Angkor - Cité Royale
Année
1997 (Sortie FR)
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme


Le Cambodge, pour la majeure partie d'entre nous, ce nom évoque un ancien protectorat français qu'une atroce guerre civile a déchiré pendant les années 70. A l'échelle de l'histoire millénaire du pays, ces événements ne sont qu'une péripétie dans la longue liste de guerres et d'intrigues qui ont fait l'Empire khmer et sa capitale Angkor.

titre Une campagne de restauration mondiale

La paix étant revenue, les organisations internationales, comme l'Unesco, sont retournées à Angkor pour constater l'ampleur des dégâts. Si, par chance, la guerre avait peu éprouvé le site, la jungle avait gagné du terrain et les pillards s'en étaient donné à coeur joie. A l'heure actuelle, le site est toujours en rénovation et le tourisme y est florissant.

titre Art Khmer

Pour commémorer l'exposition d'art khmer qui eut lieu à Paris en 1997 au Grand Palais, Infogrames en collaboration avec la Réunion des Musées Nationaux et avec l'Unesco publie le CD-rom officiel de l'évènement: Angkor Cité Royale. Plus qu'un CD encyclopédique, il s'agit d'une évocation poétique des lieux qui rappelle les écrits des anciens voyageurs comme Malraux ou Cendrars.

Angkor Cité Royale est conçu comme un récit de plusieurs voyages empruntant le même itinéraire et durant sept jours.

Le premier récit est celui d'un jeune homme partant à la découverte d'un pays où a vécu son grand-père. De Pnom Penh jusqu'à Angkor, il nous livre ses impressions dans le style introspectif des voyageurs d'antan. Le ton est agréable quoique le "à la manière de" se fasse parfois vraiment sentir. Le récit est accompagné de photos et de petits extraits de film ("Petits extraits de film" signifie que le format des vidéos est celui d'un grand timbre-poste!). La plupart des photos sont très belles et s'intègrent parfaitement au ton du journal de voyage. Mais plus encore que les photos, c'est la musique qui donne tout son cachet à ce voyage. Bercé par les chants traditionnels, le voyageur virtuel a très rapidement l'impression de descendre la rivière vers la cité royale d'Angkor.

Le second récit est celui de Sophéa, la danseuse royale. Sa longue et difficile éducation lui permet d'interpréter les danses sacrées qui racontent les légendes des Dieux. Nous l'accompagnons alors qu'elle retourne à Angkor où elle ira danser dans les temples. Ce voyage est l'occasion de nous faire découvrir le caractère sacré de l'architecture khmère, témoignage de l'affrontement ou de la collaboration entre l'hindouisme et le bouddhisme. Une narratrice nous accompagne au départ mais très vite, elle disparaît laissant seul, le texte qui s'affiche sur un fond sépia. Parfois quelques photos ou gravures dans les mêmes tons viennent distraire notre attention. Le tout contraste avec la luxuriance colorée du récit du voyageur. Au hasard du texte, quelques termes spécialisés sont écrits d'une autre couleur et renvoient à un glossaire grâce à des liens hypertextes.

Le troisième et dernier récit est celui de Jayavarman VII, l'un des derniers grands rois Khmer, qui, vers la fin de sa vie, décide d'effectuer un dernier voyage pour contempler son Empire. C'est l'occasion pour lui de se remémorer ses exploits et ceux de ses ancêtres, de la fondation de la dynastie Khmer à l'abandon d'Angkor. Pendant que le Roi parle, des mots s'affichent sur un fond sépia alors qu'au gré du récit apparaissent quelques photos dans les mêmes tons. Joli, esthétique certes, mais un peu vide malgré tout.

En marge de ces trois récits de voyage, une carte du Cambodge vous invite à une découverte plus directe des sites. Les noms des endroits cités dans les récits apparaissent quand la souris parcourt la carte, il suffit alors de cliquer pour avoir un commentaire et une ou plusieurs photos de l'endroit choisi. Une frise chronologique permet de visualiser les différentes étapes de la construction d'Angkor. Une partie joliment réalisée et qui contraste avec la trop grande sobriété des récits de la danseuse et du souverain.

Un glossaire est accessible à tous moments de votre périple, il contient les termes spécialisés liés à l'architecture ou à la vie religieuse khmère. Chaque mot est expliqué par une courte définition accompagnée le plus souvent d'une illustration.

Angkor Cité Royale est une invitation au voyage bien plus qu'un ouvrage de fonds. Même si sa réalisation n'est pas toujours à la hauteur de ses ambitions, nul doute qu'il saura vous faire rêver sur les splendeurs perdues de l'Empire Khmer.

titre Installation

L'installation automatique vous permet d'installer puis de lancer le programme sans difficulté sinon vous pouvez utiliser PCEM + win 98 (disponible ici)

Fabrice Debaque



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.











Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure