Half-Life : Opposing Force
Série
Année
1999 (Sortie FR)
Développement
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
582 votes




titre Histoire

Suite à des événements anormaux au centre de recherche secret de Black Mesa, l'armée américaine décide d'envoyer sur place un grand nombre de Marines pour y ramener le calme et venir en aide aux chercheurs. Ce sont cependant les ordres officiels que l'on a donnés à votre section, et vous découvrez rapidement que bien des choses ne vous ont pas été révélées. En effet, alors que vous survolez la base de Black Mesa, d'étranges OVNI passent au dessus de vous et provoque la chute de l'avion qui vous transportait. Seul survivant, vous ne disposez d'aucune radio pour joindre votre équipe. Il vous falloir trouvé rapidement une arme car il semble que vous n'êtes pas seuls.

Se basant sur les même événement que «Half-Life» premier du nom et se déroulant au même endroit, en même temps, «Half-Life - Opposing Force» vous offre la possibilité de revivre les événements de Black Mesa sous un autre angle. Vous n'incarnez plus ici Gordon Freeman mais Adrian Sheppard, un marine envoyé à Black Mesa pour le faire taire.


titre Historique

«Half-Life - Opposing Force» est le premier add-on officiel d’«Half-Life» (le jeu original est nécessaire pour fonctionner), mais aussi le premier jeu de Gearbox Software, plus connu pour sa saga «Brothers In Arms» ou encore «Borderlands». En raison de l'incroyable succès du jeu, l'extension est paru tout juste un an après sa sortie.

Avec l’arrivée massives de mods solo, il était nécessaire pour Valve de fournir une expérience de qualité qui s'élève clairement au dessus du lot. [«Half-Life - Opposing Force» témoigne en effet d’un souci du détail et parvient à offrir une expérience au moins aussi intense qu’«Half-Life», dans la continuité de ce qui a fait son succès. La grande intelligence des développeurs, en plus de révéler d’autres zones de Black Mesa, est de nous faire revisiter certains niveaux connus mais dans une configuration différente, avec les éléments que nous connaissons déjà. Une pratique qui, par ailleurs, perdurera avec Half-Life Decay et «Half-Life - Blue Shift» les années suivantes (toujours réalisés par Gearbox Software).


titre Influences

Les connaisseurs de «Half-Life» ne seront pas dépaysés par «Half Life - Opposing Force» . On conserve ainsi le moteur, le gameplay et le déroulement narratif déjà utilisé mais la partie introductive passe à la trappe. En effet, les marines arrivant un peu plus tard dans l’histoire, le joueur est directement propulsé dans l’action, qui se veut des plus brutales. Gearbox Software délaisse la partie exploration / survival-horror pour multiplier les affrontements avec de nouvelles créatures et de nouvelles armes, selon un rythme plutôt bien pensé. L’histoire se déroulant globalement durant le deuxième tiers du jeu original, le monde final de Xen étant assez peu abordé.

«Half-Life - Opposing Force»] apporte également son lot de réponses (et de questions) sur les évènements de l’opus original, qui apparaissait en premier lieu un peu simpliste. Black Mesa apparaît comme un complexe cohérent, dont les membres ont l'air d'en savoir plus que prévu (en témoigne certaines créatures déjà présentes avant même l'expérience de Freeman). Si le joueur incarne un Marine, il n’est pas pour autant déshumanisé. Il ne s’agira pas ici d’exterminer tous les témoins gênants de Black Mesa, mais bel et bien de survivre à à quelque chose pour lequel on n'a pas été préparé, toujours avec l’aide des survivants. On note aussi un humour plus prononcé que pour «Half-Life», avec la présence de marines aux répliques décalées ou d’un nouveau parcours d’obstacles, le tout en hommage à "Full Metal Jacket" et aux films d’actions des années 80. Les aficionados apprécieront.


titre Gameplay

Le gameplay reste dans la continuité de «Half Life» mais certains mécanismes développés dans cet opus sont améliorés, à commencer par le rythme. Le bébé de Valve avait installé un climat inquiétant avec des longues scènes d’attente où le joueur est plus ou moins passif ou uniquement sollicité dans des phases d’exploration. Moins mises en valeur, la discussion laisse place aux gros calibres. Ceux qui ont aimé les phases de shoot dans «Half-Life» vont être servis.

Après une courte introduction, on se retrouve assez vite confronté aux monstres, et on met rapidement la main sur diverses armes, plus nombreuses et variées. On découvre notamment une version plus puissante du pied de biche (la clef à molette), du colt (le Desert Eagle), de la mitrailleuse (le M16), ou encore du lance-mouche (arme électrique et lance-boule toxique des plus efficaces). Des armes « utilitaires » font leur apparition, avec le Barnacle (la bestiole collée au plafond qui vous attrapait à l’aide de sa longue langue) qui fait office de grappin ou encore le téléporteur qui vous permet de vous retrouver dans une zone sûre sur Xen, où sont présentes armes et munitions.

Plusieurs de nouveaux ennemis font leur apparition, ainsi que plusieurs boss. S’il s’agit essentiellement d’alternatives à des ennemis déjà existants, on apprécie la cohérence de leur intégration au sein du jeu. Les Marines, quant à eux, seront vos nouveaux alliés, en plus des scientifiques et des habituels gardes de sécurité. En plus de bénéficier d’une personnalité travaillée, les soldats disposent d’une arme et d’une compétence spécifique. Figure donc un médecin qui peut apporter des soins à vous et vos partenaires ou encore un ingénieur seul apte à ouvrir certaines portes blindées. On regrettera que ces passages en leur compagnie soit si courts, principalement en raison d’un changement de niveau via une échelle ou par l’usage d’un tram, qu’ils ne peuvent emprunter (un problème déjà rencontré dans le design des niveaux du jeu original).


titre Conclusion

«Half Life - Opposing Force» est assurément le meilleur des trois add-ons produits par Gearbox Software. Soigné, parfaitement rythmé, les développeurs ont tenu à offrir le meilleur d’H«Half-Life» dans un format condensé. Si le plaisir est intense, l'expérience est évidemment plus courte.

Par ailleurs la fin terriblement frustrante ne nous permet pas de véritablement comprendre tous les enjeux scénaristiques (comme toujours avec «Half-Life»), mais laisse la possibilité d’une suite dont on a toujours pas vu la couleur à ce jour. Half-Life 3 peut-être ?


titre Lancement du jeu

Le jeu fonctionne sous Windows 10 mais peut provoquer des erreurs sur certaines machines. Si vous rencontrez des problèmes, exécutez le jeu en mode compatibilité "Windows 98" avec un mode d'affichage limité à 65536 couleurs.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure