Barbarian : The Ultimate Warrior
Titre américain
Death Sword
Titre français
Barbarian : Le Guerrier Absolu
Série
Année
Genre
Développement
Conversion (PC)
Edition (Europe)
Edition (Etats-Unis)
Systèmes
systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
563 votes


titre Histoire

Le joueur incarne un guerrier barbare parti sauver une princesse prisonnière d’un puissant sorcier.

Pour la libérer, le joueur devra combattre plusieurs autres guerriers au cours de duels mortels à l’épée, avant de pouvoir affronter le sorcier au cours un ultime combat.

titre Historique

Avec le succès de l’adaptation cinématographie de Conan le Barbare, l’heroic fantasy connaît un regain d'intérêt dans la culture populaire au milieu des années 80. Sans être une adaptation directe de Conan, «Barbarian : The Ultimate Warrior» (renommée Death Sword pour cette version) reprend ce qui a fait son succès : un univers sombre mâtiné d’une violence graphique, le tout avec un brin d’humour. Le petit gobelin venant trainer le cadavre du guerrier tué au combat hors de l'arène, en shootant dans sa tête s'il a subi une décapitation, est resté dans toutes les mémoires.

À l’époque, le jeu ne manque pas de créer la controverse en raison d’une stratégie commerciale agressive, assez peu fréquente pour un jeu vidéo. Sur les affiches publicitaires est présentée la célèbre mannequin Maria Whittaker, aux formes avantageuses, dans le même bikini léger que la princesse que le personnage du jeu doit délivrer. Un poster de la pin-up sera même inclus dans la boite, un choix marketing qui contribuera à faire de «Barbarian : The Ultimate Warrior» un véritable succès.

titre Influences

La version DOS présentée ici est un portage maladroit de la version originale sortie sur Amstrad CPC. Le rendu en 16 couleur est remplacé par un pauvre rendu CGA, où seulement 4 couleurs peuvent être affichées simultanément à l’écran. L'animation des personnages initiale est toutefois conservée et témoigne d'un travail de qualité pour l'époque même si sa simplicité n'a rien à envier au ténor de l'époque, Karateka de Jordan Mechner.

Le son est généré par le speaker de la carte mère. La musique tribale de la version d’origine est remplacée par un thème peu inspiré. Les bruitages se limitent à un cafouillis sonore lorsque les personnages se touchent avec leur épée. On peine d’ailleurs à distinguer une quelconque variation tant le travail sonore est de piètre qualité.

titre Gameplay

«Barbarian : The Ultimate Warrior» est un jeu de combat où deux adversaires s'affrontent à l'épée dans une arène en vue de profil. Dans le mode un joueur, il est nécessaire d'affronter 7 adversaires avant de pouvoir affronter le grand sorcier, qui fait office de boss de fin de jeu. Chacun des adversaires dispose d'une barre de vie qu'il faut ramener à zéro pour remporter le combat. Selon l'enchainement des coups, des points de score sont attribués en quantité plus ou moins importante, dans la pure tradition des jeux d'arcade.

Le joueur dispose d'une palette de mouvements assez étoffée : coups d'épée debout, à genoux, sans oublier les fameuses décapitations si l'on possède un timing parfait. Le joueur peut également donner des coups de pieds, effectuer des roulades pour faire tomber son ennemi et bien sûr parer les coups avec sa propre épée. Bien souvent on décapitera son ennemi avant même d'avoir réduit sa propre barre d'énergie à zéro car l'astuce étant de déstabiliser son ennemi pour lui asséner le coup de grâce à la distance idéale. Seul le boss de fin ne devra être touché qu'une seule fois, alors que le joueur devra éviter ses boules d'énergie.

En terme de durée de vie, le jeu peut être aisément terminé en un petit quart d'heure. La rejouabilité est à chercher du côté du scoring et du mode de joueur, permettant d'affronter un ami. Si vous adhérez au principe, vous vous ne lasserez pas de recommencer «Barbarian : The Ultimate Warrior» plusieurs fois.

titre Conclusion

«Barbarian : The Ultimate Warrior» n'est probablement pas le plus grand jeu de combat qui soit mais il présente une certaine originalité qui le démarque de la concurrence de l'époque. Ceux qui ne sont pas amateurs de jeu de combat pourront essayer «Barbarian : The Ultimate Warrior» par curiosité historique, car le jeu fait désormais figure de classique. On recommandera tout de même la version originale où celle sorti sur Amiga et Atari ST, de bien meilleure facture.

À recommander aux amateurs du premier «Street Fighter» et bien sûr du formidable Karateka.

titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier START.COM.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure