DOKA

1987PuceRussie Moscou (voir sur l'atlas)
L'histoire de Doka est à relier à la grande Histoire de la Russie : non seulement la société est la pionnière du jeu vidéo au pays des Tsars mais c'est une firme transnationale de premier plan dans le domaine de l'éclairage professionnel des scènes et des concerts.

C'est sous Gorbatchev, en 1987, alors que la Perestroïka est mise en place, que des jeunes ingénieurs et électroniciens issus du Komsomol (Centre culturel des Jeunesses Communistes) de Zelenograd, ville nouvelle créée à l'époque de Khrouchtchev pour concentrer les hautes technologies dans un lieu tenu secret, ont carte blanche pour développer des technologies innovantes au centre d'une association indépendante : Doka Center.

Ni association d'Etat ni entreprise privée, ce groupe est dédié à l'innovation technologique, et se tourne vers l'électronique. Parmi toutes ses activités, le jeu vidéo intéresse le groupe, avec un contrat qui lie Alexey Pajitnov ("Monsieur Tetris") pour doter ses créations d'une licence commerciale. Parallèlement à ce premier contrat, qui permet au groupe d'éditer Welltris dans toute l'URSS, de jeunes développeurs viennent frapper à la porte de Doka pour y développer et pour éditer des jeux qui imitent Space Invaders ou Arkanoid. Par exemple, Alexey Silaev est responsable d'une dizaine de titres dont certains ont aujourd'hui disparu, en dépit des efforts de nos amis de Old-Games.ru pour patrimonialiser ces perles du passé.

En 1993-1995, Doka récuse son contrat avec Pajitnov (ce dernier avait déjà rejoint l'Occident depuis l'effondrement de l'URSS) et abandonne ses droits sur Welltris pour ne pas avoir à tout miser sur un procès international avec des ayants-droits qui s'engouffrent dans le labyrinthe de la mondialisation juridique.

Mais ce n'est pas la fin de l'aventure de Doka avec le jeu vidéo : tandis que le groupe construit une identité internationale avec l'Italien Clay Paky, en matière d'éclairages de scènes de concerts, de théâtres, d'événements internationaux, sous l'autorité de son visionnaire PDG Alexander Fokichev, le groupe continue de développer des jeux (Doka Studios) mais devient surtout un grand éditeur, avec la création de Doka Médias .

Pionnier de l'histoire du jeu vidéo en Russie, le groupe a fait fructifier ses activités et détient des droits sur des émissions de télévision en Russie, et est l'un des acteurs majeurs du renouveau de la Russie qui, de Gorbatchev à Poutine, a connu trois crises majeures ; celle de 1998 (passage à l'économie de marché), celle de 2008 (la crise financière internationale) et la crise de 2020-2021 (crise sanitaire qui ampute ses contrats en cours puisque les spectacles et les discothèques sont en berne). Mais Doka reste solidement au sommet de son mât, tel le phare de l'économie russe.

Son adresse :

Doka Center JSC
124365, Moscou
Zelenograd
Bât 1611, étage 4.

Le 4 avtril 2021, Doka a eu droit à une news centrée sur son histoire à lire ici :news à lire
Minifier le texte

Pour en savoir plus

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.