Need for Speed : Porsche 2000
Titre américain
Need for Speed : Porsche Unleashed
Année
Genre
Création graphique
Distribution
Systèmes
systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
39 votes


titre 356 + 911 = 50


Si vous avez l'habitude de la série, ce descriptif ne sera pas très pertinent. Pour faire simple, nous dirons que la série Need for Speed est l'une des plus prolifiques de l'histoire du jeu de course sur PC, et qu'en 2017 (année du présent test), la série continue de produire des suites sur les différentes consoles et sur PC. L'originalité du présent soft est d'avoir développé le jeu autour d'une seule marque de prestige : la Firme de Stuttgart qui fait rêver depuis 1948 : Porsche !
Près de 80 modèles sont à débloquer et à piloter, à travers un gameplay solo qui élève la licence à des hauteurs inégalées. Mais le mode multijoueurs n'a pas confirmé cette suprématie. Dès la fin du générique d'introduction, vous arrivez sur l'écran d'accueil . Vous allez pouvoir paramétrer le jeu, les graphismes, les sons, le niveau de difficulté, et mémoriser les commandes par défaut. Vous devez également choisir un profil (pseudo + visage parmi ceux des quatre hommes et des quatre femmes) et si vous ne modifiez rien, vos parties et avancées se sauvegarderont sous ce profil. En mode solo, vous pouvez vous lancer dans une "Simple Course", en niveau débutant, et vous allez courir sur le circuit de Monaco by night. Le but sera de terminer premier, pour débloquer d'autres circuits parmi les 9 routes et les 5 boucles sur les routes d'Europe. Si vous optez pour le mode "Pilote d'Essai", vous allez apprendre à piloter ces merveilles, en écoutant les conseils avisés de Dieter ou de Rolf. Et ici, le but sera de gravir les échelons pour devenir le premier Pilote d'essai de la firme. Bien entendu, les missions ne sont pas d'une très grande attractivité, mais il faut les considérer comme des tutoriels auréolés de conseils, pour devenir un pilote émérite. La première mission consiste à slalomer entre des plots en moins de 26 secondes, puis de réaliser un circuit aller et retour avec des plots. La troisième mission sera constituée d'un virage à 360 degrés au frein à main sans abîmer la carrosserie. Mais le vrai challenge, c'est de se lancer en mode "Evolution", et de réaliser des défis (coupes, trophées, challenges) à travers les trois grandes époques de la Firme Porsche :

Origines (avec des courses à bord de la mythique 356 de 1950, dont la vitesse maximale atteint tout juste les 120 km/heure !!)
Age d'or (où vous piloterez une Carrera ou une Spyder) des années 1960 aux années 1980.
Ere Moderne : Les années 1990 et l'an 2000 avec la 911 et ses modèles les plus récents.

Au cours de vos missions "Evolution", vous allez gagner des primes de courses et vous allez acheter des véhicules de plus en plus performants. Vous allez changer des pièces, ajouter des éléments, passer à l'atelier peinture, et vous serez proche d'une simulation à la «Grand Prix Legends». Si vos moyens ne vous le permettent pas, vous pourrez acheter de l'occasion, et l'IA de votre ordinateur vous proposera un prix d'achat des modèles dont vous vous débarrassez, et que vous serez obligés de vendre parfois à un prix dérisoire, pour espérer la voiture exceptionnelle qui vous permettra de lorgner vers le podium. Pendant la course, vous serez attentif non seulement aux temps de vos adversaires, mais aussi aux jauges de dégâts qui vous indiquent l'état de votre véhicule (direction, moteur, carrosserie...).
Entre Gestion et simulation, le jeu n'oublie pas son titre et vous enivre sur des pistes et des circuits de toute beauté, avec des éléments météorologiques (neige, pluie, soleil arasant, nuit) spectaculaires. Alors oui, on pourra déplorer l'absence du mode Poursuite, l'absence de policiers cherchant à vous arrêter. Mais vous allez aussi et surtout percevoir la différence entre chacun des bolides, de la 356 Roadster à la 911 Turbo (305 km/h), vous allez traverser un demi siècle de l'histoire de l'enseigne la plus prestigieuse du monde en matière de conduite sportive. Et le tout avec des commentaires en français, une musique techno ou métal dans le standard de l'époque, et des éléments qui contribuent à donner à ce jeu un statut de jeu parmi les meilleurs dans sa catégorie.

titre Commandes

Les commandes par défaut sont indiquées dans les options, à partir du menu général. En voici la liste des plus utilisées :
Flèches Directionnelles : accélérer (haut), freiner (bas) et tourner à droite ou à gauche (flèche Droite et Gauche)
Barre espace : Frein à main
Q : Vitesse +
W : Vitesse -

En plus des commandes détaillées (rétroviseur, klaxonner, allumer les phares...) vous disposez de raccourcis à partir de chacun des 12 boutons F. Et tout est noté non seulement dans le manuel, mais encore dans le menu des options.

titre Conclusion

Après le quatrième opus de Need for Speed, au printemps 1999, la presse unanime s'enthousiasmait pour un titre qui repoussait les limites d'une série frôlant la perfection. Moins d'un an plus tard, Electronic Arts Canada et Etranges Libellules présentent un titre auréolé d'un nouveau moteur, où chaque modèle se montre diffèrent des autres par les impressions de vitesse, la conduite, l'adhérence à la route. Dans «Need for Speed : Porsche 2000», vous devez apprendre à gérer les glissades de la 356, vous devez maîtriser les freinages millimétrés, et vous êtes constamment entre plaisir de conduire et rigueur de la simulation. Entre «Grand Prix Legends» et «Monaco Racing Simulation 2», quoi ! Seuls points négatifs, à en croire les tests d'époque : le multijoueur manque d'inspiration, ne proposant que des courses sans challenge réel ni de poursuites avec la police. Sitôt paru, ce jeu annonçait un sixième titre pour cette série culte : Need for Speed Ferrari Unleashed devait arriver en 2001. Ce jeu n'a jamais vu le jour, et pourrait s'inviter dans la chambre vaudoue. Par contre, en 2002, une suite à Hot Pursuit («Need for Speed 3 : Poursuite Infernale») a relancé la série, en attendant des titres toujours plus fun, colorés et suggérant l'impression d'aller vite. Mais pour les puristes, ce cinquième titre est le meilleur de la Pentalogie, tout le reste n'étant qu'une succession de Spin-Off sans véritable âme.

titre Lancement

Jeu testé sous Windows 7 / 64 bits. Mettre le fichier EXE en mode compatibilité XP / 256 couleurs / 640 X 480 pour le lancer en mode plein écran. Attention, temps de chargement un peu long. Non testé sous XP mode ou sous VPC et Win 98. Mais cela doit fonctionner avec ces OS. Non testé non plus en mode multijoueurs.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure