Street Fighter
Année
1988 (Sortie FR)
Genre
Développement
Conversion (PC)
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
743 votes


Paru en 1987 en arcade, voici «Street Fighter» : le tout premier épisode de la franchise. Oh : on est loin des suites que nous connaissons tous. Porté à partir de 1988 sur plusieurs supports (PCEngine, Amiga, Atari, CPC, C64, ZX-Spectrum), voici la version DOS convertie par Micro Talent. Et autant le dire : si le jeu est dans la moyenne supérieure, l’arcade à la maison, c’est pas encore ça.

titre Et ainsi naquit…

…l’expression : jouer comme un manche. Le jeu propose d’incarner le alors pas célèbre Ryu. Parti pour aller gagner un tournoi mondial, il devra affronter 8 adversaires : Retsu, Geki, Joe, Mike, Birdie, Eagle, Lee, et Glen. Et Sagat. Et accessoirement Ken. Quatre décors pour la diversité : le Japon, les US, l’Angleterre, et la Chine. Et la Thaïlande. Seul contre tous, sortez donc votre joystick, car déjà que c’est un enfer, jouer au pavé numérique est un supplice. Vous devrez donc battre chacun de vos adversaires afin de prétendre au titre de champion du tournoi ! Ni plus, ni moins. Le gros boss, c’est Sagat.
Entre chaque contrée, vous participerez aussi à des niveaux bonus dans lesquels il faudra tout péter comme à l’école de karaté. Super. Et précurseur des special stages bien connus de «Street Fighter II». Notons aussi des visages connus des futures épisodes du jeu – coucou Birdie !

titre 1 or 1 player

Alors déjà, ne comptez pas sur le jeu à deux : «Street Fighter», c’est le loup solitaire du jeu de combat. Entre beat’em up et baston, le jeu à deux vous propose un unique duel entre Ken et Ryu. Le vainqueur sera celui qui affrontera seul tous les adversaires du jeu. Et c’est bien dommage, car cette jouabilité… mais bon sang, que c’est difficile… et les coups spéciaux…
Les huit directions vous permettent les mouvements, mais associées au bouton de frappe, elles deviennent des coups différents.
Le principe : tenter d’imiter le gameplay de la borne pour lequel – selon les informations glanées sur le net – plus la patate qu’on mettait sur le bouton était forte, plus le coup était puissant. Ainsi, ici, plus on appuie brièvement sur le bouton de feu, plus le coup est fort. Pratique. Consultez la notice disponible au téléchargement pour de plus amples détails.

Le jeu est jouable, mais il faut sacrément s‘accrocher pour espérer progresser. Parmi les coups spéciaux, notons les célèbres Hadoken, Dragon Punch, et le Cotkedakeduken – cherchez pas, c’est le coup de pied hélico.

titre Paie ta loupe

De toutes les conversions, «Street Fighter» sur PC n’est pas la pire. Alors certes, elle fait pâle figure face au portage TurboGrafX très proche de l’arcade, mais contrairement à d’autres, elle reste plutôt bonne. Bon, ok, les personnages sont ridicules et trop petits, pas de musiques, pas vraiment de bruitages à part des bipouilles… malgré tout l’ambiance y est bonne, plutôt bien retranscrite. Le jeu est nerveux, et par la même un poil compliqué. La moindre erreur vous enverra dans les choux : le challenge est relevé. Les hit-box sont un (gros)poil imprécises. À côté, la fluidité de l’animation est correcte. Un poil (décidément) stressant, au final on se prend au jeu : vouloir progresser pour gagner !

titre Bien amoché, mais you win quand même

Nous sommes très loin de ce qu’on pourrait attendre aujourd’hui d’un titre de ce genre. Certes, en 1988, il n’y avait pas encore de jeu de combats digne de ce nom, car «Street Fighter II» n’arrivera que quelques années plus tard. Dans son ensemble, le jeu est bon : il a su retranscrire une certaine ambiance malgré son minimalisme.
Il reste cependant exigeant.
Finalement, de par son statut de précurseur, «Street Fighter» reste un jeu qui trouvera son public auprès des actuels curieux ou nostalgiques. Ou de ceux qui aiment les challenges.

titre L’avis de Ryf

Vous connaissez tous le volume 2 mais beaucoup oublient l’existence du 1. Et pour cause, ce ne fut pas une réelle réussite. Le jeu vous mettait aux commandes de 2 combattants (Ken ou Ryu). Dans les adversaires, on retrouvera quelques têtes connues mais sans plus. Les mouvements de combats sont très carrés mais le style n’est pas dénué de beauté. L'ancêtre du célébrissime «Street Fighter II».

Un seul personnage jouable (Ruy) et pas de coup spéciaux de folie (enfin, si vous arrivez à les sortir, chapeau ! ^^).

titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier SF.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure