Ultima VII : La Porte noire
Titre américain
Ultima VII : The Black Gate
Série
Année
1992 (Sortie FR)
Développement
Distribution (Europe)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
792 votes


titre Introduction

"Ca va tard ?" (moi, après la cinématique d'introduction)

Il y a des jours comme ça, où on ne se rend même pas compte de ce qui va nous arriver sur le coin de la figure...
Prenez les Vénusiens par exemple. En 1992, une sonde envoyée par nos chers terriens se consume dans leur atmosphère. Mais un autre monde beaucoup plus proche est né cette même année. Ce monde, c'est celui d'«Ultima VII».


titre Le choc

"Sortez de ma chambre !" (le forgeron, après m'avoir découvert volant une partie de son argenterie)

Me voici, fébrile, venant de l'installer. Je commence une partie, choisis le minois de mon personnage... Et là, je me prend la plus énorme claque de ma vie. Plus besoin du clavier, tout à la souris (une véritable révolution !), des graphismes hyper-détaillés (qui ressemblent enfin à autre chose qu'à un assemblage de cases), et des dialogues... Par milliers. C'est simple, tout vit. Vous voulez espionner une personne au hasard dans la rue ? Faites-donc ! Vous verrez le brave maréchal-ferrant prendre un verre au pub local, discuter avec la serveuse, faire son petit tour de ville pour se dégourdir les jambes, se mettre au boulot puis au lit, avec la satisfaction du travail bien fait. Ce monde est réglé comme une horloge, chaque mouvement, chaque parole est cohérente.
Mais intéressons-nous un peu à l'histoire...


titre Mes premiers pas dans l'univers de Britannia

"Au moins, son existence aura laissé des traces" (moi, après avoir découvert le cadavre de la première victime )

Une fois de plus, le royaume a besoin de moi, l'Avatar, pour résoudre une énigme de la plus haute importance. Tout commence par un meurtre dans un petit bourg fleurant bon la botte de foin, un brave homme et la gargouille qui lui sert d'assistant sont retrouvés assassinés... Cela ressemble fort à un sacrifice rituel. Après avoir mené ma petite enquête, je commence à suivre la trace en filigrane d'un mystérieux homme ayant un crochet à la place de la main. L'aventure ne fait que commencer, j'y découvrirai les complots qu'ourdit dans l'ombre la si mal nommée "Confrérie" (sorte de mouvement religieux un peu trop honnête pour l'être vraiment, et dont l'ouverture d'esprit est inversement proportionnelle à la taille de leurs épées), les sinistres desseins de Batlin (le chef pas vraiment charismatique de la sus-nommée Confrérie) et bien sûr l'ennemi héréditaire de l'Avatar, je veux bien entendu parler du Gardien, dont la voix française est assez réussie, dois-je avouer. Dommage que son look soit toujours aussi bâclé, mais que voulez-vous, les premiers Ultima sont sorti dans les années 80. :D La première chose qui frappe dans «Ultima VII», c'est la profondeur du scénario. J'oserai même comparer cet univers immense avec celui du Seigneur des Anneaux, on a la même impression d'immensité lorsque l'on découvre les us et coutumes des habitants de Britannia, alors qu'on commence à lire les livres et à y trouver de vrais textes, alors qu'on discute avec les autochtones qui nous racontent leurs existences criantes de vérité. Même leurs principes philosophiques et religieux sont cohérents, c'est dire !


titre Dans le cochon, tout est bon

"Aarrgghhhhhh" (Dupré, après avoir combattu, enfin essayé de combattre un ogre)

Mais pas dans «Ultima VII». Cet univers merveilleux est entaché par quelques menus inconvénients. On fera remarquer tout d'abord que le système de combat en tour par tour n'est pas des plus pratiques, et que la visibilité est parfois approximative lors des gros combats. L'intelligence artificielle des compagnons a parfois tendance à frôler la stupidité lors desdits combats, puisqu'on les voit courir sabre au clair contre un ennemi largement supérieur en nombre et en puissance qu'on tentait d'éviter. Heureusement, il suffit de leur affecter le mode "passif" via une option pour règler ce petit problème. En outre, la navigation est parfois difficile dans les villes. Mention spéciale à une anecdote que l'on peut trouver dans un livre, et qui justifie le fait que toute les maisons soient orientées nord-est par une raison religieuse, alors qu'il s'agit tout simplement d'un stratagème pour que le joueur puisse voir les portes de tout les bâtiments. :)


titre Pour conclure

"Mon amour, faudrait peut-être aller au lit maintenant" (ma douce et tendre, s'apercevant qu'il est deux heures du mat')

«Ultima VII» n'est pas un jeu. C'est une expérience à vivre pour quiconque aime les jeux de rôles. Vous serez sûrement aussi ravis que moi de vous perdre dans cet univers fantastique (en supposant que comme moi, vous fassiez abstraction des graphismes qui ont mal vieilli).
En plus, si le jeu était si mauvais que ça, Richard Garriot (incarné dans le jeu par Lord British, on sent sa modestie) ne posséderait pas deux châteaux. ^_^


titre Lancement sous DOSBox

Avant de lancer DOSBox, désactivez la mémoire EMS en mettant la ligne "ems" à "false" dans la section [dos] du fichier de configuration DOSBox.

Exécutez le fichier ULTIMA7.COM (pour Ultima 7) ou SERPENT.COM (pour Serpent Isle) pour démarrer le jeu. INSTALL.EXE permet de changer la carte son.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

  Informations diverses
    Infos éditions, compils...
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (3)
    Astuces (10)

    Screenshots (11)
    Covers (4)
    Scans disques (1)
    Publicités (1)
    Musiques

    Télécharger le jeu
    Télécharger le manuel
    Divers
Arkane (Covers), Catzhead (Goodies), Guilmoon (Covers extension, Scan disquettes extension), Joelum (Goodies), Larme de Lune (Commentaire), Victor (Manuel), ZappyBBC (Musiques)








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure