Urban Chaos
Titre provisoire
City of the Fallen
Année
1999 (Sortie EUR)
Genre
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
835 votes


À Union City, tout n’est pas rose : la ville sombre est assiégée par le crime organisé. Heureusement, il existe certaines héroïnes qui sont allées à l’école Croft. Et malgré une situation qui semble alors sans issue, il se pourrait bien que cela fasse changer le cours des choses.

titre Tomb Driver

«Urban Chaos», un titre édité à la fois sur PC et sur consoles (PS1 notamment), vous met principalement aux manettes de Stern, fille de flic et bleusaille de sont état. Union City, fin 1999, voit sa tranquillité malmenée. La violence se fait grandissante, et sous couvert d’apocalypse : qu’y a-t-il donc sous le vernis ? Il faudra que Stern, donc le joueur, fasse le gros ménage, et rétablisse enfin la paix qui régnait auparavant. Malgré une efficacité avérée, voici donc un scénario somme toute très classique.

«Urban Chaos» se présente sous la forme d’un jeu d’action-aventure. Le déroulement est découpé en missions que le joueur devra remplir petit à petit pour débloquer la suite des événements. Il est donc tout indiqué de se familiariser avec les mouvements de Stern : grâce à un rapide tutoriel chronométré, on se rendra vite compte que Stern peut courir, tourner, sauter, s’accrocher à des cables, grimper des échelles, monter sur des caisses, conduire des voitures, courir, rouler-bouler, et mettre des patates. Malheureusement, on dénombre peu de combinaisons de coups : le côté beat’em’up du jeu, dynamique, va s’avérer vite répétitif.
Au fil des missions, il sera nécessaire d’explorer la vaste zone que constitue Union City, et donc se repérer le plus possible grâce à son radar. Parfois, il faudra dégoter des interlocuteurs qui donneront de précieuses informations afin de progresser dans le jeu. «Urban Chaos» fait dans l’exploration, la baston, et même un peu dans l’infiltration : un bon programme en perspective. D’autant que les interactions avec son environnement sont assez poussées : on peut détruire ce qui se situe sur son chemin, emprunter des véhicules, parler à tout le monde, arrêter des délinquants et des prostitués, écraser des piétons, et même se faire écraser : chouette.

Côté écrin, nous sommes fasse à une jolie 3D, même si l’ensemble fut élevé à la sauce parpaing. Malgré ce côté très carré, le «Urban Chaos» est doté de couleurs qui apportent une atmosphère particulière. L’animation reste globalement fluide. L’ensemble des décors et personnages divers, bien qu’un peu répétitif, est plutôt bien modélisé.
Nous aurons droit aux voix françaises, pour se mettre encore plus dans l’ambiance. Les musiques qui se déclenchent ne valent, en revanche, pas tripette aux côtés des bruitages bien plus claquants.
On ajoutera une maniabilité un peu trop raide, que ce soit à pied ou en voiture. Il en résulte une désagréable sensation frustrante qu’on ne peut jamais rien tirer de précis des actions que nous entreprenons, mais avec un petit temps d’adaptation tout rentre dans l’ordre.

Au final, «Urban Chaos» est un jeu dans lequel le joueur va bien s’amuser : les missions sont nombreuses et variées. Si les personnages n’ont pas systématiquement un petit truc attachant, «Urban Chaos» apparaît comme un bon défouloir dans lequel l’exploration ne manque pas. De plus, les zones d’action sont particulièrement vastes, ce qui permettra au joueur de ressentir une grande liberté dans l’univers du titre : une atmosphère plutôt sombre, dans laquelle gravitent les forces de l’ordre et la délinquance grandissante ; rien de bien original en soi, mais le jeu conserve une grande efficacité grâce à un rythme assez soutenu. «Urban Chaos» n’est pas exempt de défaut : son aspect très carré, sa maniabilité un peu trop raide, une histoire particulièrement banale, et une âme qui peine à se montrer. Mais il reste un titre assez agréable à la longue, avec une ambiance particulière. Un titre finalement intéressant, que beaucoup d’adeptes du genre pourrait apprécier.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure