Ferrari Formula One
Année
1989 (Sortie FR)
Genre
Développement
Conversion (PC)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.74
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
470 votes


titre Présentation

En 1988, il était plus que temps que les courses de Formule 1 fassent leur apparition sur micros 16 bits. Et c'est Electronic Arts qui s'y est collé, après un «Earl Weaver Baseball» acclamé comme il se doit. «Ferrari Formula One» se présente d'emblée comme un des jeux de course les plus complets qui soient, puisqu'il permet de prendre part à une saison entière de Formule 1, en respectant scrupuleusement le calendrier des courses, sur 16 circuits au total. Entre deux courses, il faudra passer du temps à affiner les réglages de son bolide : optimiser son aérodynamique en la passant à la soufflerie et en testant différents angles d'aileron, modifier son moteur et le modèle des pneus...

Puis vient la course proprement dite. Là, le réalisme laisse à désirer. Il est possible de dévier un instant du tracé, mais le programme remet rapidement la voiture au centre de la route. Le pilotage à la souris est très sensible, on a vite fait de partir dans le décor ou de s'arrêter par erreur au stand. Un autre point énervant est la vue qui anticipe les virages. Si vous tournez vers la gauche, la vue dévie elle aussi vers la gauche (le tableau de bord au premier plan se déplace vers la droite), apparemment dans le but d'aider à mieux voir la suite du parcours et les éventuels rivaux à proximité. Dans la pratique, c'est une fausse bonne idée: quand on essaye d'ajuster sa trajectoire par à-coups, la vue zigzague beaucoup, et cela ne fait que compliquer la négociation des gros virages. Un plan dans un coin serait bien plus utile pour se préparer à tourner. Au final, le pilotage est assez frustrant, et on se demande si tous les réglages proposés ont vraiment une influence sur la conduite.

«Ferrari Formula One» a une réalisation honnête: de bons graphismes EGA, mais aucune prise en compte des cartes-sons (c'était encore rare en 1989). Il est dommage que la course, qui est censée être la partie la plus amusante du jeu, ne comble pas toutes les attentes. «Grand Prix Circuit», bien moins riche, sera plus plaisant à jouer, et «Indianapolis 500» bien plus puissant.


titre Lancement sous DOSBox

Exécuetz le fichier FF1.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure