Le Nécromancien
Année
1988 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
529 votes


titre L'histoire

Vous êtes Kothar le mercenaire, habitué à louer votre bras armé à qui peut se l'offrir, sans états d'âmes, pas vraiment le héros sans peur et sans reproches...
Un jour vous recevez un courrier d'un de vos rares amis, votre collègue Bathar le Rouge.
Au cours de quelques recherches dans la ville de Stragla, il s'est créé de gros ennuis et vous demande votre aide. Vos amis étant rares, vous y tenez, et partez donc pour 3 semaines de voyage en dilligence jusqu'à Stragla. Ville peu accueillante où vous découvrirez vite que les hommes-lézards sèment la terreur au nom de leur créateur : le Nécromancien.


titre Présentation

Si vous étiez enfant dans les années, vous n'avez pas pu manquer les livres publiés chez Gallimard dans la série "Un livre dont vous êtes le héros". Rappelez-vous, ces histoire où à la fin de chaque paragraphe vous deviez choisir la suite de l'histoire.
Ubi Soft s'est inspiré de ce concept pour éditer Le Nécromancien dans sa collection "Un logiciel dont vous êtes le héros" (tiens, ça me dit quelque chose, ce titre).

Ce jeu, enfin cette histoire, n'est pas le premier jeu du genre, l'auteur Patrick Leclercq avait déjà sorti en 1987 le jeu «Ténébres» sur Amstrad CPC (édité par Rainbow productions), basé sur le même principe.

Techniquement parlant, on n'est même pas devant un jeu d'aventure textuel, puisque contrairement aux classiques du genre, vous n'aurez aucune commande à entrer au clavier ni à la souris. Il s'agit plutôt d'un roman interactif, un paragraphe s'achevant par un une liste d'options possibles, la suite de l'histoire dépendant de ce que vous choisissez.
La présence d'un inventaire rend le jeu un peu plus complexe qu'un simple questionnaire à choix multiple, mais ici les fans d'actions passeront leur chemin, seuls ceux qui aiment les histoires bien racontées succomberont au charme de l'écriture de Patrick Leclercq.

Car ce monsieur sait raconter des histoires, si vous aimez la lecture et le médiéval-fantastique, vous plongerez sans hésitations dans ce conte macabre.
L'écriture est pleine d'humour et de petits détails réalistes qui surprennent dans un jeu vidéo (la scène du formulaire d'accès aux archives sent le vécu).


titre Réalisation

Le jeu est sorti sur Amstrad CPC, puis sur PC et Atari ST.
La version Amstrad possède quelques éléments graphiques supplémentaires, qui ont disparu dans les autres versions. La version Atari ST, si elle a perdu quasiment tout élément graphique, possède l'interface la plus lisible et la plus esthétique. La version PC, en mode graphique CGA 4 couleurs, ne peut même pas rivaliser avec la version Amstrad, c'est dire... Heureusement que pour ce titre, l'aspect graphique est secondaire.
Au niveau sonore, c'est simple : c'est le néant.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier UBI.COM.
Un conseil : ralentissez DOSBox vers 400 cycles si vous voulez apercevoir l'écran-titre.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure