Capitalism
Année
1995 (Sortie FR)
Genre
Développement
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.74
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
740 votes


A la tête d'une grande société, un personnage fantastique qui vient de faire péter la banque avec des ours en peluche. Une extra-multi-nationale s'apprête à mettre en application les plus judicieux fondements que son dirigeant a retenu de ses vieux cours d'économie [flashback très désagréable pour le Maxou]. Non, cette fois ce ne sera pas le travail titanesque d'un sympathique maire qui affronte vents et marées pour conserver ses parcs et zones résidentielles, mais celui d'un PDG plein aux as qui va défendre sa notoriété à coups de camescopes et de camemberts.

titre $_$

«Capitalism» est un jeu de gestion qui fait la part belle au consommateur, mais surtout à celui qui manipule la consommation avec toutes ces ficelles au goût de fric. Sur une carte générée aléatoirement, le jeu propose soit de créer son empire de la consommation, soit de participer à des scénarios prédéfinis dans le cruel monde du consommateur.

Paru en 1995 sur DOS, et un peu plus tard sur Macintosh, le principe se calque un peu sur celui de «Sim City» : dans des villes plus ou moins grandes il va falloir faire en sorte de faire du profit - coûte que coûte. Pour se faire, il faudra créer sa société, et implanter ses constructions au sein de la carte vue de dessus. Le plus basique consiste à construire de grands centres commerciaux, dans lesquels il faudra importer sa marchandise via les différents ports de livraison… puis vendre ces articles à la population. Mais aussi, on pourra construire des usines pour concevoir ses propres marchandises à partir de matières premières, ainsi que participer à diverses objectifs de recherches pour améliorer les différentes marchandises vendues.

Mais comme dans toute bonne simulation de gestion, la partie se joue rarement seul. Car la part de marché s'arrache entre toutes les multi-nationales qui seront présentes sur le terrain. Et il va falloir se démener pour que les bénéfices aillent dans votre poche et pas celles des autres. Pour se remplir le porte-monnaie, il sera nécessaire de développer ses activités, mais aussi surveiller le fonctionnement de ses boutiques. Bien sûr, on pourra influer sur les différents prix en écoutant la demande de la population acheteuse. Les acheteurs sont attirés par 3 choses : la marque, le prix, et la qualité. Selon l'un des trois critères, on pourra choisir la façon de vendre la marchandise. Et les coups bas sont permis parmi la concurrence : casser les prix pourra être un véritable atout… mais pas toujours. Si la marque possède une grande notoriété par exemple, les clients ne seront pas trop fixés sur le prix : à vous les pépètes ! Ceci n'est qu'un simple aperçu : sans rentrer dans le détail, le jeu propose une gestion très poussée, avec des chiffres, graphiques, et diverses actions à effectuer de partout.

La réalisation de «Capitalism» reste plutôt sobre, mais efficace. L'écran est composé de plein de petits menus qui permettent de procéder à tous les réglages nécessaires à la bonne ou mauvaise gestion de son empire. Les différentes cartes, bien que petites, sont très lisibles et peu complexes. Cette simplicité est d'ailleurs bienvenue, car le titre propose une quantité de choses à faire qui pourra rapidement perdre le joueur. Mention spéciale au tutoriel très détaillé, et réussi, qui permet de se familiariser tout doucement avec la mécanique du jeu : bon, si on a un peu l'impression de suivre un cours d'économie, il a le mérite d'être très clair avec ses fenêtres de dialogues parlées, et son action participative.
Finalement, on regrettera deux choses : la musique variée, mais bien midiifiée (qui a dit "humidifié" ?), et insupportable dans ce genre de soft (qu'on coupera donc sans scrupules), et les images basées sur des photos qui ont quand même vachement mal vieilli (genre très 80's).

Parler de tout ce qui fait et qu'on fait dans «Capitalism» serait une hérésie tant les fonctionnalités du soft sont complètes. Donné comme la simulation la plus complète et réaliste de sa génération, les développeurs ont misé gros sur ce jeu. D'un premier abord un peu rebutant pour ceux qui ont séché leurs passionnants cours sur Karl Marx, et peut-être les autres, «Capitalism» se révêle très rapidement d'une richesse incroyable. On s'amuse réellement à bâtir et faire prospérer sa société, et le pire c'est qu'on y revient.

Au final, on pourrait presque comparer «Sim City» à «Capitalism» sur la mécanique générale très similaire, mais ce dernier propose une expérience très différente à la gestion d'une ville. Déjà parce qu'on devra gérer sa société sur plusieurs villes en même temps. Mais aussi parce que de véritables rouages s'imbriquent peu à peu durant la partie, avec une vraie envie de remplir les divers objectifs en évaluant constamment la situation. En plus on s'éclate à voir couler les autres et observer son compte bancaire qui grimpe grimpe grimpe à vitesse grand V : mwahahah ! Un peu vieillot dans sa conception, mais finalement c'est bien dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe…

titre Aide à l'installation

Pour jouer à «Capitalism», il vous sera nécessaire de procéder à l'installation du jeu sous DOSBox et depuis le CD ou l'image disque du jeu.

Suivez les instructions par défaut d'installation : il vous sera demandé de choisir vos différentes cartes son manuellement (Sounblaster, et Roland par exemple) car l'autodétection ne fonctionne pas.

Une fois tout validé, le programme risque de vous indiquer dans une fenêtre rouge :

«Config.sys may need updating»
Either Config.sys was not found, or has FILES= set to a lower value than needed by this application. Do you want this installation to attempt to change Config.sys to correct this problem?
Yes No


Répondez "No" pour éviter toute mauvaise manipulation : ceci n'a pas d'influence sur le fonctionnement du jeu sous DOSBox.

Pour lancer la démo, exécutez le fichier CAPDEMO.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure