceuses ; le jardin avec ses plantes, ses flaques, sa mare ; le bureau avec ses règles, ses carnets de notes, ses gommes ; la cuisine avec ses petits pois, ses couverts, ses nappes vichy ; la plage avec ses pelles, ses dunes de sable qui s’effritent ; la salle de musique, avec son piano, son xylophone ; le grenier, le billard, le flipper, et même l’anneau de vitesse improvi-osé autour de la cuvette des toilettes ; etc. Chaque décor a été créé avec un soin tout particulier. Et ils sont plus détaillés que dans le tout premier jeu. L‘ensemble reste agréable à l'oeil. Et s’ils sont souvent très statiques, on remarquera quelques efforts pour rendre l’ensemble crédible : les perceuses percent, les scies scient (l’impératrice), la cave est ténébreuse, et les petits pois sont rouges… enfin verts… mais c’est bien dommage.La mise en scène bénéficie de détails sympa : entre les tremplins, les ponts de fortune avec le matos du coin, et les innombrables pièges qui jonchent le parcours (trous, tronçonneuses, gommes, flaques d’huile glissantes, etc.), il y a de quoi se régaAAAAAHler. Et les cartes sont très nombreuses.

titre Simplifficacité

Pour donner vie à cette matière, le jeu appuie son concept sur la convivialité. S’il est possible de jouer en solo, et que c’est chouette, les parties les plus endiablées se font entre deux et quatre joueurs. En Party Play, on peut même se faire des joutes entre 4 et 16 joueurs (deux par deux). Plusieurs modes sont ainsi disponibles : la course classique, qui requiert d’arriver le premier ; le Head-to-Head (Single Race à partir de 3 joueurs), qui consiste à faire disparaître son adversaire de l’écran pour marquer des points et remporter la victoire ; mais aussi le tournoi, qui consiste à mettre la pile à tout le monde dans le tableau. Et le Time Attack, pour se faire la main, mais aussi courir après les records. Sans rentrer dans les détails et ne pas gâcher le plaisir de découvrir, chacun des modes de jeu offre son lot de fun, et s’il arrive de sentir le souffle d’une manette siffler vers ses oreilles, l’ambiance est bien souvent à la rigolade.

Avant de débuter chaque partie, il faudra choisir son avatar, toujours aussi délirant : entre le débile, le gros mangeur, le biker, la hippie, etc., chacun trouvera son compte. Le plus : on peut changer leur identité pour personnaliser chaque partie.
Notons aussi un système de vies, peu courant pour le genre : à chaque course perdue, une vie perdue ; attention au Game Over. Par chance, à intervalle régulier (trois victoires d’affilée), en mode solo, le jeu permettra de participer à une course challenge : un mini Monster Truck devra rouler sur les mini-mini Micro Machines : objectif atteint égale vie en plus !

titre Petit mais costaud

Côté maniabilité, chaque véhicule possède ses critères bien propres (et surtout derrière les oreilles) : inertie, vitesse, poids, il faudra maîtriser pour gagner. Le jeu est en soit très jouable, et il est possible de changer les contrôles. Devoir se familiariser avec chaque course est primordial, car la victoire tient à la connaissance du terrain : le scrolling est souvent (très) rapide, et fluide, et il y a peu de place à l’anticipation à l‘écran ; apprenez vos cartes !Côté sonore, c’est à l’image du jeu : à la fois simple et efficace. Des bruits de tondeuse pour les moteurs, des musiques rock dans les menus, des bruitages rigolos, rien ne manque à l’ambiance. Pas de musique pendant les courses, une atmosphère sobre bienvenue.
La durée de vie est gigantesque : d’autant que Micro Machines 2 est affublé d’un kit de construction pour se faire des petits délires.

titre En bref

Que ce soit pour s’entraîner seul, ou/puis s’éclater avec des potes, Micro Machines 2 est tout aussi idéal qu’un bon «Dynablaster». Sous son apparente simplicité qui sent bon l’enfance et les Majorette (les voitures, hein), Micro Machines 2 est un adversaire redoutable dans le monde du jeu vidéo. Rien n’a été laissé au hasard : le fun et la convivialité sont de mise. Il y a plein de petites choses à découvrir par soit-même pour ne rien gâcher, car Micro Machines 2 est un titre riche. Et oui : vous allez apprécier faire cracher les corn-flakes à vos adversaires ; car tout le monde le sait : la raison de plus fort est toujours de manger ses p’tits pois avant son quatre heures.

titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier MM2.BAT. Vous pouvez choisir la carte son avec SOUND.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure