Ishar 2 : Messengers of Doom
Série
Année
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
566 votes




Lorsqu’il paraît en 1992, «Ishar» se montre largement à la hauteur des autres productions de jeu de rôle, soutenant par exemple la comparaison avec la série des «Eye of the Beholder». «Ishar» a certes quelques défauts, notamment ergonomiques, mais il a un charme particulier et des points forts : un univers "ouvert" où l’on peut voyager librement (et non une suite de labyrinthes), des graphismes très honnêtes pour l’époque, un système d’argent (absent des «Eye of the Beholder»), des classes originales ainsi que quelques détails remarquables (gestion des sympathies / antipathies au sein du groupe avec possibilité d’assassinats en chaîne...).

La première grande vertu d’«Ishar 2» par rapport à son prédécesseur est la refonte ergonomique des icônes de combat. C’est un détail certes, mais qui pouvait pas mal gâcher le plaisir de jeu dans le premier volume... Maintenant tous les boutons "Frapper" sont rassemblés en un pavé, ce qui soulage beaucoup le joueur !
Au niveau du plan, l’équipe est désormais signalée par un point clignotant, ce qui vous aidera bien mieux que la carte sans repère d’«Ishar».
Les jours et les nuits alternent à présent, et les magasins ouvrent et ferment en conséquence.
Pour l’interface, «Ishar 2» s’améliore en simplifiant le tout (moins d’icônes) et en clarifiant les commandes. Point important, les sauvegardes ne sont enfin plus payantes (l’idée n’était d’ailleurs pas forcément si mauvaise puisqu’elle rendait les sauvegardes / chargements moins machinaux qu’à l’habitude dans ce genre de jeux).
D’autres détails rendent le jeu plus confortable et agréable, comme la possibilité d’emporter plus de nourriture (10 rations par personnage au lieu de 5) ou une apparence conforme au sexe des personnages dans l’inventaire (les personnages féminins portent par ailleurs des armures spécialement faites pour eux).

Au rayon des choses qui ne changent pas : le jeu ne propose pas de création de personnages, et il faudra donc faire avec Zubaran pour seul personnage de départ, ou bien importer votre équipe d’«Ishar» premier du nom (prendre le fichier .sav d’«Ishar» et le placer dans le répertoire d’«Ishar 2», puis charger cette sauvegarde avec l’icône appropriée, tout simplement). Cette seconde alternative aura le mérite de vous simplifier grandement la tâche pour peu que vous ayez avancé dans ce premier jeu ! Ainsi vous pourrez avoir une équipe de personnages niveau 10 si vous les avez montés à fond dans «Ishar». Le seul problème est que pour passer au niveau 11, vous repartirez avec une expérience de 0, et ne progresserez donc que tardivement...
Si vous voulez enrôler d’autres compagnons d’armes dans «Ishar 2» vous risquez d’être déçus, puisqu’on trouve les mêmes que dans le premier volet dans les tavernes...

Le jeu est donc amélioré en bien des points, en particulier au niveau du gameplay, par rapport à son prédécesseur mais il n’innove pas énormément. Les graphismes sont très proches du précédent épisode et le système d’avancée scénaristique (avec allers-retours entre les îles) rompt avec la sensation de liberté qu’offrait «Ishar» et son vaste territoire presque continu.

W.Lapoire


titre Lancement sous DOSBox

Comme pour le premier épisode, START.EXE lance le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

  Informations diverses
    Infos éditions, compils...
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (1)
    Astuces (0)

    Screenshots (31)
    Covers (2)
    Publicités (1)

    Télécharger le jeu
    Télécharger le manuel
    Divers
Arkane (Covers), Jerome Izard (Commentaire, Screenshots), Romuld (Crédits), Thierry (Codes)





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure