Pirates!
Ce test a été écrit par Jakeblues66.

Si vous souhaitez en écrire un, vous pouvez aller sur le forum.
Nul n'est besoin de présenter ici le Jeu "Pirates!" dont la première apparition date maintenant de 1987 et qui nous donnait l'opportunité de nous glisser dans la peau d'un fieffé corsaire à l'oeuvre dans les eaux chaudes des Caraïbes au XVIIe siècle. Où l'on assiste au déclin maritime de l'Espagne, déjà mise à mal par les Anglais après le cuisant échec de l'Invincible Armada et à la lutte de pouvoir par l'entremise de guerre larvées des 2 nations citées ci-dessus, des Français et des Hollandais.

Bref, il y avait des nouilles en cor à se faire dans cette partie du globe et chaque nation dominante européenne voulait se goinfrer la part du lion par le truchement de mercenaires sur mer.

La version de 1987 a déjà subi un lifting en 1993 avec "Pirates! Gold". Et en 2004, une nouvelle version mettant à profit les avancées technologiques fut éditée. C'est dans cette dernière version que je me suis plongé.

Et force est de constater que peu de choses ont changé...mais que cela change tout.
Tout d'abord, l'habillage graphique est magnifique. mers bleues où l'on voit gondoler les frégates, les sloops, les galions, où l'on peut voir les dauphins s'égayer autour des navires...on peut presque sentir le vent salé nous fouetter le visage.
Les bateaux et leur utilisation principale (navire de guerre, vaisseau marchand,...) se reconnaissent aisément à leur forme et en cas de doute, un rapide passage du pointeur de la souris sur le vaisseau nous informe de son statut, de son nom, de son départ et sa destination (ces informations sont plus ou moins complètes en fonction du matériel que l'on achète dans les ports ou reçoit en cadeau).
L'accostage dans un port amène un tableau fixe donnant une description imagée du port et offrant le choix entre différentes options : voir le gouverneur, se rendre à la taverne pour recruter des hommes d'équipage ou glaner quelques précieuses informations, commercer, réparer son bateau, partager le butin, consulter son statut et finalement, reprendre la mer. Tout cela reste d'une simplicité efficace mais plaisant au regard.
Les batailles navales sont également très simplifiées mais très attractives. Et on ne demande pas mieux. Ces batailles navales se concluent en général par l'accostage et parfois, par un duel entre fines lames. Une nouvelle fois, ce duel se réalise très simplement, par l'entremise des touches du pavé numérique.
Enfin, il reste les attaques des ports qui se déroulent sous un format en tour par tour dans un style wargame.
C'est déjà pas mal et pourtant, nous n'en sommes ici qu'au point de vue graphique.
Bref le jeu en lui-même regorge de possibilités : chasse au trésor grâce aux cartes récupérées par ci par là, Poursuites des plus fameux pirates des caraïbes, recherches des citées perdues, attaques des différents navires pour le compte des nations en présence et si tout cela n'était pas déjà suffisant, le jeu nous apporte une quête principale : retrouver un baron qui a dépouillé notre famille de ses biens et retrouver la trace de membres de la famille. Tout cela avec un grand degré de liberté. Rien n'oblige d'ailleurs à remplir la quête principale (néanmoins, si l'on veut terminer sa carrière avec de hautes fonctions, on s'y attellera le plus tôt possible).

A proprement parler, les innovations ne sont pas légions ni foncièrement très poussées... mais à quoi cela sert-il de faire une révolution quand le principe de base est déjà proche de la perfection. La seule vraie innovation se retrouve dans des phases de danse avec les filles des gouverneurs et ces phases sont d'ailleurs un poil rébarbatives.

Nous avons donc ici un tout grand jeu, remis à neuf pour notre bon plaisir au potentiel énorme (potentiel que j'ai à peine effleuré tant il y en a à dire).
Au nombreuses qualités du jeu, je ne pointerai que 2 défauts mineurs : les phases de danse citées ci-dessus et quelques problèmes d'indication lorsque l'on recherche un trésor ou un endroit sur terre.
Le troisième point énervant mais que n'est pas lié à un problème du jeu : il est toujours aussi difficile de remonter la mer de l'ouest vers l'est.

Bref, pour qui cherche à passer un chouette moment sans trop se casser la tête, ce jeu est du pain béni.










Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure