The Neverhood
Année
Développement
Systèmes
systeme systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
599 votes


titre L'Histoire

Pour une fois, nous n'allons pas vous raconter l'histoire du jeu. En effet, le faire serait vous enlever le plaisir de la découverte, et nous ne voulons pas que vous nous en teniez rigueur.

Tout ce que vous devez savoir, c'est que vous êtes Klaymen, un drôle de bonhomme longiligne, qui se réveille dans une pièce fermée. Il va vous falloir d'abord sortir de la pièce, puis du bâtiment, pour ensuite vous lancer dans l'exploration du monde environnant. Et par la même occasion redécouvrir son histoire. Mais cela ne se fera pas en deux coups de cuillère à pot : vous devrez en passer par la recherche de mystérieux boîtiers qui doivent bien avoir une utilité. A condition de trouver où vous en servir...

titre Le Jeu

Vous le découvrirez si vous ne le savez pas déjà, mais «The Neverhood» est un point'n'click à l'ancienne. Son utilisation n'est pas ardue, c'est le propre du genre, et vous en maîtriserez rapidement les contrôles. On pointe, on clique... Voila, vous savez maîtriser le jeu.

Une de ses caractéristiques est le mode de vue à la première personne pour aller d'un lieu à l'autre, un peu à la façon de «Myst» (bien qu'ici les transitions sont animées, et pas un simple passage d'une diapositive à l'autre). Mais cela n'est pas gênant, le monde environnant n'étant pas bien grand. On en a vite fait le tour (sauf à un endroit, si vous voulez compléter votre culture historique du monde), mais l'univers est attachant, plein de couleurs et joliment représenté.

Ce qui nous amène au gros point qui fait de «The Neverhood» un jeu unique (ou presque) : son apparence. Comme on le disait plus haut, c'est un joli univers, coloré et gai (malgré tout plein de vide mais on en revient alors à l'histoire dont on ne dira rien). Et l'aspect est par moment un peu enfantin, mais c'est bien normal : tout a été réalisé en pâte à modeler. Un peu comme Mio et Mao, les deux petits chats rouge et blanc que l'on voyait à la télévision dans les années 70. Un choix artistique peu banal, c'est certain, et dont on ne peut qu'encore admirer la réalisation, dix-sept ans plus tard. Cela donne un cachet bien particulier au jeu, et fait regretter qu'il n'y ait pas eu plus de productions de cet acabit.

Mais bien évidemment, le côté un peu "fou" de «The Neverhood» peut s'expliquer par ses créateurs. Un studio dans lequel on retrouve Doug TegNapel, l'esprit qui a donné au monde son ver de terre le plus célèbre, «Earthworm Jim»... Pas de surprise alors de découvrir ici un jeu dans lequel l'humour est omniprésent, avec ses séquences qui n'auraient pas déparées dans un film d'Harold Lloyd ou de Charlie Chaplin. Oui la comparaison est osée, mais «The Neverhood» fait encore rire des lustres après sa sortie, ce qui est la marque d'un grand jeu.

titre Divers

Il est à noter que «The Neverhood» a été le premier jeu d'une trilogie. Les épisodes suivants ne sont sortis que sur Playstation, celle qu'aujourd'hui on nomme PS1. «Skullmonkeys» est sorti en 1998, et «Klaymen Gun Hockey» en 1999. Ce ne sont cependant pas des jeux d'aventure, mais il s'agit d'un jeu de plateformes pour le premier, et d'une sorte de air hockey pour le second (uniquement sorti au Japon d'ailleurs).

titre Technique

Le jeu tourne sur Win 95 et suivants. Il a été testé sans problèmes sur Windows 7 version 64bits.

Pour lancer la démo, exécutez le jeu en mode compatibilité Windows 98, limité à 256 couleurs.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure