Jack Nicklaus 6 : Golden Bear Challenge
Année
1999 (Sortie US)
Genre
Développement
Edition
Distribution (Espagne)
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
526 votes


titre Présentation

Pas facile de trouver quelque chose à dire sur une série sportive qui en est à son sixième épisode (et encore, c'est pire pour le foot !). Le principal changement concernant «Jack Nicklaus 6», c'est l'éditeur. Suite à la liquidation d'Accolade, c'est Activision qui a hérité de la licence (ironie du sort, Accolade avait été fondé par des anciens d'Activision !). Heureusement, Michael Franco, le designer des quatrième et cinquième volets, a été reconduit à son poste, ainsi que quelques graphistes et concepteurs. La qualité de la série n'en a donc pas souffert. «Jack Nicklaus 6» nous propose six parcours, tous conçus par Jack Nicklaus lui-même :

- Cochise (Scottsdale, AZ), à l'est de l'Arizona (restez éloigné des cactus !)
- Sherwood Country Club (Thousand Oaks, CA), très boisé
- Shoal Creek (AL)
- Muirfield (Dublin, OH), qui figurait déjà dans «Jack Nicklaus 4»
- Nicklaus North (Whistler, Canada)
- Montecastillo (Jerez de la Frontera, Espagne)

Pour le reste, on retrouve toutes les améliorations apportées par les deux volets précédents. Les golfeurs sont réalisés en 3D. Vous pouvez le vôtre de toute pièce, en sélectionnant son apparence parmi les six disponibles, et même en choisissant s'il est gaucher ou droitier ! Du temps des golfeurs en 2D, cela aurait nécessité de redessiner toutes ses positions. Grâce à la 3D, c'est enfin possible, et cela remet en cause les réflexes acquis lors des parties habituelles. Pour l'anecdote, il existe des associations de golfeurs gauchers. Parmi les plus connus, Phil Mickelson a remporté pas moins de 42 victoires en tournoi PGA; il joue au golf dans une position de gaucher alors qu'il est en réalité droitier ! Mais revenons à «Jack Nicklaus 6». Une autre fonctionnalité sympathique, apparue dans épisode précédent, est la possibilité de choisir son sytème de swing : traditionnel à deux clics, à trois clics, ou avec un mouvement de la souris pour remplir et vider la jauge. Une fois qu'on en maîtrise un sur le bout des doigts, on peut toujours en essayer un autre. De plus, il est maintenant possible de régler la vitesse de remplissage de la jauge, afin d'augmenter ou baisser la difficulté du jeu. Lors de la partie, tous les éléments visibles (plan, jauge, informations sur le trou) peuvent être déplacés ou cachés. On ne va pas trop s'attarder sur les graphismes : ils sont somptueux, tout comme l'ambiance sonore. On voit même les reflets du décor à la surface de l'eau, c'est dire le niveau de détail ! Dix caméras permettent de visionner la partie sous tous les angles. Bien évidemment, il est possible de jouer en réseau. Enfin, cerise sur le gâteau, mais là c'est loin d'être une nouveauté dans la série : l'éditeur de parcours, très puissant (c'est celui qu'utilisent les concepteurs du jeu). Bref, «Jack Nicklaus 6» fait honneur à la série, les golfeurs en chambre devraient se régaler.


titre Lancement

«Jack Nicklaus 6 : Golden Bear Challenge» fonctionne sans problème sous VirtualPC + Windows 98, ainsi que sous Windows XP.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure