Santa Fe Mysteries : The Elk Moon Murder
Année
1996 (Sortie FR)
Développement
Distribution
Systèmes
systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.74
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
10 votes


Sorti en 1996, chez Activision, The Elk Moon Murder est la suite non officielle de la série des Virtual Murders («The Magic Death», «Who killed Taylor French»
, «Who killed Brett Penance?», «Who killed Sam Rupert ?») parue précédemment chez Creative Multimedia Corporation. Ce fut le dernier jeu développé en collaboration avec Shannon Gilligan, une auteure célèbre aux USA spécialisée dans le livre interactif pour enfants (des «livres dont vous êtes le héros», en somme). Quelques-uns de ses ouvrages ont été traduits en français et diffusés au Canada comme À la recherche de Champi , mais elle reste très peu connue en France. En 1997, sortira la suite de The Elk Moon Murder, «Santa Fe Mysteries: Sacred Ground» qui reprend les mêmes personnages, mais qui n’affiche plus la collaboration de Shannon Gilligan.

titre Une enquête difficile
Le jeu débute par l’habituel briefing avec le chef de la police qui vous annonce le meurtre d’Anna Elk Moon, une artiste réputée de Santa Fe et une Amérindienne ce qui rend l’enquête doublement délicate. Comme il faut apaiser les impatiences officielles, il vous alloue cinq jours pour résoudre l’affaire et, afin de ne pas envenimer les tensions raciales, il vous donne comme coéquipier John Nightshade, un Amérindien qui sera chargé des interrogatoires. Un subterfuge habile pour éviter les questions écrites et les réponses orales souvent utilisées dans ce genre de jeu.

Une bonne partie du jeu consistera à regarder des vidéos. Celles-ci sont de bonne qualité, parfois un peu sombres, les prises de vue sont nettes, bien cadrées, et les comédiens professionnels font du très bon travail. Attention, tout est en américain non sous-titré, heureusement, les points importants des interrogatoires sont rappelés par écrit dans votre PDA.

Après le speech de votre patron, vous partez avec votre coéquipier vers le lieu de l’assassinat. Anna Elk Moon a été tuée d’une balle dans la tête alors qu’elle travaillait dans son atelier. Vous commencez donc par fouiller la scène, prendre des photos, demander au labo des analyses dont vous pourrez hiérarchiser la priorité. Tous les renseignements que vous obtenez sont enregistrés dans votre PDA, véritable carnet d’enquête, très bien fait au demeurant et d’un emploi facile.

Une fois l’analyse de la scène du crime terminée, vous interrogerez le mari d’Anna qui a découvert son corps. Celui-ci est en compagnie d’une bouteille de whisky qu’il vide consciencieusement. Il n’est pas encore complètement saoul et répond méticuleusement à toutes les questions que votre coéquipier lui pose. Les éléments saillants de cet interrogatoire seront notés de nouveau dans votre PDA. L’enquête se poursuit ainsi jusqu’à ce que vous ayez identifié le coupable ou que les cinq jours se soient écoulés.

titre Un matériel high-tech
Pour résoudre le crime dans le temps imparti, il vous faudra choisir soigneusement le nombre de témoins que vous questionnerez et éliminer rapidement les fausses pistes. De plus, ni votre PDA ni vos collègues ne vous dicteront vos conclusions. À vous de déceler les failles dans les interrogatoires, de juger de l’importance des indices, nul doute que vous aurez besoin d’un carnet et d’un crayon pour démêler les fils de l’intrigue.

titre Le crime ne paie pas
The Elk Moon Murder s’adresse en premier lieu aux amateurs d’énigmes qui ont lu avec délectation toutes les enquêtes écrites par Conan Doyle, Agatha Christie ou John Dickson Carr parmi bien d’autres. L’aficionado de roman policier avec poursuites de voitures et duels au revolver risque ici de s’ennuyer un brin et de trouver l’aventure bien aride. Si à cela, on ajoute la difficulté de la langue, on comprendra que le jeu ait eu un succès plus que limité en France. Aux USA, par contre, Activision comptait beaucoup sur la réussite du titre. Ils avaient même demandé à Newfront Communications, une société spécialisée dans ce type d’événements, de mettre en place un concours sous la forme d’une préquelle utilisant la ville de Santa Fe et des personnages du jeu. Celle-ci était en quatre parties qui parurent sur Internet à la vitesse d’une par semaine à partir du 25 juin 1996. Les trois premières consistaient en des rapports d’enquête avec à la fin une question dont la réponse se déduisait du texte. La quatrième donnait des indices supplémentaires. Pour triompher, il fallait bien sûr résoudre l’affaire le plus vite possible. Le premier prix était un voyage à Santa Fe d’une semaine et les 50 gagnants suivants se virent attribuer un exemplaire des Infocom Mystery Collection sur CD contenant: Deadline, Lurking Horror, Moonmist, Sherlock, Suspect, et Witness, plus deux jeux bonus: Planetfall and Zork Zero. Si cela vous intéresse, vous pouvez accéder au site de ce concours qui a été archivé par The Internet Archive ici:
Attention, ne cliquez pas sur les carrés rouges pour voir la suite, mais sur «continue» et vous aurez le site complet jusqu’à la solution et la liste des gagnants!

titre Installation
Testé avec Pcem émulant Windows 98, le jeu fonctionne parfaitement.

Fabrice Debaque



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure