Chewy Esc from F5
Année
1996 (Sortie FR)
Edition
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
499 votes


titre Présentation

«Chewy» est un point and click dans la pure tradition des jeux LucasArts. Dans la cinématique qui précéde le début du jeu (et qu'il faut sélectionner sur l'écran principal du soft), les rouages de l'aventure se mettent en place. Le scénario est assez mince, j'en conviens, mais il est un prétexte à cette aventure de Chewy, que vous allez vivre dans ce jeu à la troisième personne.
La galaxie est sous l'emprise des Borks, un peuple de créatures visqueuses et verdâtres, avec des dents saillantes. Chewy et son ami Clint, deux Aliens roses, sont venus défier la puissance de l'Empire Bork pour leur voler le Glump (une substance qui leur procure la puissance). Alors que la mission est proche d'avoir réussi, que le Glump est au fond des cales de l'aéronef de Clint, le navire-amiral des Borks fait feu sur les deux vaisseaux. Clint réussit à s'enfuir, mais est aspiré par un trou de ver qui l'amène à s'écraser sur une planète hostile à l'autre bout de l'univers: la Terre! Et en pleine forêt amazonienne.
Chewy est capturé par les Borks, et jeté dans une cellule sur F5, la planète des Borks.
Vous allez incarner Chewy. Votre but: sortir de la cellule, vous enfuir à travers les dédales de couloirs, retrouver votre vaisseau, et trouver les coordonnées de la planète où a atterri Clint. Puis voyager par le trou de ver, et retrouver votre ami, dans un environnement hostile et primitif composé d'humains. Attention: l'arrivée sur la terre correspond à environ 30% du jeu et vous ne serez pas au bout de vos peines pour retrouver votre ami, et pour empêcher l'invasion de cette planète par les Borks aux dents longues. Heureusement, sur Terre, vous pourrez compter sur deux autochtones pour aller au bout de votre quête.


titre Gameplay

Le jeu n'est pas très difficile à prendre en main. Le clic droit vous permet d'ouvrir un inventaire, où les objets peuvent être combinés ensemble, ou sélectionnés pour être utilisés. Le pied, c'est le choix de se déplacer. La main incarne l'utilisation de l'objet, et la bouche permet d'ouvrir une discussion avec un autre personnage. Vous pouvez aussi atteindre le répertoire de sauvegarde des parties, à partir de cet inventaire. Il y a aussi des raccourcis clavier, accessibles de F1 à F6, et qui suivent l'ordre de l'inventaire.
Les puzzles ne sont pas très difficiles, mais comme le jeu est en langue anglaise, il vous faudra une oreille attentive pour comprendre les grandes lignes.
N'attendez pas systématiquement des énigmes logiques. Vous allez récupérer un mammifère qui fait des pets verdâtres, et vous allez l'utiliser pour gazer vos ennemis et pénétrer dans une zone surveillée. Ou encore, vous allez emprunter un passage secret qui ne se dévoilera qu'après que votre interlocuteur ait évoqué ce passage. Epuisez tous les items des dialogues, et n'hésitez pas à essayer tous les objets avec les zones d'interaction. Dans la conception, on a vraiment l'impression de jouer aux jeux de LucasArts ou bien à Simon le Sorcier.
Et pour guider vos premiers pas, je vous ai préparé un petit "premiers pas dans l'aventure", sous ce descriptif.


titre Carsten Wieland signe un petit bijou

«Chewy» a fait l'objet de deux versions, entre 1995 et 1997. La première, qui fonctionne exclusivement sous Dos, a été diffusée en Allemagne, et dans les contrées germanophones, de la Suisse au Danemark.
Carsten Wieland, dessinateur de comics, avait débuté dans le média du jeu vidéo depuis 1992-1993. Il a notamment fait une percée remarquée avec «Hurra Deutschland», un jeu de simulation de campagne électorale. En d'autres termes, vous incarnez Paul, un néophyte qui doit convaincre les électeurs de voter pour son parti, et au final, vous devez remporter les élections en mettant Helmut Kohl le nez dans le gazon.
Avec «Hollywood Pictures», Carsten innove encore, avec un jeu de simulation où vous devez gagner suffisamment d'argent avec l'exploitation de vos salles de cinéma pour vous lancer dans la réalisation d'un film. Une sorte de «Theme Hospital» transposé dans le milieu d'Hollywood, avec une pointe de «Faire un film avec Steven Spielberg».
La véritable consécration arrive avec «Chewy». Carsten coiffe plusieurs casquettes, entre graphismes, dialogues et même musique. Avec lui, ce sont une vingtaine de collaborateurs qui officient pour ce jeu à gros budget, dont Helmut Theuerkauf et Alexander Diessner à la programmation.
Avec ce succès international, Carsten se trouve libéré et peut se lancer dans les jeux à connotation érotique. Il faut dire que Carsten a un faible pour les femmes aux formes galbées, qu'il dessine à la perfection. Il en fait même une marque de fabrique avec la trilogie de Lula, dont le premier volume est disponible sur Abandonware France: «Lula: The Sexy Empire». Entre temps, il y a eu «Bazooka Sue» qui met en scène une héroïne mi-femme mi-truie.
Carsten a donc réussi à se hisser au niveau de la reconnaissance internationale et à une liberté de créativité grâce au succès de «Chewy». Dommage qu'une traduction française n'ait pas élargi sa reconnaissance, car c'est un jeu qui demande à être reconnu. Outre les talents mis à contribution pour la réalisation de ce soft, deux studios ont été mobilisés: tmp pour les dialogues, et Telster Studios pour les musiques, ainsi que le tube du jeu (traduit en anglais): Boo Boo Ba Baby.


titre Conclusion

Si vous adorez les Point and Click "old school", si vous avez des frissons de nostalgie à l'évocation de «Simon le Sorcier» et «Day of the Tentacle», «Chewy» est fait pour vous! Une explosion de couleurs flashy, des rencontres avec des personnages déjantés, un humour décalé qui manie le second degré avec l'ironie, les références à la culture populaire et geek des années 90, c'est un pur enchantement.
Pour ma part, j'ai eu du mal avec les dialogues (en anglais, sous-titrés pour les puzzles de dialogue, mais pas pendant les cinématiques), et j'ai été peu sensible à l'humour (des gags en allemand traduits en anglais et pas traduits en français, ça demande un bon niveau de compréhension^^).
Cela dit, le jeu demande une vingtaine d'heures de persévérance à un familier des jeux d'aventure doté d'un niveau très moyen en langue étrangère. Les décors sont agréables, les musiques sont bien choisies, le jeu est intéressant. Par contre, si l'ambition de Blue Byte (qui pouvait traduire certains de ses jeux en 10, 12 ou 13 langues) était de rivaliser avec LucasArts, la diffusion de «Chewy» au seul monde anglophone et en MittelEuropa a probablement compromis son projet. LucasArts a diffusé ses jeux partout dans le monde. Pas Blue Byte.
Quant à vous, amis d'Abandonware France, essayez-le, il est inédit dans notre contrée.



titre Premiers pas dans l'aventure

Après la cinématique d'introduction, vous vous retrouvez dans une cellule en compagnie d'un squelette peu engageant. La porte est gardée par un tuyau métallique doté d'un oeil, qui vous empêche d'approcher de la sortie. Vous allez vite apprendre à vous servir de votre inventaire, accessible par le clic droit de votre souris. Quatre objets sont à récupérer (bien sélectionner la main avant de cliquer sur l'objet à ramasser):
-Le livre (notebook)
-L'oreiller (pillow)
-La boue verte (slime)
-Le monocle (monnocle).
Dans votre inventaire utilisez le monocle sur le livre pour découvrir comment se débarrasser du tuyau qui vous tient sous bonne garde: La boue doit être utilisée sur l'oeil et l'oreiller sur le tuyau, ce qui permet de se débarrasser du gardien-robot. Une cinématique vous montre comment vous sortez de la cellule, et vous vous retrouvez de l'autre côté du couloir ensuite. Il va falloir trouver le moyen d'utiliser un passe et visiter toutes les pièces du vaisseau, afin de vous échapper de F5. Bon jeu!

titre Lancement

Le jeu a été testé sous virtual PC avec win 98, et est également prévu pour fonctionner sous Dos (donc avec Dosbox ou sous D-Fend). Aucun bug constaté.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure