Might and Magic II : Gates to Another World
Année
1988 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
575 votes




«Might and Magic II» reprend la formule de son prédécesseur en rajoutant un peu plus de tout: plus de classes de personnages, d’objets magiques, de monstres, de lieux à parcourir, de niveaux à obtenir...
Histoire de donner une justification à cette course à la puissance, le jeu offre cette fois–ci un semblant de scénario. Le monde de Cron est ainsi plus développé que celui de Varn, où se déroulait le premier épisode. On a même droit à un rapide historique du monde dans le manuel ! Toutefois, comme dans «Might and Magic I», ce n’est que progressivement que l’on découvre ce que l’on doit faire, grâce à la collecte d’innombrables indices disséminés un peu partout. Au début, c’est à peine si l’on sait que l’on doit sauver Cron d’un grand péril qui s’annonce !
Côté technique, le moteur utilisé est celui de «Might and Magic I» : vue subjective case par case, interface à base de raccourcis clavier... Toutefois, le graphisme est dorénavant bien plus agréable et utilise au mieux la palette de couleurs EGA, malgré le manque de diversité des décors. L’interface aussi a bénéficié d’une cure de jouvence. L’ajout le plus important est indéniablement l’auto-mapping, qui nous allège du fardeau de la cartographie. Par contre, comme il n’existe aucune fonction pour rajouter des commentaires sur l’automap, la prise de notes se fera à l’ancienne...
Les adeptes de l’opus originel ne seront pas dépaysés par «Might and Magic II». Le système de jeu est le même, le déroulement des combats aussi... Même le début du jeu, laborieux au possible, suit exactement le même processus : on se fait quelques combats dans sa ville de départ, puis on nettoie ses souterrains, ensuite on visite les autres villes...
Heureusement, la jouabilité a été améliorée, avec une atténuation du facteur aléatoire. Fini le temps où un guerrier pouvait gagner moins de points de vie qu’un magicien ! Désormais, l’augmentation de points de vie est fixé selon la classe du personnage. Les rencontres aléatoires, elles, restent toujours aussi hasardeuses, mais la commande fuite sert enfin à quelque chose ! Un autre ajout sympathique provient des compétences que peuvent acquérir vos personnages, comme cartographe, diplomate, croisé...
Au final, les courageux qui résisteront aux premières heures harassantes, dédiées à la montée en niveau, découvriront un jeu mieux structuré que son prédécesseur, avec des énigmes plus variées et intéressantes. Quand aux marathoniens du jeu de rôle, ils seront ravis: la durée de vie est énorme, plus d’une centaine d’heures!


titre Lancement sous DOSBox

La commande "LOADFIX" est obligatoire avant de lancer MM2.EXE pour avoir assez de mémoire détectée. Nous vous fournissons un fichier de démarrage START.BAT pour qu'elle soit utilisée automatiquement.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

  Informations diverses
    Infos éditions, compils...
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (0)
    Astuces (0)

    Screenshots (8)
    Covers (2)
    Scans disques (1)
    Publicités (1)

    Télécharger le manuel
    Divers
Guilmoon (Covers, Goodies, Scan disquettes), James Manez (Commentaire)








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure