The Curse of Monkey Island
Année
Développement
Edition
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
653 votes




titre Rappel
Ce jeu n'est pas abandonware. LucasArts ne souhaite pas voir ce jeu en libre distribution. Cette fiche ne proposera donc pas son téléchargement.
Pour que vous puissiez vous en faire une idée, nous vous offrons la (courte) démo.


titre Commentaire

Après l'immense succès des deux premiers volets de la série, ce troisième opus était attendu comme le messie. A sa sortie, la ruée a pourtant été moins importante que prévue. Les joueurs avaient-ils prévu le coup ? Quoi qu'il en soit, la première chose qui choque, ce sont les graphismes : finis les petits personnages marrants, le style est devenu cartoon. Second choc, le jeu est parlé. On aime ou on n'aime pas, le fait est que le succès a été beaucoup moins grand que pour les deux autres prédécesseurs...

L'immortel Guybrush Threepwood se croit déjà perdu en pleine mer, condamné à une mort atroce par manque d'eau et de nourriture. Heureusement, la tragédie dure 3 minutes et se trouve interrompue lorsque Guybrush atterrit au milieu d'un bataille rangée entre Marley et LeChuck, son ennemi juré. D'abord capturé par le fantôme-pirate, il s'échappe pour apprendre que l'amour de sa vie accepte de l'épouser ! Magnifique ! Seule problème, l'alliance, avec son diamant gros comme un poing, est quelque peu maudite et transforme Marley en statue. L'unique manière de la sauver passera bien sûr par une nouvelle confrontation avec l'horrible LeChuck.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que «The Curse of Monkey Island» prend les vieux habitués à revers. Le système de jeu "classique" a été abandonné au profit d'un mode davantage graphique. On y retrouve les personnages habituels, Guybrush, Marley, ou encore Stan (le vendeur de cercueils d'occasion), mais sous une forme toute nouvelle. Reste un humour typique «Monkey Island», mais tout de même moins irrésistible que dans les deux précédents épisodes. En définitive, c'est un bon jeu, qui plaira à beaucoup de monde, mais qui reste quand même en deçà de ses deux prédécesseurs.

-- Cold Hand


titre La Démo

Décompressez la démo. Pour jouer, lancez WEBCURSE.EXE.
Si vous êtes sous Windows 9x ça suffit. Sous XP, mettez WEBCURSE.EXE en mode compatibilité Windows 98. Sous Vista, même chose.

La démo vous permet de jouer la première scène du jeu. Comme il s'agit de la démo qui était téléchargeable, les musiques ont été enlevées pour alléger le fichier, rappelons qu'en 1997 l'ADSL dégroupé n'existait pas.
Les voix sont en anglais, et vous pouvez ajouter les sous-titres (anglais) en utilisant 'CTRL'+'T'
Pour quitter le jeu, faites 'ALT'+'X'.

Pour lancer simplement la démo, télécharger le logiciel SCUMMVM. Au lancement du programme, cliquez sur
ajouter et sélectionner le répertoire où sont localisés les fichiers du
jeu. Faites OK puis cliquez sur Démarrer, après avoir sélectionné le jeu
dans la liste.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure