Terminator 2 - Judgment Day
Année
1991 (Sortie FR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
561 votes


titre Scénario

Voici au moins le quatrième jeu basé sur l'univers de Terminator à rejoindre ce site. Inutile de répéter le scénario, cette adaptation suit scrupuleusement le déroulement du film.


titre Présentation

Ocean a saccagé pas mal de licenses de film à gros budget, et Terminator 2 (pour rappel, LE blockbuster de 1991) en est probablement le meilleur exemple. Généralement, l'adapation prend la forme d'un jeu de plates-formes, mais Schwarzy y avait déjà eu droit avec «Total Recall». C'est donc un ensemble de séquences aux gameplays distincts qui a été retenu, un choix casse-gueule comme le prouvent les calamiteux «Back to the Future II» et «Back to the Future III», puisque la plupart du temps, les séquences en question sont peu approfondies. Pour voir la fin du jeu, il faudra passer successivement par:

- Un combat à mains nues contre le T-1000. Vous n'avez que deux coups à votre disposition, plus quelques cartouches dans votre arme. Les animations sont peu réalistes, pour ne pas dire grotesques, mais elles ont le mérite d'être bien décomposées. Cette séquence comporte un bug très pratique : si vous gardez le doigt sur le bouton de tir ou la barre d'espace dès le début du chargement, vous tirez sans laisser le temps au T-1000 de dégainer et vous remportez le combat alors qu'il n'a perdu que la moitié de son énergie.
- Une course-poursuite entre le camion conduit par le T-1000 et le T-800 avec John sur une moto. Ca ressemble à «Paperboy» vu de haut, et sans les journaux : il faut esquiver les obstacles qui vous ralentissent et vous font perdre de l'énergie (le T-800 est une machine assez fragile), utiliser les carcasses de voitures comme tremplin et ne pas se faire percuter par le camion (dans ce cas, c'est John qui morfle, et il n'a que trois points d'énergie). Ce n'est pas évident, et c'est sûrement la séquence la moins ennuyeuse du jeu.
- Un puzzle. Bah oui, on pense pouvoir revivre la guerre entre humains et machines et affronter un androïde semi-liquide, et on se retrouve à jouer au puzzle. Il faut déplacer des cases deux par deux pour reproduire l'image des circuits du poignet du T-1000.
- Un autre combat avec le T-1000, dans l'hôpital psychiatrique cette fois. Aucun changement sinon, et le bug du chargement est toujours présent.
- Un taquin, comme dans «Back to the Future II». Décidément, ce casse-tête est un bouche-trou parfait pour programmeurs sans inspiration. Il faut reconstituer l'oeil du T-800.
- Une séquence de tir au poulet: on se balade le long d'un mur en briques rouges, et il faut abattre neutraliser 12 policiers pour passer à la suite. Alors oui, dans le film cette séquence se passe du haut du bâtiment de Cyberdyne, face à une bonne dizaine de voitures de polices (minimum), mais le programmeur a dû se dire qu'un mur de briques rouges, c'est aussi joli et beaucoup plus rapide à dessiner, et que les joueurs n'y verront que du feu. Raté. En plus, contrairement à la version Amiga, il n'y a pas ici de scrolling ni de petits détails sur le mur (comme le panneau Cyberdyne au départ).
- Une autre course-poursuite, entre l'hélicoptère du T-1000 et la fourgonnette de police. Pas de tremplin, il faut éviter les autres voitures (qui explosent à votre contact, la fourgonnette a un sacré blindage avant) et s'approcher de l'hélicoptère pour le canarder à plusieurs reprises. Le scrolling et les déplacements sont bien moins souples que sur Amiga.
- Un dernier combat dans la fonderie, exactement comme les deux précédents (le T-1000 semble avoir plus de munitions). Sur Amiga, le sprite du T-800 est aussi amoché que dans le film. Sur PC, c'est le même que les combats précédents.

En trichant, le jeu se boucle en sept minutes chrono, ce qui donne une idée de la profondeur de chacune des séquences. Et la version PC semble plus bâclée que les autres, l'image du squelette du T-800 dans l'intro a disparu et les digitalisations sonores ont été remplacées par des bruitages assez médiocres. A essayer par curiosité, mais on faisait beaucoup mieux en 1991.


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier RUN.BAT (cela active le son AdLib).



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure