Extase
Année
1990 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.72
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
532 votes


«Extase», que de souvenirs de ce jeu unique, première création du studio Cryo fondé par une partie des anciens membre d'Exxos / Ere Informatique. A l'époque, j'y jouais sur Atari ST, mais nous vous offrons aujourd'hui la version DOS.

Alors comme pour tous les anciens jeux Exxosl'Arche du capitaine Blood» en tête), quand on se retrouve devant l'écran de jeu, on ne sait pas trop quoi faire, je vais donc tenter de vous expliquer le gameplay très riche de ce jeu.


titre Le jeu

Alors pour faire simple, votre but est d'amener une androïde à la conscience, en lui "apprenant" différentes émotions (une par niveau), jusqu'à l'Extase qui doit l'éveiller. Pour ce faire, vous devrez amener des impulsions électriques jusqu'à son cerveau. Rien de bien compliqué dans le concept.

Au début du niveau, vous ne voyez que le visage de l'androïde, entouré de circuits bleus (encrassés), vous devrez tout d'abord nettoyer les circuits (qui passent alors en rouge) pour que les impulsions électriques puissent passer : pour ce faire, vous pouvez entrer dans le circuit par des points d'entrée, qui sont inaccessible quand une impulsion se trouve déjà dans le circuit. Entre la disparition d'une impulsion et l'apparition de la suivante, vous avez quelques secondes pour entrer dans le circuit, les impulsions reprendront quand vous aurez quitté le circuit.

Une fois le circuit nettoyé, vous devrez veiller à ce que le circuit soit pratiquable : fusibles en place, connecteurs dans le bon sens, résistances enlevées, etc.... De cette manière les impulsions pourront arriver jusqu'au cerveau de l'androïde.

Pour vous compliquer la tâche, des virus parcourent le circuit et arrêtent les impulsions, vous éjectent si vous êtes dans le circuit, font griller les fusibles, changent le sens des connecteurs, etc... De plus, les impulsions arrivent régulièrement et vous n'en avez qu'un nombre fixe de disponibles, si l'androïde n'en a pas reçu assez à la fin du stock, vous perdez....

Pour remplacer les fusibles grillés, il existe une usine à fusible, en bas au centre de l'écran, qui génère un fusible si elle reçoit une impulsion, fusible que vous ou votre adversaire pouvez récupérer.

Haaa je n'avais pas parlé d'adversaire ??? Et oui, au cas où le jeu aurait été trop simple, vous avez un adversaire (humain ou joué par l'ordinateur), qui a le même but que vous, à savoir envoyer le maximum d'impulsions à l'androïde.

Quand vous n'êtes pas dans le circuit, vous êtes un curseur vert (genre bulle de savon) et le joueur 2 (ou l'ordinateur) est en bleu.
Le curseur vous permet de cliquer sur différents éléments:
- Sur un fusible, vous le ramassez, pour le poser à la place d'un fusible grillé
- Sur un point d'entrée ouvert, vous entrez dans le circuit pour le nettoyer
- Sur un connecteur, vous changez son orientation
- Sur un virus, vous le détruisez
- Sur une impulsion électrique, vous la détruisez aussi
- Sur un générateur de virus, vous créez un virus

Pourquoi détruire une impulsion ? Pour gagner du temps si elle se trouve sur un mauvais chemin, l'impulsion suivante sera créée plus vite.
Pourquoi générer un virus ? la subtilité est que vous pouvez effectuer toutes les actions de votre côté de l'écran, mais aussi chez l'adversaire, vous pouvez donc créer des virus de son côté, lui voler des fusibles pour remplacer les vôtres, etc... Mais méfiez-vous, l'ordinateur est revanchard (et les joueurs humains aussi en général).
A noter : l'usine à fusible est commune, c'est souvent la guerre pour attraper un fusible neuf, d'ailleurs votre curseur et celui de l'adversaire ne peuvent pas occuper le même espace, il est donc possible de pousser l'autre pour lui prendre un fusible.

Voilà en gros le principe démoniaque de ce jeu.


titre La réalisation

Le jeu gère les modes CGA 4 couleurs, EGA 16 couleurs, Tandy et VGA 16 couleurs; il va sans dire que le VGA, même limité à 16 couleurs, est la plus belle version. Seule la version Amiga est plus belle.
Les graphismes sont très stylisés, agréables à l'œil et restent très lisibles, ce qui est l'essentiel dans ce type de jeu.

La musique, signée Stéphane Picq, était qualifiée par Cryo de "musique interactive", un thème par niveau, et sur certaines actions du joueur, il y a des variations sur le thème du niveau. Donc la musique varie selon votre façon de jouer, presque un an avant que LucasArts intègre le système i-Muse dans «Monkey Island 2», c'était révolutionnaire.
Bon, il faut avouer que si sur le plan sonore la version PC s'en sort bien avec la prise en charge des cartes AdLib, elle fait pâle figure par rapport à la version Amiga qui intègre des samples des "voix bulgares" dans ses musiques MOD.

Sinon, on peut jouer avec le clavier, le joystick ou la souris (ce que je recommande vu que l'on joue un "curseur").

Cryo montrait dès son premier jeu qu'elle reprendrait les thèmes qui étaient chers à ses membres dès l'époque Ere / Exxos, à savoir un concept et un gameplay originaux, avec l'utilisation des techniques les plus modernes. Chose qu'il prouveront à nouveau avec leur deuxième jeu, resté légendaire: «Dune» en 1992 puis «Dune» CD-Rom.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier CRYO.EXE. CONFIG.EXE permet de configurer le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure