MARK PELCZARSKI

Etats-UnisPuce
Rédaction (indépendants)
Mark Pelczarski s'initie à l'informatique au lycée, dans la banlieue de Chicago. Il suit des études à l'Université de l'Illinois (le siège du réseau informatique PLATO, où Bruce Artwick étudiait au même moment). Son diplôme en poche, il enseigne alors les maths au lycée de Sycamore, s'achète un Commodore PET et fait publier ses premiers programmes dans des magazines spécialisés. En 1979, il enseigne l'informatique à l'Université d'Illinois du nord, se procure un Apple II et réalise un prototype de logiciel de dessin qu'il distribue sous le nom de "MP Software". Son expérience en programmation lui ouvre alors un poste au magazine SoftSide. Pelczarski emménage avec sa femme près du siège de la rédaction et devient d'office rédacteur en chef - rien d'étonnant en cette époque où la micro-informatique était embryonnaire, la motivation et un peu d'expérience en programmation suffisaient à se faire un nom. Cependant, quelques mois plus tard, le couple Pelczarski revient en Illinois et lance Micro-Op, une coopérative de distribution de logiciels par catalogue, en janvier 1981.  Mark Pelczarski en profite pour finaliser son logiciel de dessin pour Apple II, rebaptisé The Complete Graphics System, et le commercialise en mars 1981. The Complete Graphics System contient des options novatrices pour son époque : fusion des six couleurs de bases de l'Apple II pour afficher des dizaines de teintes différentes, brosses et motifs, intégration de texte dans l'image... Contrairement aux usages en vigueur, il n'est pas protégé contre la copie, et Pelczarski encourage la diffusion de graphismes réalisés avec son outil, à condition d'être crédité dans le logiciel. Le succès de The Complete Graphics System dépasse bientôt toutes ses espérances, son logiciel sera plus tard crédité dans des jeux d'Adventure International (Secret Mission), Sir-Tech (Crypt of Medea), SSI (Rings of Zilfin)... Micro-Op ne suffit plus à suivre la demande, Mark Pelczarski fonde donc sa société, Penguin Software, durant l'été 1981 pour diffuser The Complete Graphics System plus efficacement. Peu après sort son deuxième logiciel utilitaire, Special Effects, qui, comme son nom l'indique, offre davantage de fonctionnalités : loupes, dégradés, inversion de couleurs. Enfin, avec l'aide de Chris Jochumson et David Lubar, il réalise The Graphics Magician, qui permet non seulement de créer des graphismes vectoriels, bien moins gourmands en espace-disque que les graphismes bitmap, mais aussi des animations, ce qui en fait un lointain précurseur de Deluxe Paint Animation et Adobe Flash. C'est alors que Pelczarski décide de se tourner vers le jeu, avec l'aide de David Albert, un de ses ex-collègues de SoftSide, et Antonio Antiochia. Leur premier jeu, Transylvania, est un énorme succès, qui permet à Penguin Software de devenir une petite entreprise familiale : outre Mark Pelczarski et son épouse, Cheryl Pelczarski], elle compte dans ses rangs sa soeur, Mary Beth Pelczarski, David Albert et sa femme Mary Locke. Parmi les jeux suivants de Penguin Software, majoritairement des jeux d'aventure textuels, on peut remarquer The Quest et Ring Quest, co-écrits par Dallas Snell.

Le milieu des années 80 marque le déclin de Penguin Software. David Albert et un autre employé, Greg Malone, partent chez Origin. Mark Pelczarski approche Doug Carlston, une vieille connaissance qui a depuis fondé Broderbund, pour lui proposer de racheter Penguin Software et lui présente The Spy's Adventure, un jeu d'enquête éducatif à travers le monde. Après réflexion, les frères Carlston déclinent la proposition. Quelques mois plus tard, Broderbund publie Where in the World in Carmen Sandiego, qui ressemble sur bien des points à The Spy's Adventure. Même s'il semble sûr aujourd'hui que c'était une coïncidence, Pelczarski en a gardé une certaine amertume, car Carmen Sandiego, sorti plus tôt, a anéanti les chances de succès de The Spy's Adventure. Pour ne rien arranger, en raison de menaces judiciaires de l'éditeur Penguin Books, il doit se résoudre à abandonner sa mascotte et et renommer sa compagnie Polarware en 1986. Quelques jeux plus tard, les faillites de plusieurs distributeurs qui lui devaient de l'argent contraignent Mark Pelczarski à licencier ses employés et revendre Polarware. Il a depuis quitté le milieu du jeu vidéo : il a aidé à monter des studios d'enregistrement, a joué de la steel-drum pour Jimmy Buffet, et a poursuivi sa carrière de programmeur. C'est un pionnier dans le domaine de la formation en ligne et des forums de discussion, et il a participé à la conception de la plateforme numérique de la campagne électorale de Barack Obama en 2012.
MARK PELCZARSKI
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.