Fiche de la compagnie Actionware
NomActionware
PaysEtats-Unis
Création1988
Fin1990
Rôle(s)Développement, Edition
Cette société basée à Batavia (Illinois) a donné ses lettres de noblesse à l'Amiga.

Fondée par Richard Parry, informaticien et ingénieur qui avait débuté sa carrière dans le développement de programmes pour les synthétiseurs, la société a été créée pour produire des jeux de tir réalistes.

A l'occasion d'une soirée passée dans une salle d'arcade pour l'anniversaire de son fils, Richard a remarqué l'engouement autour des jeux de tir comme Operation Wolf, nécessitant l'usage d'un pistolet optique infrarouge.

Richard a voulu tirer profit des capacités de l'Amiga (graphismes, sons) et du Commodore 64 pour créer des jeux de tir avec un pistolet adapté à ces technologies, pour des sensations hautement réalistes.

Un véritable quartet d'artistes s'est constitué au gré de rencontres dans des salons dédiés à l'Amiga :

- Richard parry, fondateur de la société, testeur dynamique plein d'idées neuves.
- Pierre Maloka, programmeur et codeur de talent.
- Brian Williams, le concepteur du Hit Ambush (1984) et designer renommé.
- Dana Dominiak, graphiste de génie, qui avait fondé une compagnie avec le précédent, pour louer leur savoir-faire en free-lance : Digital Concept.

Les quatre hommes ont l'idée de créer des jeux de tir utilisant un light Gun comme sur les consoles de chez SEGA ou Atari :Chaque détente sur la gâchette envoie une impulsion sur l'écran, qui touche (ou pas) le pixel sensible qui permet de faire mouche.
Autre idée : pousser le réalisme des sons et des graphismes au niveau le plus élevé que les capacités technologiques de l'époque le permettaient. Chaque pression sur la détente fait tinter le sifflement de la balle qui ricoche sur la cible ou claque le cuir de l'adversaire.

Entre février et mai 1988, «Capone» devient leur premier jeu, un hit en puissance avec le flingue en plastique que chacun voudra se procurer, et que l'on cherchera à adapter pour DOS avec «West Phaser» (Loriciels).

Le génie du jeu ce n'est pas seulement d'avoir adapté le flingue optique à l'Amiga, ni d'avoir utilisé les compétences en matière de son de Richard Parry, ou encore les graphismes léchés de Digital Concept, c'est d'avoir donné au joueur l'obligation d'incarner un mafieux qui ne tue pas tout le monde, car tuer l'innocent qui fait du skate ou le quidam qui flâne, c'est un chemin qui mène au game over.
En outre, Parry a développé sa technologie pour l'adapter au "Dual Gun" (double phaser) afin de mettre deux joueurs sur un même jeu en écran simultané.

Les jeux suivants ( P.O.W.; Creature) reprennent cette idée de faire des shoot'em up avec de la réflexion, des otages à délivrer, des innocents à épargner.

Quatre jeux et autant de succès sur Amiga et C64 (sauf Capone qui a eu son portage sur DOS) jusqu'en 1990.
Parry doit déménager au début des années 1990, et ActionWare ne survit pas.
Maloka sera au sommet de la gloire avec Mad Dog McCree au début des années 90, et Dana Dominiak poursuit une longue carrière jusqu'au début des années 2010.
En 1990, la société est devenue inactive. R.I.P.



Médias

Article dans Commodore Magazine n°10-1 (1/1989) p074









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure