Solution de Rex Nebular
LTF vous permet de retrouver 130 solutions de vieux jeux vidéo. Pour que cette liste augmente, n'hésitez pas à nous contacter et à nous envoyer vos propres solutions ou sauvegardes.
Le lagon
En revenant à moi, j'ai fait le point de la situation.
Elle n'était pas brillante: le vaisseau qui m'avait attaqué ne m'avait laissé aucune chance et seule l'énergie de secours fournie par mon fidèle hamster bionique permettait encore le fonctionnement des systèmes de survie. Il ne me restait plus qu'à récupérer ce que je pouvais et à tenter ma chance à l'extérieur. Dans le cockpit, j'ai ouvert le panneau de service et pris le modulateur des boucliers de protection. Le réfrigérateur était presque vide. J'y ai pris un sandwich (pas très frais) et j'ai décroché les jumelles du mur du carré.
Dans la salle des machines, j'ai récupéré un module de temporisation et un appareil de plongée autonome.
Ensuite, en route ! Il n'était pas question de remonter à la surface où m'attendait un comité d'accueil assez agité.
Evitant les mines et la pollution, j'ai ramassé au passage un poisson crevé et je suis arrivé devant une caverne sous-marine gardée par un monstre violet affamé et fort dangereux.
J'ai farci le poisson avec le sandwich et lancé le tout dans le trou du monstre. Ça n'a pas traîné : le goinfre s'est emparé du colis piégé et est mort d'une intoxication foudroyante.
J'ai pu ensuite entrer dans la grotte et, de là, remonter à la surface.

La jungle
Les abords du lagon étaient plats et herbeux, bordés de jungles et de montagnes boisées. Tout au nord, j'ai failli me faire dévorer par une ogresse effrayante; j'ai juste eu le temps de revenir sur mes pas pour éviter d'être écrasé par cette furie, et je suis parti vers l'ouest. En chemin, je suis passé près de la maison d'un sorcier. Surmontant ma peur et négligeant une marmite où bouillonnait une drôle de potion, je suis entré à l'intérieur. Sur la table, il y avait des fléchettes empoisonnées que j'ai emportées. Ensuite, j'ai continué vers l'ouest. Au détour d'un chemin, un singe m'a assommé avec une noix de coco et m'a volé mes jumelles. Quand j'ai repris mes esprits, j'ai continué vers l'ouest, en me faisant le serment qu'il ne s'en tirerait pas comme ça. Puis je suis arrivé dans un village au bord d'un fleuve. Une femme étendait du linge. Elle m'a parlé de «transmorphes» et de «gardiennes» et je n'ai pas très bien compris; J'ai dû prouver que j'étais un naufragé de l'espace et un homme véritable. Heureusement, mes connaissances techniques et mon ignorance des réalités domestiques ont fait merveille : elle m'a fait tout de suite entrer chez elle. Mais je ne savais pas encore que des spectateurs (qui étaient des spectatrices) profitaient de nos ébats...
Quand je me suis réveillé, elle était partie, alors j'ai pris un fruit dans un sac pendu au mur. La voisine au nord n'aimait pas les hommes : j'ai compris ma douleur et j'ai décidé qu'on se reverrait... plus tard.
En attendant, je suis revenu sur mes pas. Près de chez l'ogresse, j'ai mis des grandes feuilles sur un trou et j'ai posé le fruit sur les feuilles : elle est arrivée aussitôt et a été immédiatement prise au piège. Alors, je suis allé vers l'est. Au sommet d'un arbre, j'ai trouvé mon singe qui s'amusait avec mes jumelles; un bambou creux ramassé sur le sol m'a servi de sarbacane: j'y ai mis une fléchette. Le sorcier était un réducteur de têtes et j'ai si bien réduit la taille du singe qu'il a lâché les jumelles. Après les avoir récupérées, je suis allé au nord. La voie était libre. Près de la hutte de l'ogresse, j'ai ramassé deux os. Je suis monté sur son observatoire et avec les jumelles j'ai observé un drôle de bâtiment qui se dressait à quelque distance. Quelqu'un y est entré et a
tapé sur le clavier un code, puis il a disparu. Vérifiant bien qu'il n'y avait personne aux environs, je suis entré dans le bâtiment. Et j'ai fait à mon tour le même code, j'ai été téléporté dans une base secrète...La base secrète
Là, un autre comité d'accueil m'attendait, deux femmes qui ne plaisantaient pas. Elles ont pris mes affaires qu'elles ont mises dans un coffre-fort et elles m'ont fourré au trou. Il y avait quelqu'un dans la cellule voisine et j'ai pu discuté avec lui, à travers la cloison. Puis les gardes sont venus me chercher et m'ont fait allonger sur un chariot roulant pour un examen médical. J'ai discuté avec l'interne de service et j'ai pu obtenir pas mal de renseignements. Comme on finissait de causer, une explosion a retenti et elle s'est précipitée pour voir ce que c'était. J'ai profité de son absence pour prendre le scalpel qui se trouvait sur une table voisine, puis on a ramené un cadavre complètement roussi et le médecin chef est arrivé. J'ai vite compris qu'il valait mieux être coopératif et ça s'est à peu près bien passé.
De retour dans ma cellule, j'ai reparlé à mon voisin et j'ai dévissé la grille d'aération avec le scalpel. Comme ça, j'ai pu arriver au poste de garde. Là, j'ai actionné les moniteurs puis j'ai ouvert les champs de force en appuyant deux fois sur le bouton rouge. Je ne vous dis pas le carnage que mon petit voisin a fait dans les environs: tout a été nettoyé.
1 | 2 | 3 | suivant








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :







Partenaires : Hébergement web - WoW - 2001jeux.com - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure