M1 Tank Platoon
Année
1989 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
631 votes


titre Présentation

Le M1 Abrams, c'est du lourd, et je ne dis pas cela uniquement parce qu'il pèse plus de 60 tonnes ! Ce char d'assaut américain mis en service en 1980 (et décliné ensuite en M1A1 et M1A2) s'est rendu célèbre lors de la première guerre du Golfe et s'est bien vendu depuis. Son équipement est costaud : un canon M256A1 120 mm, 3 mitraillettes, plusieurs instruments de visée de haute précision... Il a toutefois un défaut : il picole beaucoup ! Son moteur est moins bruyant et plus léger et rapide qu'un diesel, mais il consomme nettement plus de carburant, ce qui nécessite un plus gros réservoir, sans parler des soucis de ravitaillement en plein conflt. Voilà pour les présentations.

Ce gros joujou a évidemment été LA star des simulateurs de tanks sur micro, dont «M1 Tank Platoon» est sans nul doute la référence. Microprose s'était déjà illustré avec les simulateurs d'aviation («F-15 Strike Eagle»), d'hélicoptères («Gunship») et de sous-marins («Silent Service»), «M1 Tank Platoon» vient compléter cette série. Dès l'ouverture de la boîte, on savait que ça n'allait pas plaisanter : un manuel de 200 pages, un cache pour clavier (très pratique, car presque toutes les touches sont mises à contribution)... Les missions de prise en main détaillées dans le manuel ne seront pas de trop ! Tout d'abord, on ne conduit pas un tank aussi facilement qu'une Ferrari dans «Test Drive II». Sachez qu'il faut 4 personnes pour piloter ce monstre, et autant de vues dans le jeu (hors vues extérieures). Par ordre de rang croissant, ce sont :
- Le chargeur ("loader") : c'est lui qui arme le canon et les mitraillettes. Rassurez-vous, vous n'aurez pas à prendre son rôle.
- Le pilote ("driver") : comme son nom l'indique, il manoeuvre le char. Son point de vue est très bas et l'empêche de bien distinguer le relief.
- Le canonnier ("gunner") : c'est lui qui est en charge du canon (rotation et tir). Il a plein d'instruments de visée pour lui tout seul et un hublot réduit mais zoomé.
- Le chef de char ("tank commander") : en tant que chef, c'est lui seul qui peut jouer avec la mitraillette rotative, et il a 2 postes. A l'intérieur du tank, il est en sécurité et voit une partie de la console du canonnier. En sortant de l'écoutille, il a une bonne vision du relief, et grâce à ses jumelles, il peut balayer une grande partie du terrain avec la meilleure portée (x7). Inconvénient majeur de ce poste : on y est TRES vulnérable !

Jongler entre 4 postes, c'est déjà complexe, mais ce n'est pas tout. Dans «M1 Tank Platoon», il y a "Platoon", qui signifie "peloton", et c'est là la qualité marquante du soft : on y dirige 4 tanks simultanément. Vous pouvez pour cela donner des ordres par radio (avancer doucement, arrêter, tourner, tirer, surveiller, se déplacer suivant telle formation...). Si vous donnez ces ordres depuis la carte, il s'appliquent aux 4 tanks. Si vous le faites au poste d'un des tanks, il s'appliquent aux autres pilotes du tank, et vous gardez la main sur le poste que vous occupez. Libre à vous de diriger votre convoi "globalement" depuis la carte comme un wargame, de piloter un tank bien précis tout en commandant les autres, ou de passer de l'un à l'autre. Le nombre de tactiques possible est d'autant plus grand que les missions sont nombreuses, de jour comme de nuit, avec des ennemis au sol ou en l'air (vous pouvez demander du renfort aérien à tout moment)... A noter que les soldats de votre peloton peuvent être tués individuellement, recevoir des médailles pour leurs performances, vous pouvez changer leurs affectation comme vous el souhaitez, et que si vous vous débrouillez bien, vous pourrez leur faire effectuer jusqu'à 99 missions, ce qui n'est pas évident, et encore moins avec un bon score !

La réalisation de «M1 Tank Platoon» montre son âge, même si elle exigeait un PC musclé à sa sortie pour en profiter (286 en EGA, rien que ça !). Les graphismes n'exploitent pas les 256 couleurs du mode VGA, le sol est d'un vert uniforme qui ne permet pas de bien distinguer les collines (cruciales pour attaquer un ennemi en douce en laissant juste son canon dépasser du sommet). Les véhicules et bâtiments en 3D surfaces pleines sont plutôt mignons, et les tableaux de bord très fidèles à la réalité. L'intérêt de «M1 Tank Platoon» réside néanmoins dans sa richesse et sa complexité, déjà remarquables à sa sortie, bien qu'il faille s'entraîner avant d'en profiter pleinement.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier TANK.COM.
En mode "campaign", on vous demande d'identifier un tank. Pour cela, il faut se référer au chapitre 4 du manuel.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure