L'Empereur
Année
1992 (Sortie FR)
Développement
Edition
Distribution (France)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
96 votes


titre La toile de fond

L'Empereur... pour un français, il n'est guère difficile de deviner de qui il s'agit. Dans les années 80-90, de nombreux concepteurs jouèrent la facilité en fabriquant des jeux de guerre (wargames) soit à propos de la seconde guerre mondiale soit au sujet de l'Empire.

La plupart des titres ont été construits par des européens pour des européens avec souvent de fortes similarités. Le tableau général était souvent le même : on jouait Napoléon ou ses ennemis. On triomphait à Austerlitz ; on essayait d'éviter la débâcle à Waterloo.

En 1991, toutefois, une société japonaise, KOEI se lançait un défi incroyable : rendre compte de la complexité de l'histoire européenne en adoptant des partis pris différents.

Le premier est que l'on ne jouera que du côté français. Nous serons Napoléon ou rien. Il nous sera permis d'incarner le général Bonaparte, le premier consul ou l'Empereur au début de sa gloire (4 missions au total). Le but est simple : tirer le meilleur de son empire et si besoin (et besoin il y aura) écraser ses ennemis.

titre Le type de jeu et ses spécificités

Le second parti pris est le type de jeu. Combien de joueurs auraient voulu, après leur victoire sur le champ de bataille, poursuivre leur aventure. Hélas, les jeux se terminaient inévitablement sur une scène de fin pas toujours satisfaisante. Ici, c'est la perspective inverse qui est retenue. Le jeu est de type stratégie au tour par tour. Les spécificités techniques des PC de l'époque ne permettaient sans doute pas une stratégie en continu comme dans Heart of Iron par exemple.

Le jeu se joue sur une carte principale, celle de l'Europe, à partir de laquelle tout se décidera. Il est impossible de se lancer dans une guerre mondiale en attaquant par exemple à partir de la Louisiane les colonies anglaises. Il sera aussi impossible de solliciter des alliés lointains dans vos expéditions guerrières.

titre « Si vis pacem, para bellum »

L'empereur vous laisse la possibilité d'effectuer un nombre d'actions limitées avant de devoir passer son tour. Typiquement, il n'est pas possible d'avancer sans se préoccuper du soutien logistique... Pour citer De Gaulle, « l'intendance suivra »... ou pas. A vous de déterminer les priorités avant toute attaque mais il sera impossible de foncer tête baissée. Car l'attaque c'est le passage obligé du jeu. Nous ne sommes pas dans une simulation économique ou un jeu de géopolitique du type «Shadow President». Ici c'est la guerre !

A l'arrière du front, vous aurez à prendre des décisions comme la distribution de vivres aux villes que vous contrôlez, l'achat de chevaux... La formation des recrues prend du temps et n'a lieu qu'une fois par an. Il n'est pas possible d'anticiper la conscription de l'année suivante (comme pour les Marie-Louise). Il faut faire avec ce que vous avez.

L'Empereur vous propose également de bien répartir les rôles de vos subordonnées. Certains seront plus utiles dans la gestion du pays à l'arrière que sur le front. Pour le savoir, il suffira de regarder la notation qui va de A à D.

Au niveau géopolitique, vous pourrez aussi décider d'embargos ou au contraire renforcer vos liens économiques. L'ensemble des options n'est possible que lorsque Napoléon est empereur. Avant cela, et plus vous remontez dans le temps, plus la gestion apparaît simplifiée. Voilà une manière intéressante de parler de la difficulté (plutôt que de dire facile ou difficile) du jeu.

On regrettera d'avoir si peu de tours car rarement un jeu n'aura offert autant d'options : gestion des vivres, du matériel, inspirez vos troupes ou essayez de retourner un général ennemi et le rallier à votre cause !

Ce qui devait être la cerise du le gâteau est plutôt l'ingrédient indigeste de «L'Empereur». Vous gérez les batailles. L'ensemble se présente à la manière de ce qui se faisait à l'époque. On place ses troupes sur une carte découpée en hexagones. On avance et ensuite le combat de type pierre-ciseau-papier intervient. Pour faire simple, celui qui aura le plus grand nombre d'hommes risque fort de l'emporter. La gestion tactique est simpliste et ce bien que vous puissiez gérer de l'infanterie, de l'artillerie et de la cavalerie.

titre Graphismes et son

Pour une production du tout début des années 90, les graphismes, sans être exceptionnels, ont plutôt bien vieilli. Bien sûr les combats ou l'affichage de fichiers Excel à peine retravaillés font parfois un peu tâche mais l'ensemble est satisfaisant.

Comme dans la plupart des productions de l'époque, les sons sont très limités. La faute en incombe principalement au manque de place sur les disquettes. Même si les créateurs de «L'Empereur» avaient pris soin d'engager un compositeur, le rendu apparaît aujourd'hui peu probant. On pourra donc couper la musique et les bruitages.

titre Conclusion

  Production très atypique et avant-gardiste du début des années 90, «L'Empereur» ouvrait la voie à un type de jeu de stratégie que l'on retrouvera bien plus tard avec Europa Universalis. Pour peu que l'on passe sur les lacunes du combat, vous découvrirez un titre très intéressant en matière de stratégie.

titre Lancement

Utilisez DOSBox et lancez le fichier EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure